Postée il y a quelques minutes sur le groupe Étudiants Strasbourg, la photo d’une publicité sur affichage JCDecaux installée rue du Marché sème le doute. On y voit le logo et les codes couleurs de la ville ainsi qu’un message annonçant un « périmètre de sauvegarde du commerce et de l’artisanat de proximité ». Deux mesures suivent : tout d’abord l’annulation de l’ouverture de Primark, puis la réattribution de ses 7 000 m2 au profit de l’économie sociale et solidaire. Affichage officiel de la mairie ou coup de communication politique à quelques semaines des élections municipales ? D’autres affiches ont été aperçues dans le quartier.

Paul Meyer, adjoint aux commerces de Strasbourg et à l’initiative du projet de périmètre de sauvegarde, dément l’affiche. Ce serait un faux qui n’a rien à voir avec la ville. Des impressions sauvages réalisées dans un but politique. Le projet de périmètre de sauvegarde du commerce de l’artisanat de proximité porté par l’adjoint a d’ailleurs été refusé par le conseil municipal et n’est donc pas effectif.

Les personnes ayant passé des entretiens d’embauche peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles ce week-end. Les promesses demeurent, les travaux continuent. La date d’ouverture reste encore un secret, mais le géant du fast-fashion débitera bien ses vêtements bons marché dans nos rues.

Photo : Louise Morlot

1 commentaire

  1. La réalité (Primark ouvrira quand même) dépasse l’affliction du consom’acteur.
    Une enseigne de la fast fashion et des grands groupes multinationaux de plus en plein centre ville ! Et dire que Strasbourg se veut capitale européenne de l’économie sociale et solidaire : cherchez l’erreur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here