Les festivals sont toujours d’excellentes opportunités de découvrir de nouvelles musiques, mais aussi de nouvelles cultures. C’est pourquoi on vous propose de découvrir un peu plus en détail l’Afrique festival, pour sa deuxième édition, mais aussi le concert de Seun Kuti, chanteur nigérian engagé, à l’Illiade le 26 avril !

Note de l’auteur 1 : Désolé du sous-titre qui va suivre, j’aime bien le ressortir de temps en temps

Mais dis-moi Jamy, qu’est-ce que l’Afrique festival ?

Alors Fred, et autres lecteurs et lectrices de Pokaa, commençons donc par le commencement. L’Afrique festival débute en 2003 dans une ville quelque peu éloignée de Strasbourg : Newcastle. Désormais, l’Afrique festival a changé de pays et s’installe dans le Grand Est pour sa deuxième édition consécutive, se déroulant du 7 mars au 11 mai.

Crédit @Abidjanpeople.net

Le but de Manouté Seri, directeur du festival ? Encourager « le sens de vivre ensemble dans la différence » – la devise de cette édition 2019 – à travers des événements dans différentes salles de Strasbourg et ses alentours. Se positionnant comme porte-voix de la diversité artistique et culturelle, le festival propose en effet un large éventail de spectacles et projets musicaux fédérateurs mettant en lumière l’Afrique.

Seun Kuti, un révolutionnaire à Strasbourg

Si Mayra Andrade – au PréO à Oberhausbergen – et Rokia Traoré – au Point d’Eau à Ostwald en ouverture du festival – ont déjà performé, ne vous inquiétez pas, il vous reste des artistes à découvrir. Amadou et Mariam clôtureront le festival le 11 mai à l’Illiade à l’Illkirch mais, avant cela, il y aura un autre concert.

Seun Kuti. Crédit @Pan African Music

En effet, Seun Kuti & Egypt 80 seront là le vendredi 26 avril à 20h30 dans la salle de l’Iliade également. Pour ceux qui ne connaissent pas Seun Kuti, c’est un artiste nigérian extrêmement engagé contre la corruption politique, l’avidité des multinationales et la mainmise de l’élite économique – il faudrait penser en France avoir des chanteurs comme ça.

Black Times, son nouvel album, est sorti le 2 mars et confirme la trajectoire engagée du fils de Fela Kuti, très importante figure de la musique nigériane qui se battait lui-aussi contre les élites et la corruption, pour les laissés pour compte. Et pour la petite anecdote, le légendaire guitariste Carlos Santana participe à un titre de Black Times.

Pour réserver vos places, c’est ici.

On vous fait gagner des places !

Si vous souhaitez écouter un artiste engagé, dans la lignée de son père, et découvrir une culture musicale que vous ne connaissez peut-être pas, et que vous aimez bien les jeux de hasard, cela tombe bien, puisque Pokaa vous offre des deux fois deux places pour le concert !


Alors, comment ça se passe ? Vous connaissez la marche à suivre depuis le temps :

Les gagnants remporteront deux billets pour le concert du vendredi 26 mars à l’Illiade

Résultat du tirage au sort dans la semaine !


« Je veux faire ici honneur à mes parents et à tous les révolutionnaires qui ont un jour fait une différence, nombre d’entre eux bien avant ma naissance. » Par cette phrase Seun Kuti montre toute l’étendue de son combat, qu’il mène à travers la musique. Un combat qui se reflète finalement dans cette phrase d’Homère dans L’Iliade : « Est-il dans cette vie une gloire plus grande que de savoir jouer des jambes et des bras ? »


L’Afrique Festival 2019 c’est du 7 mars au 11 mai, toute la programmation par ici.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here