Une décision sortie à une date clé : ce 8 mars, journée des droits des femmes, Alain Fontanel, premier adjoint au Maire de Strasbourg, a annoncé que les bus de la CTS proposeront dorénavant un arrêt à la demande la nuit pour les femmes.

Ce dispositif, existant déjà dans d’autres grandes villes, sera expérimenté dans quelques semaines sur la ligne 14/24 reliant le Neuhof au centre-ville en passant par la Kibitzenau et Neudorf. Passé 22h, les femmes voulant s’arrêter sans avoir à marcher seules pourront donc sortir au plus près de leur logement sans devoir attendre un arrêt de la ligne.

Plus tard, l’action pourra être étendue à d’autres lignes de nuit. Et vous, dites-nous ce que vous pensez de cette initiative ? Est-elle une bonne réponse a un problème quotidien ?

10 COMMENTAIRES

  1. Bonne initiative mais pourquoi les hommes n’ont ils pas droit aux mêmes faveurs ? Je pense que les chauffeurs de bus auront des soucis avec la gente masculine car ils ne les laisseront pas descendre comme les femmes… Surtout sur cette ligne qui est tout même sensible

  2. Cette mesure a été testée sur Nantes et prends racine dans le fait que les femmes, en s’arrêtant aux arrêts banalisés, se faisaient suivre jusqu’à leur domicile par des hommes qui descendaient aux mêmes arrêts.
    Le but de cette mesure (et non pas « faveur » comme vous avez l’air de le penser) c’est que les femmes puisse rentrer chez elles en sécurité si elles se sentent suivies, ou en mauvaise posture avec une personne de la gent masculine.
    En tant que femme, j’aurais aimé ne pas avoir besoin de cette mesure, et pouvoir descendre à n’importe quel endroit en étant certaine de rentrer en sécurité.

  3. Sexisme ? Où, ça ? Vous êtes vraiment assez cons pour sortir de pareilles inepties ? Quand nous serons assez fortes et malades pour agresser des hommes à la descente du bus, on pourra en reparler !

  4. Mais voyons inutile de généraliser ce dispositif aux deux sexes, car voyons, un homme ne connais pas la peur quand il marche seul dans les rues désertes la nuit, et puis il ne ce fera jamais emmerder. Les sombres conards agresseurs (tout court) ça n’existe pas en ce bas monde, il n’existe que les sombres conards agresseurs de femmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here