Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Radio Tranq’scène : la webradio des Strasbourgeois confinés

1.1k Lectures
Publicité
Publicité
Si quelques concerts au balcon se tiennent dans les quartiers strasbourgeois, tout le monde ne profite pas d’un voisin mélomane pour orchestrer son confinement. Par chance, quand des amoureux de la musique se retrouvent confinés chez eux, loin des concerts des bars strasbourgeois, des scènes ouvertes du Local et des sessions de Jam, ils ne tiennent pas longtemps avant de reprendre en main leurs instruments. Un groupe de Strasbourgeoises et Strasbourgeois a donc pris l’initiative de produire Radio Tranq’scène, une webradio spécial confinement pour occuper nos oreilles de confinés. Au programme : la création musicale sous toutes ses formes et des récits entre quatre murs.  

Il y a peu, on t’invitait déjà à briser le silence du confinement, en mettant un peu de rythme et en faisant résonner des blablas dans ton intérieur grâce à 12 idées de podcasts à découvrir. Cette fois-ci, c’est non-seulement un podcast 100% strasbourgeois, mais aussi pile dans l’air du temps qu’on met à l’honneur car : spécial confinement. Autrement dit, un podcast réalisé par des confinés, pour d’autres confinés, pendant le confinement ! Et alors que d’autres la disait sensuelle, ici, l’onde se fait culturelle. Ouverte à la diversité, mais surtout, solidement enracinée dans le sol strasbourgeois.

Le bureau d’animatrice confinée de la Lentille.
© Anne Mellier / Sorcière de la Lentille

La webradio de la culture locale

Au micro, on retrouve “la Lentille”, une journaliste de presse écrite, qui a décidé de se lancer dans le podcast et de faire résonner sa douce voix chez toi. Depuis la rue des Lentilles à Strasbourg, elle présente une émission par jour, du lundi au samedi à 17h (réduit du mardi au samedi depuis cette semaine). Une dizaine de minutes, au cours desquelles on découvre des créations musicales originales et la richesse de notre scène locale. Des accents pop, au rap en passant par la chanson française, et même du punk, il y en a pour tous les goûts. Ou plutôt, pour toutes les oreilles. L’équipe de Radio Tranq’scène n’hésite pas à surprendre. Voilà comment on se retrouve à écouter une composition sur l’histoire d’un chat qui tente de s’échapper de l’appartement dans lequel il est confiné. Un hit incontournable du confinement.

“Le podcast des Strasbourgeois en quarantaine”, ce n’est pas que de la musique. Hormis les titres qu’elle fait découvrir, l’animatrice partage aux auditeurs ses réflexions les plus intimes sur son quotidien enfermé, des récits de confinés et bon nombre de recommandations culturelles. Des films, des jeux vidéo, des actualités, et même de la poésie, tant de pépites à découvrir, qui ont soigneusement été sélectionnées. Une sorte de shot de culture vitaminée, élaboré par une équipe de chroniqueurs (Naminé, la Fée Bleue, Vaan, ou encore Anne) et servi par la Lentille, grâce à six bénévoles qui se relaient au montage. Moi, je garde un œil sur la globalité de l’émission, je programme la musique et la chronique du personnage de la Lentille. Je coordonne un peu tout. Mais chaque chroniqueur écrit sa propre chronique. J’ai contacté des gens avec qui j’avais déjà fait un peu de radio, sur radio Arc-en-ciel.” précise l’animatrice. Des journalistes, des gens de radio, des chroniqueurs, des artistes, des musiciens, des acteurs, la Lentille s’est plutôt bien entourée.

Un podcast peut en cacher un autre…

Mais derrière Radio Tranq’scène, se cache un second projet. Ce n’est donc pas un, mais deux podcasts qui sont nés de cette quarantaine forcée. À l’origine, la Lentille a commencé par présenter les créations musicales des musiciens de la Jam de la quarantaine. Un projet né à l’initiative de Rudy Olm, un étudiant strasbourgeois en musiques actuelles qui a invité de nombreux artistes strasbourgeois, à jammer ensemble, tout en restant, chacun chez soi. Voilà de quoi rassasier ces improvisateurs en pleine crise de manque, qui ont trouvé le moyen de partager une scène virtuelle, tout en occupant nos oreilles. Le flûtiste qui ambitionne de faire carrière dans la musique à l’image, en composant pour des films ou autres formats vidéo, a réuni à ses côtés, Papa Jeff (guitariste et programmateur musical du projet) et Nicolas Frosrd (bassiste) qui gèrent tous les deux le mixage. Devant la diversité des sons qu’on produisait, il nous fallait un fil rouge. J’ai donc contacté la Lentille. raconte Papa Jeff. Ce n’est donc que plus tard, que l’animatrice a décidé de réaliser un podcast à part : Radio Tranq’scène. Par ailleurs, les introductions réalisées par la Lentille sur Jam de la quarantaine, sont humoristiques. Il s’agit d’un pastiche d’introduction radio qu’on a l’habitude d’entendre et les informations sont donc, bien évidemment fausses.

Une vingtaine de musiciens ont déjà enregistré des morceaux. Une fabuleuse performance, qui permet de profiter, même à distance, de la richesse de notre scène locale. Bien évidemment, la jam est ouverte aux nouveaux participants :”Ils [les musiciens] peuvent faire juste une seule prise et après retourner à leur activité s’ils veulent. C’est ouvert aux amateurs comme aux professionnels et peu importe la méthode d’enregistrement. J’ai mixé pleins de prises faites au portable ! explique Papa Jeff. Pour rejoindre les jammeurs de la quarantaine, rendez-vous sur le groupe de travail Facebook et contactez Rudy Olm. Hors période de confinement, on peut retrouver les musiciens participants au Local ou encore aux Savons d’Hélène. Puisqu’il est lié au confinement, le projet Jam de la quarantaine a lui aussi, une date de fin. Mais pas d’inquiétudes, un album devrait voir le jour sur lequel on pourra retrouver toutes les jams.


Radio Tranq’scène
Page Facebook & Soundcloud

Jam de la quarantaine
Page Facebook (groupe de travail) & Soundcloud



Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Coronavirus"

À la une

Radio Tranq’scène : la webradio des Strasbourgeois confinés

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Coronavirus”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !