Je vous avais déjà parlé dans un article précédent de ce trio strasbourgeois à la pop fruitée qui donne terriblement envie de vacances. Leurs titres ensoleillés aux accents créoles ont le chic de te faire totalement déconnecter de ce que tu es en train de faire pour te propulser dans des pensées au goût de farniente, de cocktails et d’été. Visiblement, je n’ai pas été la seule séduite par le trio, leur musique vitaminée, leurs clips façon roadtrip et leur artwork coloré, puisqu’ils viennent tout juste de signer chez Barclay.

Après avoir signé avec la très réputée maison de disques, Amoure prépare son premier album pour cet automne et en a sorti le 15 mars un extrait intitulé « Strasbourg ». « Si on avait habité 10 km au nord, ça ce serait appelé Haguenau, et Haguenau c’est un peu moins bien » expliquait avec humour Thibault, le guitariste du groupe lors d’une interview.

Effectivement, j’ai envie de dire tant qu’il ne s’agit pas de Niederschaeffolsheim ou de Breuschwickersheim, on est sauvés. Mais pour être tout à fait honnête et le trio l’assume, cette chanson est un hommage à Strasbourg, parce qu’elle les a vu grandir, et qu’ils y sont attachés. En même, temps on habite quand même la plus belle ville du monde, non?

 » Mais moi je viens de Strasbourg, et elle sait même pas où c’est, entre Paris et Moscou, parlez-vous le français? »

Le single raconte au-delà de l’amour porté à la ville, une histoire d’amour entre une parisienne et un strasbourgeois (inspirée par la copine du chanteur qui a eu quelques hésitations avant de quitter la Tour Eiffel pour la Cathédrale). Le trio y met en avant avec humour les clichés portés à la ville, tels que le fait que 94 pourcent de la population française soit encore convaincue qu’on y parle allemand, par exemple.

Crédit photo : Emma Brsk

Un bien joli hommage donc de la part de Nicolas, Julien et Thibault qui montre que malgré les tournées à travers de nombreuses villes, la signature avec une maison de disques de la capitale, et le succès qui se confirme, un seul amour et pour toujours…

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here