Depuis 20 ans, les artistes strasbourgeois ouvrent leurs ateliers au public les deux derniers weekends du mois de mai. Cette année, ils sont près de 400 dans toute la région Grand Est à participer au rendez-vous porté par Accélérateur de particules. L’occasion de découvrir les coulisses de la création locale (souvent nichée dans des lieux insolites), après une soirée-anniversaire exceptionnelle ce vendredi soir.

372 artistes pour 132 ateliers dispersés dans 49 communes, jusqu’en Allemagne et en Suisse ; des lieux insolites comme un cloître, une synagogue, une gare ; un vernissage hors du commun exceptionnellement prolongé jusqu’à trois heures au Bastion 14, mêlant ateliers, concerts et performances uniques. Pour leur vingtième anniversaire, les Ateliers ouverts ont définitivement vu les choses en grand ! Aux manettes, l’association Accélérateur de particules promet une édition haute en couleur, qui marque vingt ans donc, mais aussi la volonté d’accompagner les artistes locaux au quotidien en plus d’œuvrer à la diffusion de leur travail via cette manifestation (et l’annuaire du millier d’artistes y ayant déjà participé, consultable toute l’année).

Photo : © Alex Flores / Document remis par Accélérateur de particules

Sophie Kauffenstein est directrice de l’association. En 1998, elle est l’une des deux étudiantes approchées par des collectifs de plasticiens strasbourgeois – l’événement était auparavant porté par l’association du Faisant puis l’association Phosphène) pour reprendre l’organisation des portes ouvertes d’ateliers en ville : « À l’inauguration du Musée d’art moderne et contemporain, le chargé de communication à la DRAC vient nous dire qu’ils sont embêtés parce qu’ils n’ont plus personne pour organiser les ateliers ouverts de Strasbourg ! » Le duo d’amies répond par l’affirmative, séduites par la convivialité d’un format « ludique tout en étant artistique », sans savoir qu’elles feraient de cette expérience un métier : « On était contentes de le faire, et surtout de l’étendre. De faire vivre la ville mais aussi d’investir la campagne. Il y a des grandes friches très belles et de petites fabriques très jolies en bordure de ville. »

20 ans plus tard, la formule séduit toujours. 25 000 visiteurs sont attendus en Alsace, mais aussi à Épinal, Remiremont, Nancy, Metz, Troyes et Reims. Non-contents d’investir la campagne alsacienne,les Ateliers ouverts fédèrent désormais les Ateliers du Grand Est, un développement que Sophie Kauffenstein n’estime pas contradictoire avec l’objectif originel de la manifestation, créer du lien entre les habitants et les artistes de la cité : « On s’est arrangé pour que de mars à juin, il y ait toujours des ateliers ouverts quelque part dans la région. Ça nous permet d’avoir une communication commune, de nous renvoyer la balle, ça nous rend lisible. On passe du local à quelque chose de plus ambitieux. L’idée, ce n’est pas que le visiteur strasbourgeois prenne le train pour Reims… C’est une façon de diffuser à plus grande échelle le travail des artistes. » Moyennant 15 à 30€ de frais d’inscription, l’association Accélérateur de particules s’occupe de tout et le fait bien : d’après une enquête interne, les trois quarts des participants déclarent vendre des oeuvres lors des Ateliers ouverts.

Photo : © Alex Flores / Document remis par Accélérateur de particules

Car si la motivation première des visiteurs est l’aspect ludique du tour d’ateliers, l’immersion permet également de les sensibiliser à la condition des artistes : « Le tour moyen est composé de cinq ateliers. Je pense qu’après avoir rencontré cinq artistes, on se rend compte de la porosité des arts dans la vie de tous les jours. » Depuis 1999, la directrice de l’association Accélérateur de particules en a connu quelques-uns, des artistes. Si leur situation, globalement, ne s’arrange pas, le terreau strasbourgeois reste fertile : « On a vu la naissance de gros lieux d’artistes et leur renouveau, comme le Bastion 14 et la Semencerie. Il y a une vitalité des artistes locaux : c’est très dynamique, ça se renouvelle constamment. La ville crée aussi des espaces – on investit le Garage Coop cet été ! Là-bas on va être dans une dynamique collective dingue, avec un lieu d’exposition, sur un site en devenir. C’est très excitant. »

Ce vendredi soir, les Ateliers ouverts investissent justement le Bastion 14 pour un vernissage exceptionnel. Les artistes résidents du lieu ouvriront les portes de leurs ateliers aux visiteurs jusqu’à 22 heures, tandis que des concerts se dérouleront jusqu’à 3 heures. Un espace lounge meublé éthiquement grâce à Emmaüs sera également installé en extérieur, sous la surveillance de sculptures commandées spécialement pour la soirée (sous réserve d’autorisation). Le public aura la possibilité de se restaurer dans plusieurs foodtrucks entre deux performances du festival INACT – face à une vidéo projetée sur la façade du Bastion 14, par exemple. Samedi, c’est carrément une nuit blanche jusqu’à 8 heures qu’offrira la Drêche ; le samedi 25 mai, ce sera au tour de la Semencerie d’organiser sa dernière fête avant déménagement à la fameuse Coop. Exceptionnelle qu’elle est cette édition, on vous dit.

Photo : © Alex Flores / Document remis par Accélérateur de particules

Les Ateliers ouverts fêtent leurs 20 ans !
18-19 & 25-26 mai de 14h à 20h dans toute l’Alsace (et au-delà)
Le programme ICI ; l’événement Facebook


Vernissage ce vendredi soir de 18h à 3h au Bastion 14
1 rue du Rempart à Strasbourg
L’événement Facebook ici


Photo de couverture :
© Alex Flores / Document remis par Accélérateur de particules

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here