Différents collectifs et artistes de l’univers hip-hop rejoignent l’appel à solidarité de l’association « la Roue Tourne » pour l’événement Back to the Street organisé en soutien à l’Hôtel de la Rue, un immeuble de la ville investi par 167 personnes sans-abri. Le Wagon Souk, local associatif situé à toute proximité de ce squat d’habitation dans la cité Gruber à Koenigshoffen, accueille tout naturellement et dans un même esprit cette initiative bénévole placée sous le signe de l’entraide et de la convivialité. L’événement débutera dès 16h ce samedi 9 novembre avec une jam session de peinture et de graff ouverte aux adultes et enfants et se poursuivra par un enchaînement de sets electro hip-hop de 23h à 5h30 matin.

Face à l’extrême difficulté de trouver un logement à Strasbourg ou a minima des solutions d’hébergement d’urgence, 167 personnes sans abri de Strasbourg ont investi cet été l’ancien siège de la brasserie Gruber au 91 route des Romains à Koenigshoffen. Pour l’une des membres de l’association la Roue Tourne qui s’engage pour le droit au logement et qui milite pour la pérennisation de ce squat baptisé l’Hôtel de la Rue, il s’est immédiatement développé dans les lieux un incroyable élan d’entraide et de fraternité entre les résidents, femmes, hommes et enfants. En parallèle, la mobilisation de nombreux strasbourgeois et de plusieurs associations locales a permis d’apporter un premier soutien matériel : matelas, petit équipement, vêtements et matériel de puériculture ont été récoltés par les sans abri dont de nombreux réfugiés. Mais, à l’approche de l’hiver, alors que la ville dépose plainte auprès du président de l’association La Roue Tourne pour occupation illégale de l’une de ses propriétés, renforçant ainsi la précarité du squat, il apparaît urgent que les citoyens strasbourgeois témoignent de leur solidarité en actes. En particulier, l’association la Roue Tourne ne dispose pour le moment pas des moyens humains et financiers pour rendre convenables les conditions de vie des habitants de cet immeuble longtemps laissé à l’abandon et dont l’infrastructure n’est pas destinée à l’hébergement.

L’idée d’organiser des soirées en soutien financier aux habitants de l’Hôtel de la Rue à rapidement germé dans l’esprit des citoyens engagés à leur côté. Cette possibilité est toute trouvée puisque le Wagon Souk, un local associatif voisin dont le but est de «favoriser les initiatives citoyenne, artistiques et solidaires», dispose d’un caveau superbement aménagé destiné à la tenue de concerts et d’événements publics. Le Wagon Souk, qui propose déjà une laverie et une cantine solidaires, des ateliers pour enfants et adultes, des cours de FLE et de l’aide aux devoirs pour les résidents de l’Hôtel de la Rue, s’est donné pour objectif d’accueillir et d’accompagner une soirée de soutien chaque mois dans ses locaux. Hélène est une membre active de l’association. Pour elle, les soirées du Wagon Souk sont autant d’occasions conviviales qui font se rencontrer les gens, dans toute leur diversité, en dépassant les cloisonnements habituels. L’organisatrice de l’événement à venir, membre de l’association La Roue Tourne, trouve quant à elle une pertinence à accueillir le public solidaire avec l’Hôtel de la Rue in situ dans le parc Gruber, au plus près des réalités du lieu et de ses acteurs. Surtout, pour l’une comme pour l’autre, ces soirées de soutien sont salutaires pour les personnes dans le besoin: les deux premières éditions ont permis la réfection de la tuyauterie insalubre du squat d’habitation.

Répondant sans hésitation à l’appel de l’organisatrice, plusieurs artistes reconnus dans le milieu des beatmakers, des DJ’s et des graffeurs français se mobiliseront donc ce samedi 9 novembre pour la cause des sans abris de Strasbourg. L’événement Back to the Street au Wagon Souk réunira le duo de beatmakers lillois Ours Samplus et les DJ’s strasbourgeois Goomar, DJ Cerk, DJ Fip et Mandal pour la plupart issus du collectif Tour 2 Manège, ainsi que l’artiste parisien Sly 2 qui s’associera aux graffeurs alsaciens de L’Atelier du Club : Apick, Jones, Ribes, SekuOuane, Qmrk et Wiliann. Les artistes du collectif Les Peintres du Dimanche répondront également présents et dévoileront pour l’occasion une série de peintures inédites sur le thème du droit au logement.

Le public est attendu dès 16h pour une jam session comprenant des démonstrations de graff et la réalisation d’une fresque participative pour laquelle les enfants sont bienvenus. Plus tard vers 23h, les nombreux DJ’s se succéderont aux platines pour enchaîner les sets electro hip-hop jusqu’au lever du jour. Les bénéfices dégagés par l’entrée, la buvette et la restauration serviront cette fois à financer l’installation d’une cuisine collective pour les 167 résidents précaires de l’Hôtel de la Rue.

Thomas M.

Sly2 en action

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here