Cachée dans un coin calme du Neudorf, rue de Guebwiller, La Maison Bleue accueillera désormais des concerts, avec une jauge de 300 personnes. Et tout ça dans des locaux flambants neufs, s’il vous plaît !

Depuis 2005, le label de rock strasbourgeois Dirty 8 gérait des locaux de répétitions dans cette grande maison bleue terne. Presque quinze ans plus tard, le collectif se retrousse les manches et parvient à débloquer 300 000 euros, dont un tiers de subventions publiques, pour mettre l’établissement aux normes et enclencher une transformation radicale des lieux.

Erik fait partie de la maison depuis 12 ans. Aujourd’hui coordinateur et responsable de la programmation, il évoque non sans fierté l’aboutissement d’un projet de taille :

« Avant les travaux, c’était un grand espace de stockage, avec une salle de pause pour les groupes en répétition. Durant un temps, c’était aussi une salle de concerts associative, pouvant accueillir 80-100 personnes, mais en mode privé puisqu’on n’avait pas l’autorisation d’accueillir du public. Et à force d’abnégation et d’implication, cet été, on a fini ces gros travaux de rénovation, explosé la jauge, et transformé La Maison Bleue en lieu officiel, en vraie salle de concerts.« 

Erik

La Maison Bleue déploiera à partir de maintenant une programmation établie 6 mois à l’avance, avec 6 à 8 concerts par mois. Pas de direction artistique particulière, mais les programmateurs essayeront de ne jamais trop s’éloigner de l’esprit rock qui fait partie de l’ADN du projet. Pour Erik, toute la difficulté est de casser l’image « métal » et de provoquer l’ouverture d’esprit du public. En parallèle, l’objectif est aussi de se positionner sur la location d’espace :

« On connaît les difficultés pour les collectifs d’accéder à une salle « pro » avec des conditions financières intéressantes, ça fait aussi partie des choses qu’on veut permettre avec ce projet. On va aussi faire beaucoup de coproduction, collaborer avec les acteurs de la scène locale qui ont envie d’organiser des concerts et d’accueillir des groupes dans un lieu qui peut accueillir du lourd techniquement, mais qui n’ont pas toujours les moyens. Du coup, là-dessus, on va se positionner pour les accompagner, réduire les coûts, les faire bosser sur la billetterie, des choses comme ça. »

Le 19 septembre débutait la première saison de La Maison Bleue : une première soirée réussie et prometteuse, avec un public au rendez-vous et une ambiance survoltée. Une trentaine de dates sont prévues au cours du trimestre, de quoi ravir les amateurs de grattes qui chauffent et de batteries qui fument. Le 22 septembre dernier, Dirty 8 se payait d’entrée un invité de luxe en la personne de Phil Campbell, le guitariste de Motörhead… De quoi annoncer la couleur pour la suite.

Le plus cool dans tout ça, c’est que l’activité de la Maison Bleue ne se limite pas aux concerts qui s’y déroulent. Au sous sol, plusieurs salles de répétitions occupent les différentes pièces. Aménagées par ID8, une société créée par des membres de l’association, toutes de bois vêtues et dotées d’une acoustique complètement correcte, elles offrent aux groupes locaux la possibilité d’accéder à des conditions de répétitions de qualité, moyennant une location aux alentours de 15 € de l’heure.

Véritable plus-value dans le paysage culturel strasbourgeois, La Maison Bleue vient participer à la dynamique du quartier du Neudorf, mais surtout au rayonnement de la scène rock locale, en complément de lieux comme le Molodoï ou la Laiterie.

Pas de concerts ? Pas de problèmes, le bar reste ouvert en journée : de 10h à 18h du lundi au vendredi, jusqu’à 18h les samedis s’il n’y a pas de concert et de 14h à 20h les dimanches.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la programmation par ici.

Longue vie à toi belle baraque !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here