Dès ce lundi, Strasbourg, comme le reste de la France entame son déconfinement. Les règles s’assouplissent donc, mais le risque de propagation du virus reste quant à lui, toujours présent. Pour que la reprise se passe dans de bonnes conditions, il est important de continuer à se protéger. Pour cela, le port du masque est plus que jamais conseillé, voire obligatoire lorsqu’on se déplace en transports en communs, pour se protéger soi-même, mais aussi les autres. Voici donc un petit guide des bonnes pratiques à destination des masqués.
© Anne Yuyu

Dès le lundi 11 mai, les habitants de l’Eurométropole commenceront à recevoir des masques en tissu, lavables et donc réutilisables, dans leurs boîtes aux lettres. Dès le début de ce déconfinement, le port du masque sera obligatoire dans tous les transports en commun, sous peine d’une amende de 135 euros. Seuls les enfants de moins de 11 ans seront dispensés.

Ces masques seront réutilisables une trentaine de fois et filtrent environ 70 à 80% des particules émises par le porteur. Ils doivent être associés au strict respect des gestes barrières et aux mesures de distanciation sociale. L’envoi d’un premier masque débutera donc lundi prochain jusqu’à la mi-mai, puis d’un second dans les jours qui suivront. Les premiers foyers à recevoir ces masques seront sélectionnés de façon aléatoire. Pour avoir tous les détails concernant l’arrivée des masques, c’est par ici.


Pas obligatoire, mais vivement conseillé dans l’espace public

Pour lancer la reprise progressive des activités à partir du lundi 11 mai dans les meilleures conditions sanitaires possibles, l’Eurométropole invite les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois à porter massivement des masques dans l’espace public. Il s’agit là, de “préserver la santé de chacun”. 

Dès la semaine prochaine, seul le port du masque dans les transports en commun est rendu obligatoire. Mais le fait que chaque habitant mesure l’importance du port du masque lorsqu’il est en présence d’autres personnes, en extérieur, et dans des lieux fréquentés par des centaines d’autres Strasbourgeoises et Strasbourgeois sera certainement une disposition efficace pour tous. Prendre les plus grandes précautions, pour soi-même et pour les autres permettra de limiter l’impact du Covid-19, sur l’ensemble des personnes habitant dans l’Eurométropole.

Photos @Robert Herrmann


Comment bien porter son masque ? 

Pour le commun des mortels qui ne travaillent pas dans le domaine médical, le port du masque et ses particularités ne sont pas forcément évidents. Et quand on manque de pratique, porter un masque de la bonne manière, nécessite de bien garder en tête quelques indications. Car mal utilisé, le masque peut s’avérer inefficace, voire contre-productif. L’OMS a notamment publié ses recommandations, afin que toutes les personnes masquées, soient correctement protégées. Voici donc quelques indications, qu’il faut impérativement respecter si l’on veut garantir à soi et aux autres une protection maximale. 

Avant de mettre le masque : 

  • Il faut se laver les mains avec de l’eau et du savon ou bien un gel hydroalcoolique. 

Au porté : 

  • Le masque doit être positionné de façon à recouvrir le nez et la bouche. Il faut bien prendre le temps de l’ajuster au mieux sur le visage, afin qu’il ne laisse pas d’espace au niveau des bords du masque. Le tissu ne doit pas toucher les lèvres du porteur. 
  • Quand on porte le masque, il ne faut plus le toucher ! Si cela ne peut être évité, il faut impérativement se laver les mains après l’avoir touché (encore une fois, avec de l’eau et du savon ou bien un gel hydroalcoolique). 
  • Le masque ne doit donc pas être enlevé, levé ou baissé, puis replacé. Ces manipulations diminuent considérablement son efficacité et risquent de contaminer le porteur, tout ce qu’il touchera après avoir tenu la partie centrale du masque, ainsi que les personnes à proximité. 
© CHU de Grenoble

Pour l’enlever : 

  • Pour ôter son masque, l’idéal est d’attendre d’être rentré chez soi. Déposer un masque contaminé dans les lieux publics, exposent aux virus les personnes qui se trouveront à proximité. De plus, les masques distribués aux habitants de l’Eurométropole sont des masques lavables et donc réutilisables. Il faut donc les conserver, afin de pouvoir se protéger sur un temps plus long qu’un seul déplacement. 
  • Lorsqu’on souhaite le retirer, il faut tenir le masque par les élastiques afin de ne pas toucher l’avant du masque. 
  • Une fois enlevé, pour éviter de contaminer un élément de son foyer, il est conseillé de déposer le masque dans un sachet plastique.
  • Il faut ensuite une nouvelle fois, se laver les mains avec de l’eau et du savon ou bien un gel hydroalcoolique avant de toucher quoi que ce soit ou bien qui que ce soit d’autre.

Pour le laver :  

  • Les masques réutilisables en tissu distribués par l’Eurométropole peuvent être lavés en machine à 60° minimum.
  • Encore une fois, lorsque le masque contaminé est touché pour être déposé dans le tambour de la machine à laver, il faut bien veiller à se laver les mains juste après. 

Et pour ceux qui ont plutôt une mémoire visuelle, les professionnels du CHU de Nantes se sont prêtés à l’exercice du mime dans une courte vidéo récapitulative d’une minute seulement ! Un bel hommage au cinéma muet du XIXe, qui résume ce qu’il faut savoir pour bien porter son masque.




*Soutenu mais non relu par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg.

4 COMMENTAIRES

  1. Euh…. Ça va le faux titre? Du coup selon votre titre, si je sors ce week-end sans masque, je risque rien je serais pas malade?
    Il faut déjà MAINTENANT sortir avec un masque, sinon le confinement aura servi à que dalle.
    On se revoit dans 15j, quand les gens seront malades parce que sortis sans masques avant le 11 mai hein.

    • Euh…??
      A partir de lundi les Strasbourgeois feront ce qu’ils veulent par rapport au masque pour se promener en ville.
      Le port du masque ne sera obligatoire que dans les transports en commun.
      Ce titre est un PUR MENSONGE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here