En ces jours de terreur où Noël s’invite sur les terres d’Halloween, je vous sens désorientés, vous, ombres strasbourgeoises de passants esseulés sous les arcades glaçantes des arbres sibyllins. Que faire donc de notre temps en cette semaine de congés estudiantins, à part aller boire en groupe dans des bars décorés d’araignées en plastique où les cosplays d’Harley Quinn se multiplieront autour des cocktails aux prix assassins ?

Le nouveau visage de Halloween depuis 2016

Fi de cette morosité, il existe un vecteur de joie certain en ce début novembre, et c’est le Festival Théâtralis. Véritable petite bombe dans la saison culturelle strasbourgeoise, le festival du Collectif Trois 14 reprend ses quartiers à l’Espace K (Laiterie) pour trois jours d’intense bringue.

Voici donc, dans le désordre informatif le plus total qui caractérise votre serviteur, 6 raisons et demie indiscutables, qui devraient vous pousser à  abandonner la confection de votre déguisement de lapin priapique de Noël pour vous précipiter vers la Laiterie.

n°1 ─ Des amateurs près de chez toi

Pour commencer, il est important de souligner que la programmation du festival est entièrement composée d’amateurs, donc qui ne perçoivent pour seul salaire de leur labeur que les applaudissements, les fleurs et éventuellement les larmes d’un public radieux. Il faut bien souligner que l’amateurisme n’est pas synonyme de médiocrité, malgré l’habituel amalgame entre les deux concepts. Le niveau d’engagement et d’esthétique déployé par les amateurs égale souvent — et dépasse même parfois — celui des artistes professionnels du secteur public et privé.

Ici, c’est donc une sélection de troupes et de collectifs totalement bénévoles qui se mobilise pour créer un temps fort important de la culture locale. Notez qu’avec environ 200 artistes au total et 30 bénévoles par jour, Théâtralis est une machine imposante qui doit sa cohérence et son bon fonctionnement à l’engagement d’une véritable foule de passionnés. Quitte à partir en festival, autant que ce soit dans une pareille ambiance.

Des ris, des chants, du théâtre et un peu de bière, que rêver de mieux ?

n°2 ─ J’ai dit « près de chez toi »

Outre leur dimension amateur donc, les artistes de la programmation sont tous issus de la région Grand Est. Une grande part provient du Collectif Trois 14 — qui réunit la large majorité des praticiens amateurs du spectacle vivant de l’Eurométropole — mais nous auront aussi la chance de découvrir quelques artistes du Haut-Rhin. Une bonne occasion d’oublier nos tensions chauvines et de fraterniser tous ensemble autour de Dionysos, avec modération naturellement.

NB : tout faire pour éviter que quelqu’un demande si on dit « un » ou « une » bretzel, ou ça va dégénérer

n°3 ─ One festival to run them all

Mon aspect favori de Théâtralis : c’est un creuset rutilant de disciplines. Aux formes classiques d’un théâtre de texte frontal se mélangent les arts du cirque contemporain, du cabaret, des chants burlesques, du mime, du clown et de la performance expérimentale. Avec des spectacles de toutes durées et pour tous publics (même les plus jeunes) l’éclectisme du programme garantit que chaque spectateur pourra trouver son compte. C’est de cet esprit que devrait souvent s’inspirer le théâtre subventionné, dans toute démarche de popularisation des arts dramatiques.

Notez aussi la présente des célèbres et déjantés membres du Collectif Noun, qui sont actuellement en création Salle des Colonnes et qui présenteront pas moins de deux spectacles différents, de deux heures chacun !

n°4 ─ Moins cher qu’une bière

Les tarifs sont très abordables, entre 3 et 10 € par spectacle, avec moult tarifs réduits, et la possibilité d’acquérir le Pass Partout (uniquement sur réservation) afin d’enchaîner les spectacles sans modération.

Notez également que toutes les formes dites courtes (mais allant jusqu’à 1 heure tout de même) présentée dans le Salon des Curiosités sont en libre accès. Il est donc fort aisé de passer un festival peu coûteux, voir totalement gratuit. Comptez tout de même quelques piécettes si vous désirez vous restaurer sur place (bar et foodtruck).

Je me demande ce qu’on va manger du coup…

n°5 ─ On est tous amis

Un élément concomitant à la dimension amateur: on est assez peu guindé dans ce genre de manifestation. Vous ne venez pas voir des artistes subventionnés en pleine tournée internationale mais des locaux, des artistes du quotidien ayant mis tout leur cœur dans une œuvre qui, pouvant varier en termes de qualité de finition et de moyens techniques, sera toujours sincère.

Le cadre de l’Espace K avec son ambiance de foyer jeunesse et la permanence du public au sein des différents lieux crée un véritable sentiment d’unité et de familiarité : c’est un festival ouvert à tous sans distinction, et, osons le terme, fondamentalement généreux avec son public.

n°6 ─ Connaissez votre ville

Si vous êtes actuellement sur ce site, il est probable que vous soyez de Strasbourg, et si vous êtes de Strasbourg, il est probable que vous aimiez cette ville (dans le cas contraire un contingent de mercenaire est déjà en route c’est fort dommage). Et donc vous ne serez pas indifférent au fait de vivre un véritable fragment d’une histoire culturelle qui approche de la vingtaine. Le Festival Théâtralis fut le pilier autour duquel se constitua le collectif Trois 14, et qui tient bon malgré les années.

Je suis bien malheureusement le premier à parfois me concentrer trop sur la programmation des grosses structures, mais nous avons la chance de vivre dans une ville possédant un maillage culturel extrêmement riche en terme de spectacle vivant (et pas seulement). Ce festival est donc aussi l’occasion de découvrir des troupes, des personnalités, que vous pourrez retrouver tout au long de l’année dans leurs autres créations. Ce sera aussi peut-être pour certains une chance de rejoindre ces compagnies qui accueillent pour beaucoup de nouveaux membres, et de commencer votre propre aventure théâtrale.

Une sorte de vivier de talents locaux en somme

n°6½ ─ : Rencontrez votre rédacteur théâtre préféré

En bon boulimique psychotique du théâtre, je me promènerai allégrement entre les différents espaces pour me gaver avec allégresse de toutes ces formes spectaculaires. Pour pallier les inconvénients de ma notoriété, je porterai sans doute un postiche pour dissimuler mon aimable faciès. Donc si vous voyez une grosse barbe en imperméable prendre son ticket pour la Salle des Colonnes, vous m’aurez probablement débusqué


Théâtralis, c’est le 1er, 2 et 3 NOVEMBRE 2018

ESPACE K 10 Rue du Hohwald

Tout le détail de la programmation, de l’accès et des tarifs est sur le site theatralis.trois14.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here