Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Strasbourg : les ragondins se regroupent dans le quartier de la Petite France

49.6k Lectures
Publicité
Publicité

Alors que les Strasbourgeois sont confinés chez eux comme la moitié de la planète, les habitants du célèbre quartier historique de la Petite France doivent faire face à une menace inédite. En effet, depuis plusieurs jours, de nombreux ragondins envahissent les rues. En temps normal, il n’est pas rare d’apercevoir cette espèce de rongeurs à Strasbourg, mais elle ne s’éloigne habituellement pas du bord de l’eau.

D’après des témoignages, les bestiaux auraient d’abord étendu leur territoire vers les ruelles, pour prendre finalement peu à peu possession de la place Benjamin Zix. On les compte désormais par dizaines, les habitants sont sous le choc. Des groupes de soutien apparaissent sur les réseaux, un comité de lutte contre les rongeurs a ainsi été mis en place pour alerter les autorités de la situation.

Françoise, résidente de la rue du Bain aux Plantes, témoigne :

« Personne ne l’avait vu venir, c’est un coup dur. On aurait du s’en douter avec ce confinement, un problème n’arrive jamais seul. Maintenant, je n’ose même plus aller faire mes courses. Les livreurs doivent presque leur marcher dessus pour accéder à l’entrée, ce n’est plus possible. Hier, alors que j’allais faire mes besoins, une famille entière de ces rats géants s’était installée sur mes toilettes et dans mon bain. »

Pour l’heure, aucune solution n’a encore été proposée aux habitants. Ce matin, le Maire s’exprimait pour la première fois depuis le début de l’évènement :

Cette unité spéciale aurait pour objectif de capturer les animaux qui envahissent la zone et de les réinsérer en toute sécurité à l’écart de la ville. Une occasion par ailleurs pour les vétérinaires et chercheurs d’effectuer des relevés sur les ragondins pour mieux comprendre leurs comportements.

Si la plupart des habitants sont consternés par la situation, Geoffroy, prof de S.V.T et habitant de la rue de l’Aimant, aborde les choses avec un regard différent :

« A force de faire du mal à la planète, voilà ce qu’on récolte. Les ragondins sont ici chez eux au même titre que nous. C’est nous qui devrions dégager. Toute cette animosité contre ces pauvres bêtes me débecte, elles sont pourtant si douces et attachantes. »

Un témoignage poignant qui pousse à réfléchir. Affaire à suivre !

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Strasbourg : les ragondins se regroupent dans le quartier de la Petite France

Commentaires (9)

  1. J’avais essayé d’en adopter un via le site de l’EMS suite à l’annonce de la possibilité en avril 2018 mais ma demande n’a jamais été traitée 😉

  2. Les ragondins comme les canards ont besoin d’une étendue d’eau pour vivre. Donc, ils ne resteront pas longtemps chez vous s’il n’y trouvent pas de quoi nager et se nourrir de plantes aquatiques.

  3. Le ragondin est un nuisible porteur de nombreuses maladies. Importé d’Amérique du sud au 18 e siècle pour sa fourrure. Il. n’arien à faire en Europe et on en est farci. Il faut l’éradiquer point final. Très bon en pâté ou en civet. Dans l’assiette on l’appelle:lièvre des marais.

  4. Il faut savoir, nuisibles porteurs de nombreuses maladies ou très bon dans l assiette ?

    Il y a d autres choses plus importantes à règler avant.
    Pour le plaisir des grands et des petits

  5. Et bien pour changer de discours mon petit-fils et moi adorons les ragondins.. il y a 2 endroits où nous allons régulièrement nous promener et j’emmène toujours des carottes pour leur donner. Ils sont vraiment trop chou quand ils prennent la petite carotte dans les petites mains et commencent grignoter.
    Foutter leur la paix ils ne font rien de mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !