Depuis quelques mois déjà, l’équipe de BLOOM a installé sa toute nouvelle création culinaire au coeur de la rue Sainte-Barbe. Un quartier plein de vie où les bonnes affaires ne cessent de se multiplier. On souhaite bon vent à l’Atelier du Grand-Père et on dit bonjour au Bistro Polo, un restaurant au design épuré plein de belles surprises et ouvert en continu. On pourra s’y retrouver autour d’un plat, d’une pinte ou d’un dessert à toute heure de la journée. On entre aujourd’hui dans un établissement sans prétention, assez simple, un lieu qui se veut vivant et accessible. Un restaurant qui propose aussi bien des plats de brasseries que des pâtisseries maisons, des bières à bons prix et tout un tas de petits détails qui feront du Bistro Polo un joli lieu de convivialité où l’on se retrouvera été comme hiver. Mais il faut bien l’avouer : on a quand même hâte de s’y envoyer de larges pintes en terrasse.

Aux Fourneaux : un chef qui ne compte pas ses heures (cuisine en continu oblige). Celui-ci peut compter sur sa femme, en salle, pour le coacher. Avec Justine et Philippe à la manœuvre, les parents du BLOOM, on peut définitivement dire qu’il s’agit là d’une affaire de famille. D’ailleurs, la plupart des employés de l’ancienne maison (L’Atelier du Grand-Père) ont été repris, ils en connaissent les secrets et les moindres recoins.

Leur crédo : une cuisine typique de brasserie : simple, généreuse, rassurante et plutôt bon marché. On ne fait pas tout un plat sur le dressage millimétré de l’assiette, on y vient pour manger de manière franche des plats réconfortants, entre copains, à n’importe quelle heure. On ne se soucie ni du temps qui passe ni de nombre de likes que la photo de notre plat pourrait obtenir sur Instagram. On revient donc à des basiques bien réalisés qui font du bien, qui nourrissent et qui ne trouent pas le portefeuille : des burgers, des quiches, des salades, un suprême de poulet, des gâteaux et pâtisseries maison ou des petits snacks à partager ou non.

Les spécialités :

  • Les suggestions et le plat du jour proposés sur ardoise (9,90€) (11,90 avec dessert)
  • Suprême de poulet (11,90 €)
  • Souris d’agneau (11,90 €)
  • Burger poulet (11,50 €)
  • Les salades (entre 10 € et 10,50 €)
  • Les desserts (entre 3 € et 4,90 €)

Nos kiffs :

  • L’happy-hour de 17h30 à 20h00 (grande bière au prix de la petite) ÉGALEMENT LE WEEK-END
  • C’est un lieu de vie, de passage : la cuisine en continu et les prix abordables amènent encore un peu plus de mouvement dans le quartier. C’est un vrai bistrot, avec son lot de modernité et son design réinventé
  • Des petits déjeuners à composer toute la semaine ainsi que des brunchs sont proposés (le dimanche : formule à 18 € ou 14,50€)
  • Les desserts sont bien travaillés pour un bon rapport qualité-prix
  • Le service est vraiment quali, détendu, on ne tortille pas du c***
  • Les plats son d’un tarif abordable : entre 9,50 € et 15,50 €
  • La terrasse est aussi très sympa au coin de cette rue piétonne

Mais …

  • Les bières locales sont malheureusement absentes de la sélection
  • On peut regretter qu’il n’y ai pas de vraies entrées de type bistrot à la carte : ici on est plutôt sur des toasts, des planchettes et du saucisson

Les Tips Pokaa :

  • Chez Polo on peut venir s’envoyer une entrecôte un samedi à 17h30 et profiter quand même d’un happy intéressant, c’est assez rare pour le souligner
  • Les frites maison sont à volonté, génial, on y va à fond
  • On peut se faire plaisir sur les desserts, pas trop sucrés, bien réalisés, on sent la touche BLOOM que l’on connaît bien
  • On peut s’installer et bosser à toute heure de la journée
  • Le vin est dispo en demi, c’est tout con mais pas très courant, sauf… dans les bistrots

***

BISTRO POLO

11 Rue Sainte-Barbe
67000 Strasbourg
03 88 22 24 30

Ouvert tous les jours de 9h30 à minuit
(cuisine en continu)

La page Facebook

3 COMMENTAIRES

    • « Depuis quelques mois déjà, l’équipe de BLOOM a installé sa toute nouvelle création culinaire au coeur de la rue Sainte-Barbe »

      Première phrase de l’article. Pour plus de détails il y a le passage  » aux fourneaux  » 😉

      • Merci, j’ai bien lu l’article avant de commenter, il me semble qu’une équipe (qu’elle soit en cuisine, en salle, en charge de la gestion) ne veut pas forcément dire propriétaire de l’affaire… 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here