Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Dès aujourd’hui, les pharmacies peuvent vendre des masques « grand public »

5.9k Lectures
Publicité
Publicité

Publié hier au Journal Officiel, un arrêté fixant la liste des marchandises dont les pharmaciens peuvent faire commerces a été modifié. Désormais, « des masques non sanitaires fabriqués selon un processus industriel et répondant aux spécifications techniques applicables » pourront être vendus aux clients. Plus simplement, l’interdiction de vente de masques « textiles » imposée jusqu’alors aux pharmaciens est levée. Mais attention, ce n’est pas la peine de se ruer dès aujourd’hui dans votre officine préférée. Ces derniers n’auront le droit de commander ces masques qu’à partir de lundi.

Une filtration du virus d’au moins 70 %

Ils ne sont ni FFP2, ni chirurgicaux, ces derniers sont reservés au corps médical. Non, les masques « grand public » sont produits par la filière textile, ils sont en tissu, filtrant le virus au minimum à 70 % et sont lavables et réutilisables. D’ici la fin du mois, 15 millions de ce masques devraient être produits chaque semaine et une partie seront distribuées gratuitement aux plus précaires. Pour les autres, les prix devraient être jugulés entre 2 et 5 € pour un masque de base. Et 10 et 15 € pour les plus qualitatifs, réutilisables une cinquantaine de fois.

Pour rappel, les départements alsaciens en association avec leurs maires fourniront déjà gratuitement 2 masques par habitants d’ici fin mai.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "L'info locale"

À la une

Dès aujourd’hui, les pharmacies peuvent vendre des masques « grand public »

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “L'info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !