Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Strasbourg : 4 astuces pour pimper l’eau chlorée de ton robinet

16.5k Lectures
Publicité
Publicité
Strasbourg capitale du vol de vélo, Strasbourg capitale du chlore dans l’eau ? Notre deuxième boisson préférée – après la bière – n’a pas forcément bonne réputation dans la capitale alsacienne, en raison d’un goût calcaire, chloré ou tout simplement « dégueulasse » selon certains qui en ont gros sur le robinet. Toujours dans notre but de service public, on te donne quelques astuces pour améliorer ton eau du robinet et make Strasbourg water great again.


Le calcaire, un calvaire ?

Tu le sais, on le sait, pas la peine de te faire toute la conjugaison : l’eau de Strasbourg est calcaire et chlorée. Mais si c’est vu négativement, c’est surtout que son goût est l’équivalent d’un plat de pâtes carbonisé.

Le calcaire a une mauvaise réputation, alors qu’il n’est pas dangereux pour la santé. Si le calcaire encrasse l’électroménager et les tuyauteries, notre joli corps ne subit pas le même sort. En effet, on l’élimine naturellement. Et avec la présence d’ions calcium, il y aurait même moins de risques de former des calculs rénaux ! Seul petit souci : pour les peaux sensibles, qui ont l’habitude d’eaux plus douces, le changement risque d’être un peu rude. Nos cheveux en subissent également les conséquences.

On ne s’en sort pas si mal niveau dureté de l’eau en Alsace finalement… Source : Wikipédia

Néanmoins, l’eau dite « dure » strasbourgeoise a son petit effet sur nos appareils électroménagers, et il est important de savoir bien les régler. Lors de l’installation d’un appareil de lavage (lave-vaisselle ou lave-linge) par exemple, il est nécessaire de procéder au réglage de ce dernier en fonction de la dureté de l’eau distribuée au lieu d’habitation. Vous pouvez la retrouver ici.

Enfin, dernière petite information calcaire, afin de limiter l’entartrage dans les installations de chauffage de l’eau et des tuyaux, il est conseillé de ne pas régler le thermostat du chauffe-eau à plus de 55°C. De même pour les machines à laver, on préférera les programmes à 60°C maximum.



Le chlore, on abhorre ?

L’eau strasbourgeoise est famous par-delà nos contrées pour son goût chloré. Alors pourquoi a-t-elle un goût de piscine ? En fait, le chlore garantit la qualité bactériologique totale de l’eau durant son transport dans les canalisations jusqu’au robinet. Il agit comme un conservateur alimentaire et maintient une qualité de l’eau constante. A dose infime, comme dans l’eau, il ne représente pas un danger pour notre chère santé.

Néanmoins, il est possible de faire sans le chlore, qui reste ni bon pour notre peau ni pour nos cheveux : à Mulhouse par exemple, le choix a été fait de privilégier les traitement UV pour détruire les microbes. Strasbourg n’a pas encore prix ce chemin (de la rivière) et reste au chlore. Selon le dernier relevé, le taux résiduel de chlore dans l’eau traitée est de 0,28mg/L dans notre belle capitale alsacienne. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ce taux doit être compris entre 0,2 et 0,5 mg/L. On est donc tout bon.


L’eau en bouteille fait disparaître ton oseille

Mais malgré tout cela, il faut lutter contre l’ignominie du goût. Parce que, mine de rien, boire de l’eau du robinet c’est quand même bien plus intéressant que de prendre de l’eau en bouteille. Ne parlons même pas écologie, bien que moins de plastique, ce serait fantastique.

Rien que financièrement, l’eau du robinet est cent fois moins chère que l’eau en bouteille ! Et avoue, porter des packs d’eau, c’est tenable dans ta vingtaine, mais dès que tu commences à te faire des vieux os, c’est le temps de privilégier le robinet !


Quatre techniques pour avoir une eau qui sente bon !

Il est donc utile de savoir faire avec ce que l’on a à notre disposition. Voici dès lors quelques astuces pour améliorer le goût de ton eau. Parce que, à défaut d’avoir de la bonne eau, on a des idées !

Numero uno : Filtre ton eau

Ce premier conseil n’a rien de l’astuce de grand-mère et tout le monde le connaît. Néanmoins, revenir sur les dispositifs filtrants est tout de même intéressant à plusieurs niveaux.

Tout d’abord parce que les carafes filtrantes, si elles font le taf quand on parle d’enlever le chlore, ne filtrent pas nécessairement les autres polluants chimiques, tels que les pesticides, les nitrates ou les métaux lourds. En outre, il faut souvent changer le filtre à charbon actif (entre 4 et 6 semaines), ce qui résulte en des coûts plus élevés.

C’est un peu la même problématique pour les filtres disposés sous les robinets ou les éviers. Britta est une marque bien connue des amateurs du filtrage mais, comme son personnage homonyme dans Community, it’s kind of the worst.

Résultat de recherche d'images pour "berkey"
Dispositifs de filtrage Berkey®

Il existe donc une autre alternative de filtrage, où celui-ci se ferait par gravité. C’est un moyen dont personnellement je n’avais jamais entendu parler mais qui est apparemment déjà très utilisé. Ces filtres à eau Berkey® ont comme avantage d’être assez simples d’utilisation, avec une partie supérieure dans laquelle on introduit l’eau à filtrer et un réservoir inférieur avec robinet qui stocke et distribue l’eau filtrée. C’est généralement l’une des toutes meilleures solutions possibles pour filtrer ton eau !

Ce dispositif est en revanche assez cher à l’achat. L’investissement « de base » est de 273 euros, ce qui représente un budget. Si tu souhaites commencer en douceur, il existe également une gourde filtrante, pour 38 euros.

Numero dos : Ouvre les vannes et rafraîchis !

Ce n’est un secret pour personne qu’à Strasbourg, niveau goût de l’eau, on est relativement mal loti. Mais n’aie crainte, ce goût chloré si particulier au palais est facilement enlevable dans sa majorité. En effet, le chlore étant un gaz, mettre l’eau dans une carafe en verre ouverte pendant quelques heures permet son évaporation, et donc un goût moins prononcé. C’était ça l’astuce de grand-mère, pour celles et ceux n’ayant pas forcément les moyens de filtrer entièrement leur eau !

Si tu veux avoir le best goût, la meilleure option est de faire comme les températures de notre ville le font novembre venu : on refroidit. Tout d’abord, laisse couler un peu ton eau avant de la mettre dans ta carafe. Puis, il est en effet préférable de la mettre au frais, l’eau fraîche ayant un goût moins « dur ». Si tu la préfères à température ambiante, pas de soucis, tant que tu la consommes dans la journée.

Numero tres : Jeffrey, ramène-nous du citron !

Maintenant que le taux en chlore aura diminué, tu peux boire l’élixir d’hydratation sans craindre d’être repoussé par l’odeur typée « javel » de l’eau strasbourgeoise. Néanmoins, il se peut que tu sois encore bloqué. Pas de panique c’est le moment du nouveau tips : donne une autre saveur à ton eau !

Le conseil le plus classique est de mettre quelques gouttes de citron, pour masquer le goût du chlore qui resterait dans ta carafe. Mais ça, ce sont des astuces éculées. Sois un peu fifou et varie les plaisirs : herbes aromatiques, rondelles d’orange, feuilles de menthe ou de basilic… tous les choix sont bons !

Enfin, et ça c’est mon conseil personnel, il n’y a rien de mieux que de l’eau fraîche aromatisée avec un sachet de thé. Une carafe, un ou deux sachets de thé – à la pèche, à la fraise ou à la menthe par exemple – et le tour est joué ! Désormais, tous tes amis seront épatés par ton ingéniosité et ta ressource. Tu pourras même faire des soirées dégustation d’eau pour tes amis !

Numero quatro : Ça sent le vinaigre !

Après le chlore, passons au calcaire. Parlons peu, parlons bien : discutons contenants ! Le seul vrai défaut du calcaire de l’eau strasbourgeoise est qu’il attaque un peu tout l’électroménager de la maisonnée. Dès lors, il est nécessaire de nettoyer régulièrement ses équipements.

Cafetières, bouilloires et carafes sont visées. Chacune a ses propres spécificités, mais le conseil reste le même : le vinaigre blanc est ton ami ! Il n’y a pas grand-chose de mieux pour enlever le tartre qui peut se coller sur les parois à force de trop d’eau versée et de calcaire impliqué.

Un petit coup de vinaigre blanc, on laisse reposer un peu, on remet de l’eau et on récure le tout. Efficace. Rapide. Pas de fausses promesses. Comme un bon date Tinder.

Voici donc quelques modestes conseils pour rendre l’eau strasbourgeoise meilleure. Néanmoins, cela reste des solutions temporaires : le chlore ne s’évapore pas complètement et en pimpant son eau, on en masque seulement le goût. Ce qui fait que beaucoup de gens se tournent encore vers les bouteilles en plastique. Alors qu’il est tout de même préférable de boire de l’eau du robinet, que ce soit financièrement, écologiquement et physiquement.

Dès lors, le sujet est important. Avoir une eau peu agréable au goût demande que l’on s’interroge vraiment sur la question. Car l’on peut rire du goût de l’eau du robinet strasbourgeoise. Mais lorsque l’on voit que certaines communes font le choix du sans chlore, difficile de ne pas se demander pourquoi Strasbourg ne suit pas le même cours (d’eau).

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Strasbourg : 4 astuces pour pimper l’eau chlorée de ton robinet

Commentaires (6)

  1. Bonjour Nicolas Kaspar,

    Un chauffe eau se règle entre 60 et 65 degrés C, en dessous il y a un risque de légionellose. Je ne conseillerai pas de le regler à 55 degrés même pour reduire le tartre.

  2. Bonjour,
    Il existe notamment un filtre à charbon à installer directement sur son robinet (en vente notamment chez Biocoop), pratique et évite la carafe filtrante en plastique.
    Bonne soirée,

  3. Bonjour,
    moi je fais bouillir l’eau et le refroidir avant d’en boire, c’est moins compliqué
    Après je met aussi du citron de temps en temps.

  4. Bonjour,

    Intéressent, je vais reprendre quelques unes de vos idées pour mon blog.

    Faire bouillir l’eau avant de la boire est quelques chose de très pratiqué en Asie par exemple, pour tuer les bactéries des canalisations, ca ne règle pas tout mais ca aide. D’ailleurs en Chine ils ont tendance même à boire l’eau chaude ( même sans le thé ) aux repas.

    Pour ce qui est de l’eau en bouteille, ce n’est pas mis dans l’article mais c’est souvent une hérésie écologique ( voir l’affaire de Nestle qui pompe l’eau des nappes phréatique à Vittel pour la mettre en bouteille ) . De plus, certaines bouteilles d’eau plastiques transmettraient des micro plastique dans l’eau elle même…il y a eu des études sérieuse à ce sujet, rien que pour ca il faut effectivement passer par l’eau du robinet et la traiter.

    Cordialement
    Armand Fred.

  5. Bonjour,

    Merci pour les astuces 😉 Personnellement je connaissais déjà l’astuce du citron que j’utilise régulièrement. Je vais essayer l’astuce du vinaigre blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !