Chaque année, c’est la même chanson à Strasbourg : il fait chaud, il y a des touristes partout dans les boutiques et le centre-ville se retrouve inondé de ces deux joyeusetés. Puis un beau jour, quelqu’un, l’esprit fortement pragmatique, s’est dit : et si on réunissait tout ça sur une journée ? Où l’univers serait sans foi ni loi. Où la chaleur de l’Enfer s’abattrait sur la Cathédrale. Où une horde de chevaliers de l’apocalypse serait pour un jour dénuée de tout sens moral. Cette journée, c’est samedi, et c’est la Grande Braderie.

L’Esprit de la Fête

Commençons par les infos : la Grande Braderie, organisée par Vitrines de Strasbourg, aura lieu le samedi 27 juillet, de 7h30 à 19h30. Une journée de fun, à partager seul ou en famille ! Vous allez pouvoir faire la fête du matin jusqu’au soir – ces phrases sont à lire avec un accent du sud prononcé, ndlr. Il y aura un stand de l’association Femmes de Foot, tout comme des jeux gonflables pour enfant. Quelle indignité de ne pas avoir pensé aux adultes…

Pour l’occasion, on aura le droit au dispositif de contrôles le plus chaud de notre région. Le centre-ville va en effet être bloqué toute la journée, et même à partir de 22h la veille, pour le stationnement des voitures. Je vous laisse jeter un coup d’œil à ce qu’en dit l’Eurométropole, ou tout simplement la carte du plan d’accès ci-dessous.

Enfin, je vous invite à checker les actualités sur les trams lors de cette journée. Même si (spoiler alert) les lignes A, B, C, D sont interrompues jusqu’à 22h30 ! Joie, croustillance et volupté.

Destination Soleil

Après, peut-être que la Grande Braderie, ce n’est pas ta tasse de chai latte. Tu es riverain, tu vis au cœur de cet Enfer ou tu travailles dans les boutiques du centre-ville. Tu en as gros, Sire, et j’entends tes doléances. Mais faut pas se prendre la tête. Viens, laisse-toi aller (bébé) et laisse-moi te convaincre de pourquoi la Grande Braderie en fait, c’est la nouvelle tendance so chic de cette année 2019.

Pour ses affiches de qualité

Parce que ça permet à des artistes en fin de vie de retrouver du plaisir

Aider son prochain, ça ne fait sans doute pas très citadin. Néanmoins, la Grande Braderie a ce don de ramener des artistes qui tentent de relancer une carrière. Le sosie de Johnny Halliday par exemple était venu garnir les rangs l’année dernière. Ai-je besoin d’aller plus loin ?

Cette année, ce sera le Collectif Métissé qui vient ambiancer Strasbourg. On les croyait effacés de nos pensées, mais nous sommes fous de musique et on va se wayner ! Ils seront tout d’abord place Gutenberg à 12h pour l’inauguration, puis ce sera la doublette avec le concert place Kléber à 15h30 ! Fiesta brûlante assurée !

Pour remettre sur le devant de la scène, l’art de la négociation

La Grande Braderie, c’est pas le vide-greniers organisé par tata Josiane dans ton bled d’enfance, où tu venais chiner un Dracaufeu ou un Dragon blanc aux yeux bleus pour 50 centimes. La Grande Braderie, pour assurer un gain maximal, il faut avoir l’art de la négociation. Il faut faire des affaires, minimum Master 2 en enfumage marketing.

Tes potes, prêts à te condamner, quand tu leur proposes d’aller à la Grande Braderie

Cet art, trop souvent perdu aujourd’hui, est donc remis sur le devant de la scène – mais pas la même que celle du Collectif Métissé. Alors soyez prêts à négocier comme si votre vie en dépendait ; certains le font déjà dans de nombreux magasins obligés de participer, quand il n’y a pas simplement des vols, pour le plus grand bonheur des vendeuses et vendeurs, rompus à l’art de faire des affaires.

Parce qu’aller à la rencontre du monde, ça t’enrichit humainement

Trop souvent, nous sommes coincés dans notre bulle : amicale, professionnelle, téléphone rose ou fans de Magic System, nous avons du mal à sortir de notre propre perspective. Aller à la rencontre de l’autre, c’est fondamental dans l’évolution de notre société.

Alors si tu veux contribuer à la société, rencontre des gens à la Grande Braderie : discute avec les vendeurs quand tu négocies une théière authentique de la Chine Maoïste made in Bengladesh, pars à la rencontre des cultures avec les touristes chinois ou allemands, pratique le contact humain avec celles et ceux qui te fouilleront aux points de contrôles. Bref, sois Cool man.

Parce qu’à Strasbourg, un samedi, qu’est-ce qu’il s’y passe vraiment ?

Vous faites toujours les mécontents avec la Grande Braderie, mais posez-vous la question : franchement, qu’est-ce que vous avez bien à faire un samedi 27 juillet à Strasbourg ? Vous remettre de la cuite de la veille pour mieux préparer celle du soir ? Mater la saison 4 de Veronica Mars (franchement allez-y elle est trop bien) ? Non, on va pas se mentir, Strasbourg est un peu morte en ce chaud mois de juillet.

Alors remerciez la Grande Braderie d’insuffler un peu de vie à votre samedi. Parce qu’avec la Grande Braderie, c’est l’été toute l’année !

Alors voilà quelques raisons de se rendre à la Grande Braderie ce samedi. On a tendance souvent à se moquer de cet événement, parce qu’il faut avouer que c’est le même délire chaque année. Cela soûle à peu près tout le monde… Dans la bulle strasbourgeoise du centre-ville. Et si c’est facile de se moquer du côté ringard de l’événement, fortement présent, de remarquer la forte et dure zone de contrôle, c’est aussi un moment qui permet à plein de monde de kiffer et d’aller chiner des trucs sympas. Alors peuple strasbourgeois, évitez le centre-ville ce samedi, et allez regarder la saison 4 de Veronica Mars ! Strasbourg vous réappartiendra bien assez tôt… Et en plus il paraît qu’il va pleuvoir.

Crédit photo : Claire Arbogast

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here