Parfois, une soirée, une rencontre improvisée ou un rendez-vous ne se passe pas tout à fait comme prévu. Il peut arriver que la personne avec laquelle on sort, ou celle avec qui on décide de passer un petit moment improvisé, ne soit pas tout à fait celle que l’on attendait. Il ou elle peut être insistant, agressif, autoritaire, dangereux, avoir des propos ou des gestes déplacés. Alors, si vous rencontrez ce genre de situations, si vous considérez que le comportement d’une personne dépasse les limites de la bienséance, ou celle du corps, il existe un nom de code à donner au barman, serveur ou restaurateur qui vous entoure. Ce code c’est MADEMOISELLE et il pourra peut-être tout changer.

Commander un faux verre au bar pour signifier que l’on a besoin d’aide : voici une technique bien connue à travers le monde et malheureusement trop peu connue par les noctambules eux-même. En France, du coté de Rennes, le mot « Angela » s’est répandu, en Allemagne on demandera « Louisa » et en Floride ce sera le « Angel shot ». À Strasbourg, c’est désormais « Mademoiselle ». La personne qui entend ce message comprendra ta situation et devrait t’aider en te mettant en sécurité le temps d’appeler un taxi ou encore d’appeler un agent de sécurité.

Ce sont 4 jeunes filles de l’association Mad’EMoiselle, une association étudiante strasbourgeoise qui est à l’origine de ce projet plein de bienveillance et qui, on l’espère, en sortira plus d’un(e) de la galère.

Comment savoir si le personnel du bar est au courant ?

On peut reconnaître un établissement partenaire grâce aux stickers collés sur les devantures des bars ou établissements de nuit. Des affiches sont également placées dans les sanitaires féminins afin d’informer la clientèle que le projet est en place dans l’établissement. Les établissements partenaires sont également répertoriés sur le site et le page Instagram de l’asso (voir juste en bas de l’article). Vous y trouverez également des témoignages.

L’affiche à retrouver dans les sanitaires :

Le sticker à reconnaitre sur la devanture

Nous sommes conscients que, dans la majorité des cas, ce sont les femmes qui subissent ce type de comportement. En effet 81 % d’entre elles ont déjà été confrontées à une forme d’atteinte ou d’agression sexuelle au moins une fois dans la rue ou les transports en commun. 43 % des Françaises ont été suivies sur leur trajet et il existe des tonnes de chiffres plus aberrants les uns que les autres. Mais précisons qu’il n’est pas exclu qu’un homme subisse ce genre d’agressions, de la part d’une femme et/ou d’un autre homme.


Rappelons qu’il existe un numéro vert dans le cas où vous seriez victime d’un quelconque harcèlement ou intimidation : le 3020

Dans le même sens, rappelons également que la ville de Strasbourg propose aux femmes l’arrêt sur demande des bus de la ligne 24, sur demande à partir de 22 heures.

Romane, Aliénor, Lisa, Eva

***

La page Instagram de l’asso Mad’EMoiselle
La page Facebook
Le site Internet


Photo de couverture : (USA, 2009) © Getty / Chris Hondros

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here