Après l’écriture de 3 articles référençant les commerces ouverts à Strasbourg, une chose est sûre, tous les restos ne sont pas égaux face à la communication. La communication… Pas toujours agréable et souvent chronophage pour un chef qui passe son énergie dans le rush de la cuisine, ou pour un gérant qui est davantage préoccupé par sa demande de PGE. Pourtant, aujourd’hui plus que jamais, elle est nécessaire. Comment faire venir les Strasbourgeois, frileux à sortir après 2 mois de confinement et l’ombre d’une pandémie mondiale, si vous ne les avertissez même pas de votre réouverture ? Voilà 2/3 actions faciles à faire qui serviront de base pour vous reconnecter avec vos clients.
Le Stras’, à la Petite France, s’est adapté en proposant des paniers de fruits et légumes et des plats en bocaux. Le choix pour les clients se fait depuis un site créer pour l’occasion et la communication depuis leurs réseaux sociaux.
© David Levêque / Pokaa

Comment limiter les risques de confusion sur votre ouverture/fermeture en quelques étapes

  • Annoncez votre ouverture sur votre page Facebook avec vos horaires, numéro de téléphone et décrivez votre offre si cette dernière a dû s’adapter. Pensez à accompagner votre publication d’une image, si possible avec votre équipe et protégés avec les nouvelles mesures sanitaires. Si vous n’avez pas de page Facebook, prenez peut-être le temps d’en créer une.
  • Sur le compte Google de votre restaurant, écrivez les mêmes horaires que ceux annoncés sur votre Page Facebook. Vérifiez que vous êtes bien affiché ouvert à emporter.

Pour aller plus loin

  • Si vous avez plus de temps morts qu’il y a quelques mois, profitez-en pour vous reconnecter avec vos clients. Partagez régulièrement ce que vous faites sur vos réseaux : un nouveau plat, l’explication d’un de vos spécialités, présenter vos produits quand ils sont choisis avec soin, partager en photo une déco réadaptée pour coller avec les mesures sanitaires ou simplement votre jolie trogne devant votre enseigne. C’est l’occasion de montrer qui se cache derrière vos assiettes et de prouver une fois encore que les métiers de la restauration font la vie d’une ville comme Strasbourg.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here