Chaque semaine, un(e) DJ strasbourgeois(e) nous présente 5 disques de son choix. Coups de cœur, thématiques précises, zoom sur un genre ou une époque… Ils vous feront découvrir leurs univers à travers leur musique. Fermez les yeux et tendez l’oreille. 

Cette semaine, c’est Jacky Jeane qui nous balance cinq pépites tirées de sa discothèque. Une sélection éclectique, au moins aussi groovy et pointue que celle qui nous la présente, un voyage à travers les continents et les années… A vos casques !



1 – Erykah badu – Green Eyes – 2000

Franchement, c’est mon talon d’Achille ! Je pense que je l’ai écouté 100 fois. C’est un album super connu, et complètement ouf. C’est sorti sur le label Motown, genre le truc de Marvin Gaye, les Jackson Five pour ne citer qu’eux. Je l’écoute au moins une fois par semaine , au réveil, au coucher, n’importe quand en fait. Ça commence en mode léger jazzy, bonne ambiance, et au milieu elle prend une tournure beaucoup plus sérieuse. C’est une chanson qui parle de jalousie, elle me touche beaucoup et elle me rappelle aussi Madrid, les années que j’ai passé à y vivre, c’est là bas que j’ai découvert cette artiste. C’est une track entre hip-hop et soul, elle à une voix incroyable et une vibe vraiment trop cool.


2 – No more dating djs, Nick Holder feat. Jemeni – 2004

Ça me faisait rire de choisir une track qui parle des Djs, c’est un morceau assez marrant. En fait, c’est l’histoire d’une petite amie de DJ, et elle en a trop marre, elle explique que c’est grave relou d’être avec un DJ, qu’ils font chier avec leurs « don’t touch my equipment », qu’une « guest list c’est pas une lettre d’amour ». Ça me fait marrer d’avoir un peu d’autodérision sur les dj, ça me tient particulièrement à cœur d’en avoir dans ce milieu. Rester accessible, ne pas trop me prendre au sérieux, c’est vraiment quelque chose que j’aimerai garder. J’ai aussi découvert ce morceau à Madrid : avec ma meilleure pote on passait toutes nos soirées dans un club qui s’appelle le Café Berlin, et je l’ai entendue là-bas. C’était aussi la période où j’ai touché un contrôleur pour la première fois, où j’ai eu envie de commencer à passer des galettes.


3 – Oiseau et Moi – River Yarra – 2018


C’est un australien qui a posé ça sur une compilation française qui s’appelle Music for Five Post Cards, sur le label Ville Nouvelle. Il a fait l’effort d’appeler sa track « Oiseau et Moi » pour l’occasion, je pense qu’on peut lui pardonner la faute de syntaxe. C’est un morceau que j’ai découvert récemment et que j’écoute pas mal en ce moment. La vocale est vraiment ouf, un peu orientale, j’adore les trucs un peu hybrides comme ça. Je la joue pas encore beaucoup, mais c’est complètement dans la vibe que j’affectionne.


4 – French Audacity feat. Valerie – The Fine One – 1989

Toujours dans l’électro, avec des vocales qui déboîtent. C’est une track de 1989, de français vraiment cool, en mode italo disco garago pop …je ne sais quoi. C’est Ostalgie qui me l’a fait découvrir, alors petite dédicace.


5 – AR. Rahman – Urvasi Urvasi (YOUNIVERSE Edit)

Celle la représente bien ma personnalité, une track un peu WTF, je l’ai joué les deux dernières soirées avec mes collègues de Mal.e.s, elle nous fait bien marrer. C’est un auteur compositeur interprète indien qui mêle la musique indienne avec la musique électronique pour la réactualiser. C’est issu de la B.O d’un film de Bollywood. C’est aussi un morceau qui me fait beaucoup penser à mon frère, il a pas mal vécu en inde et c’est lui qui me l’a fait découvrir. C’est bonne ambiance et dansant, valeur sûre !

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here