Ils ont fait frissonner Strasbourg en projetant les « Dents de la Mer » dans les bains municipaux, ils ont animé nos rues avec l’une des plus grandes Zombie Walk d’Europe ou encore fait trembler la France en osant diffuser « L’Exorciste » à l’intérieur de l’église protestante Saint-Guillaume. Le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, le FEFFS pour les intimes, est un évènement d’une créativité sans limite, qui dépose, depuis 12 ans maintenant, un voile d’étrangeté sur notre ville, une atmosphère mystérieuse et excitante qui ne manque jamais de faire son petit effet. Cette année, puisque le contexte de crise ne permet pas de se lâcher comme jamais, le FEFFS tel qu’on le connaît est reporté à 2021. Mais si vous pensiez échapper à la magie noire, c’est mal connaître l’équipe du festival qui a toujours une corde à son arc. Pour cette rentrée 2020, faites place à une jolie nouveauté : « Les Week-ends du fantastique », 3 week-ends consacrés à la projection de longs-métrages de genre, de rétrospectives, de courts-métrages et de VR dans les salles obscures strasbourgeoises. Moins d’animations mais plus de cinéma, comme un hommage aux débuts du festival qui a toujours fait du 7e art son cœur de métier principal. Un retour aux sources et aux fondamentaux, simplement pour se retrouver, ensemble, pour partager des émotions fortes devant le grand écran. Et comme le premier week-end démarre ce vendredi 18 septembre, il est temps qu’on t’en dise plus !

Au programme de ce premier week-end : une sélection officielle de 12 longs-métrages, deux programmes de courts-métrages, une rétrospective hommage, et deux films en copie restaurée !


Une rétrospective hommage à Philippe Nahon

Philippe Nahon, c’est une grande figure du cinéma français qu’on a forcément déjà croisé au détour d’un film ou d’une série, que ce soit dans Kaamelot, dans le célèbre thriller « Les rivières Pourpres », dans le rôle du boucher dans « Seul contre tous » ou encore dans « Le Pacte des Loups ». Il a même prêté sa voix au tavernier du Poney Fringant dans la version française du Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau ! Lors de ce premier week-end fantastique, le FEFFS souhaitait rendre hommage à ce grand acteur, disparu en avril 2020, à travers une belle rétrospective. Très lié à de grands réalisateurs comme Gaspar Noé, Mathieu Kassovitz ou encore Jacques Audiard, cet hommage sera l’occasion de redécouvrir certains des films les plus emblématiques de sa carrière, sur grand écran et en pellicule 35 mm. Au programme :

  • IRRÉVERSIBLE – INVERSION INTÉGRALE – GASPAR NOÉ
  • SEUL CONTRE TOUS – GASPAR NOÉ
  • CALVAIRE – FABRICE DU WELZ
  • HAUTE TENSION – ALEXANDRE AJA

>> Tous les détails par ici <<


12 nouveaux longs métrages à découvrir !

Cette année, contrairement aux éditions précédentes, il n’y aura pas de compétition officielle. Par contre, la sélection des 12 nouvelles productions projetées durant ce premier week-end fantastique reste exigeante et pointilleuse ! Entre comédies noires, films d’action, thrillers, horreur, science-fiction ou encore cinéma d’animation, on ne risque pas de s’ennuyer. On pourra par exemple découvrir le dernier film de Gaspar Noé, « Lux Æterna » avec Béatrice Dalle et Charlotte Gainsbourg, un nouveau moyen métrage à l’esthétique stroboscopique qui nous emmène sur le plateau de tournage d’un film de sorcières ombrageux, où des forces noires et surnaturelles vont s’inviter… Dans « Spree » d’Eugene Kotlyarenko, on retrouve Joe Keery, l’acteur qui joue Steve dans « Stranger Things », dans le rôle d’un Youtubeur sans talent, chauffeur VTC dans la vie, qui décide d’installer des caméras dans sa voiture et de décimer ses clients tout en diffusant les meurtres en ligne afin de gagner plus de followers. Un film d’horreur satirique acerbe et savoureux sur les influenceurs d’aujourd’hui…

Dans un autre style,  » The Trouble with Being born », film de science-fiction autrichien, récompensé du prix du jury à la Berlinade cette année, raconte l’histoire d’Elli, une androïde ultra-réaliste qui vit avec un homme qu’elle appelle Papa, mais dont la nature de la relation est bien plus ambiguë que cela. Elle est programmée pour répondre aux besoins affectifs de ses propriétaires, et ses souvenirs sont ceux de la personne qu’elle représente, elle ne possède pas les siens. Pourtant un soir, pour des raisons inconnues, elle suit une voix mystérieuse qui l’attire dans la forêt….

Un petit dernier pour vous mettre l’eau à la bouche : « Beauty Water » est un film d’animation coréen qui dénonce, dans une ambiance de film d’horreur, le diktat abusif de l’apparence. Yaeji est une jeune styliste constamment dévalorisée par sa cheffe, tout en étant victime d’un harcèlement sur internet. Profondément blessée, elle accepte d’essayer un produit « miracle » censé la rendre plus belle : le fameux « Beauty Water ». À partir de là, l’obsession commence… Bref, que du très très lourd niveau nouveautés à découvrir !

>> Tous les détails par ici <<


Des séances à minuit, pour toujours plus de frissons !

Parmi les 12 longs-métrages de la sélection, 3 seront diffusés en « Midnight Movies ». Autrement dit, ils seront diffusés à partir de minuit au cinéma Star St-Ex pour une ambiance nocturne des plus angoissantes… Frissons collectifs garantis ! Mais c’est précisément ça qu’on aime tant au FEFFS : pouvoir trembler tous ensemble devant des scènes bien flippantes, et pouvoir en discuter ensuite pendant des heures avec des passionnés du genre ! Au programme : un film de zombies belges avec « Yummy », mais aussi « Fried Barry », l’histoire d’un loser / toxico, kidnappé par des Aliens, qui va partir dans un trip psychédélique en compagnie d’un d’entre eux à la découverte des bas-fonds de la ville du Cap. Et enfin, « Black Waters : Abyss », un film d’horreur dans lequel cinq amis en quête d’aventure vont se retrouver coincés dans une grotte face à un monstrueux crocodile… Êtes-vous prêts pour l’aventure ?

>> Tous les détails par ici <<


« Silver Screen Treasures » : deux classiques du genre à redécouvrir en copie restaurée !

Toujours durant ce premier week-end fantastique (décidément, c’est fou tout ce qu’on peut organiser en 3 jours !), on pourra aussi (re)-découvrir le chef-d’œuvre de Nicolas Roeg, « Ne vous retournez pas », un magnifique thriller psychologique aux frontières du fantastique et de l’occulte. L’histoire se déroule en Angleterre : une fillette se noie dans un lac, et ses parents interviennent trop tard pour la sauver. Peu de temps après le drame, le jeune couple arrive à Venise où l’homme, architecte, est chargé de restaurer une église. Son épouse fait la connaissance de deux étranges sœurs dont l’une, aveugle, est médium. Tandis qu’une série de crimes sadiques ensanglante Venise, l’architecte aperçoit une silhouette de petite fille dans les dédales de la ville et croit reconnaître son enfant décédée… Le second film à (re)découvrir sera « Les Révoltés de l’an 2000 ». Un bel essai d’épouvante espagnol, réalisé en 1976, dans lequel les enfants se transforment en monstres sanguinaires bien décidés à exterminer leurs aînés… On en connaît qui vont sursauter dans la salle de ciné !

>> Tous les détails par ici <<


7 courts-métrages à découvrir !

Parce que ce n’est pas la taille qui compte, les courts-métrages auront eux aussi la part belle lors de ce premier week-end du fantastique. On pourra en découvrir sept sur grand écran, notamment « Choulequec » qui raconte le parcours absurde et surréaliste d’un père, perdu dans une petite ville, à la recherche de sa fille. Dans la programmation aux petits oignons, on a également remarqué « The Fall », un court-métrage puissant qui dépeint la cruauté qu’un attroupement de personnes masquées inflige à un homme, ou encore « Nimic » du réalisateur Yórgos Lánthimos, qui raconte l’histoire d’un violoncelliste professionnel. Prisonnier de son quotidien cyclique, il se retrouve bouleversé à la suite d’une rencontre dans le métro qui aura des ramifications inattendues et profondes...

>> Tous les détails par ici <<


Connexions : la section jeux vidéo et réalité virtuelle du FEFFS

Depuis plusieurs années maintenant, le jeu vidéo et la réalité virtuelle occupent une place important dans le FEFFS. Pour le plus grand plaisir des curieux, cette année n’échappe pas à la règle, malgré le contexte particulier. Depuis le 12 septembre et jusqu’au 28 novembre, le Shadok héberge Connexions, la section du festival dédiée aux pixels. Sur place, du mercredi au samedi et de 14h à 18h, vous trouverez entre autre une exposition sur les cultures numériques jouant sur le « non contact », un concept qui, en plus de faire un joli pied de nez a l’actualité, pose le numérique comme un geste barrière efficace.

On trouvera aussi au Shadok le traditionnel VR Corner, un espace qui permet aux visiteurs, grâce à un casque à 360 degrés, de découvrir en réalité virtuelle une sélection d’œuvres internationales ! Au total, 14 films sont à découvrir en immersion totale, dont certains dans lesquels on pourra interagir à l’aide d’une manette. De l’animation japonaise à la science-fiction en passant par l’horreur pure, ces nouveaux récits immersifs issus des quatre coins du monde démontrent à nouveau la richesse des dernières productions.

Il y a énormément d’autres surprises à découvrir dans cet espace comme par exemple les jeux vidéo qui se jouent sans les mains dans l’espace Jeux Alternatifs ou encore l’étonnant cyberespace Oktopolis, accessible gratuitement depuis chez soi pour participer à de nombreux jeux !

>> Tous les détails par ici <<

© Oktopolis / FEFFS 2020

Vous l’aurez compris : même sans les évènements, le premier « Week-end du fantastique » s’annonce très chargé ! Deux autres week-ends suivront : l’un du 30 octobre au 1er novembre et l’autre du 27 au 29 novembre. La programmation de ces derniers n’a pas encore été totalement dévoilée, mais il semblerait qu’une soirée Halloween, une rétrospective des studios de la Hammer et une Gruselnacht au Musée alsacien soient à prévoir… À n’en pas douter le FEFFS saura nous surprendre cette année encore ! En tout cas, Coronavirus ou pas, ils y ont mis le cœur et la passion. Un grand merci pour ça <3


LES WEEK-ENDS DU FANTASTIQUE

Premier week-end : Du vendredi 18 au dimanche 20 septembre
Second week-end : Du 30 octobre au 1er novembre
Troisième week-end : Du 27 novembre au 29 novembre

Aux cinémas Vox, UGC, Star et Star St-Ex

>> RÉSERVER VOS PLACES <<
Les billets sont au prix habituel d’une place de cinéma, sauf si vous prenez le Pass Trois Week-ends, un pass nominatif d’une valeur de 12 euros donnant accès à un tarif de 5 euros avec accès coupe-file, valable pour toutes les séances aux cinémas Star St-Ex, Star, Vox et UGC Ciné Cité.

Connexions : Du 12 septembre au 28 novembre au Shadok
La page Facebook

>> TOUTES LES INFOS <<


© Affiche créée par Mahon Don Macia
FEFFS

*Article soutenu mais non relu par les Films du Spectre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here