L’emblématique et très respecté guide Michelin, qui répertorie les meilleures pépites culinaires dans son petit guide depuis les années 1900, vient ce lundi de dévoiler son tout nouveau palmarès 2019. Comme chaque année, très attendu et redouté, ce nouveau verdict anime encore un peu plus les cuisines des restaurants en attente du fameux Graal : les trois macarons. Les restaurateurs qui sont en course le savent très bien et font un maximum de sacrifices pour les obtenir. Et en Alsace, nous ne sommes pas en reste : l’excellence de nos tables n’est plus à prouver depuis plusieurs centaines d’années, eh ouais. Mais les macarons changent eux aussi de couverts, ils migrent de restaurants en restaurants. Ils peuvent être gagnés mais aussi amèrement perdu, faisant ainsi grincer les dents des nouveaux déchus. 

L’une des plus grosse surprise de cette année pour nous les alsaciens reste sans doute la perte de la troisième étoile pour le mythique restaurant l’Auberge de l’Ill, le seul restaurant triplement étoilé de la région. Néanmoins, nous pouvons nous réjouir du haut niveau de la gastronomie de notre région même si vous allez comprendre que le bilan 2019 est mitigé.

Malgré cela, de nouveaux et jeunes talents sont récompensés : l’audace, le régional et le végétarien sont mis à l’honneur et nous ne pouvons que nous en réjouir. Et puis les étoiles ça va et ça vient : le président du fameux guide a bien rappelé que les étoiles sont éphémères et ne durent qu’un an, preuve que dans ce monde on ne fait pas de sentiment.

Cette année, ce sont sept étoiles en tout qui sont passées d’une table à une autre avec quelques grosses surprises plutôt inattendues. Quatre ont été retirées et trois décernées. L’exigence est intransigeante et les testeurs impitoyables mais justes, ils sonnent le glas ou redonnent à certaines tables leur éclat, avec toujours à la clé des pleurs ou des cris de joie. Car les chefs et les brigades qui sont en course ne comptent plus les heures et les litres de sueur qu’ils font couleur au nom de leur art.


Le palmarès 2019 (en Alsace)


  • Les 4 restaurants malheureusement déchus

    • Auberge de l’Ill, Illhaeusern: une étoile de perdue, passage à deux étoiles **
    • Le Relais de la Poste, à La Wantzenau: une étoile de perdue, disparition du classement
    • Gavroche, à Strasbourg: une étoile de perdue, disparition du classement
    • Le Rosenmeer, à Rosheim: une étoile de perdue, disparition du classement
Auberge-de-L’ill.com
restaurant-lacarambole.com

Le bilan est donc en dents de scie pour ce millésime 2019 : rappelons que l’an dernier l’Alsace gagnait une étoile et n’en perdait aucune. Mais le nombre de restaurant étoilé pour cette année est tout de même 31 ce qui laisse la barre de l’excellence gastronomique dans notre région à une hauteur qui en ferait pâlir d’autres. Alors pas d’inquiétude : on pèse toujours très lourd dans le game impitoyable de la haute gastronomie.

Retrouvez le guide Michelin en intégral >> ICI <<


***

Et vous, quels restaurants alsaciens voudriez-vous voir primés ? 

1 commentaire

  1. vu comment pratique le nouveau directeur de michélin ,aucun respect pour des établissements comme l’auberge de l’ill
    .appeler pendant le service pour leur annoncer le retrait d’une etoile est une incorrection.
    je vais acheter le gaultemps et millau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here