Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Strasbourg : la ville met en place deux plateformes pour soutenir les producteurs locaux

5.8k Lectures
Publicité
Publicité

Depuis le début de la pandémie de coronavirus en France, c’est toute la société de consommation qui s’est prise un bon coup de bambou. Des commerçants et des producteurs ont pu trouver des solutions pour maintenir une activité, et montrer que les circuits courts fonctionnaient toujours aussi bien à l’échelle locale. Néanmoins, pour apporter de l’aide et du soutien aux producteurs locaux, la Ville a décidé de lancer une plateforme en les mettant en relation avec les enseignes. On vous explique tout cela.

Un imbroglio autour des marchés, pourtant vitaux

Si vous suivez les décisions qui sont prises à l’échelle nationale, il est probable que vous ayez remarqué que celles concernant l’ouverture et la fermeture des marchés ont tendance à se contredire tous les quatre matins. Pourtant, ces marchés sont essentiels à la fois pour les producteurs locaux mais également pour les personnes âgées, celles à mobilité réduite et enfin celles des quartiers populaires les moins desservis par des services de proximité. En effet, selon la Chambre d’agriculture d’Alsace, 70 producteurs mettent leurs produits sur les marchés de Strasbourg, et il y en a trois fois plus (250) pour l’Alsace.

Crédit photo : Paul Meyer

C’est pourquoi à Strasbourg, la volonté était « depuis le début de trouver un équilibre, afin d’avoir, pour les personnes âgés et à mobilité réduite, des possibilités de se nourrir avec des produits frais, de façon sécurisée. » Ces paroles de Paul Meyer, adjoint au Maire notamment en charge du commerce, montrent une volonté de la Ville d’aménager les marchés, les rendant les plus sécuritaires possibles avec le respect des gestes barrières. « On voulait à tout prix éviter les rassemblements et la cohue, pour que les maraîchers et producteurs puissent distribuer leurs produits. Donc espacer les allées, les stands… Tout cela pour faire en sorte qu’un marché d’extérieur soit plus sécurisé qu’un supermarché confiné. »

Cette décision strasbourgeoise a pu être critiquée, selon les mots de l’élu, d’autant plus que dans le même temps le gouvernement a pris la décision de fermer les marchés. Comme il était possible de le faire, la Ville a demandé des dérogations : « On a demandé des dérogations, au vu de notre bonne organisation et des besoins de certains territoires comme Cronenbourg, l’Elsau ou encore d’autres où il n’y a pas de commerces de proximité. On revient vers la préfecture en argumentant pour autoriser ces marchés qui sont réellement d’utilité générale. » Réponse aujourd’hui.

Une plateforme pour mettre en lien enseignes et producteurs locaux

Dès lors, une autre décision a été prise par la Ville. Pour encourager et soutenir la production locale, elle a mis en place une plateforme, consistant à mettre en rapport les enseignes et les producteurs, en collaboration avec la Chambre d’agriculture. Paul Meyer précise : « On a mis en lien des enseignes de distribution avec les producteurs locaux. C’était déjà un peu le cas et c’est cette mise en lien concrète qui a été faite pour le moment. »

L’objectif est donc de s’entendre sur les produit dont les enseignes ont besoin et ceux que les producteurs ont. Le tout dans une démarche de solidarité. Pour les magasins  le contact se fera à l’adresse mail suivante [email protected] Pour les producteurs, cela se fera à celle-ci : [email protected] Ce que souhaite accompagner la Ville, c’est la « reconfiguration de la distribution locale et des produits locaux pour rendre un service d’utilité publique. »

D’autres possibilités

Il existe enfin d’autres possibilités. Comme par exemple une autre plateforme, créée par la Ville afin d’accompagner les commerçants, restaurateurs, maraîchers ou professionnels en difficulté dans la période. « Ici, trois agents sont chargés d’accompagner individuellement chaque demandeur dans le dédale des aides et des structures. » Pour plus d’informations, suivez ce lien.

Enfin, pour ce qui concerne les Associations Pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP), Paul Meyer précise : « La distribution des paniers, par exemple des Jardin de la Montagne Verte, est maintenue. Tout comme ce qui se fait dans les cours privées. Pour les filières courtes il y a également eu plusieurs mises en lien avec des livraisons en vélo, comme par exemple avec Mon Oncle Malker. »

Des initiatives personnelles ont été trouvé avec un circuit court toujours bénéfique, pour pallier à la décision de fermeture des marchés. La Ville a de son côté apporté son soutien avec ces deux plateformes. C’est donc tout un système de distribution qui est amené à être repensé pour les producteurs locaux.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Strasbourg : la ville met en place deux plateformes pour soutenir les producteurs locaux

Commentaires (1)

  1. Pour les particuliers un nouvel annuaire en ligne des producteurs, magasins en circuit court et restos de produits locaux en Alsace !
    Une catégorie « OUVERT CONFINEMENT » regroupe les enseignes ouvertes actuellement et permet aussi de trier ceux qui fond du retrait sur place (drive) ou de la livraison.

    Participez à cette initiative personnelle, ajoutez les endroits que vous préférez : https://producteurs.alsace

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !