Si toi aussi tu penses que l’été indien c’était une illusion sournoise de la météo pour nous endormir et qu’on va se prendre une groooooosse claque glaciaire dans la g****e, tape dans tes mains. Grattons encore ces jours de soleil avant les grippes et les gastros. Peut-être que je me trompe : si ça se trouve à Noël on sera en bikini et le sapin sur la Place Kléber va devenir un cocotier…


Programme pour une semaine entre entre festival punk rock, jam dans un hôtel, rando et clubbing


  • PARTICIPER A L’OPEN JAM SESSION DU BOMA, HOTEL A LA DÉCO ETHNIQUE

>> Mercredi soir, c’est la soirée BOMA’s Jam à l’hôtel ethnique-chic le Boma. Le concept ? Deux mercredis par mois, ce dernier organise alternativement une soirée de jazz session puis une soirée d’open session. Ce soir, c’est scène ouverte et tous les styles sont les bienvenus! Jazz, afrobeat, funk, reggae, rock, pop, électro… L’hôtel met à disposition, une table de mixage, deux micros, une ampli-guitare, un clavier, une contrebasse et une batterie pour les artistes qui se verront offrir une boisson pour leur participation. Si tu es aussi mauvais que moi en pratique d’instruments de musique, tu peux aussi venir regarder, autour d’un bon apéro ou d’un petit dîner, dans l’ambiance aux couleurs chaudes de l’hôtel Boma. En savoir plus.

  • PÉNÉTRER DANS LE NÉBULEUX MIRAGE DE « L’ILLUSION COMIQUE » AU CUBE NOIR

>> Mercredi soir, après deux représentations combles la saison dernière, La Compagnie L’Autre Méduse revient pour cinq nouvelles séances exclusive de « L’Illusion Comique », invention bizarre et extravagante de Corneille. Le véritable sujet de L’Illusion comique, indépendamment de l’intrigue amoureuse et romanesque, c’est le théâtre lui-même, et ce qu’il nous apprend sur notre rapport à la réalité. La structure de la pièce propose un double enchâssement, puisque nous, spectateurs, assistons à l’histoire de Pridamant qui, inconsolable depuis le départ de son fils Clindor dix années auparavant, se présente à l’entrée d’une grotte obscure, angoissante demeure d’un grand magicien. Tandis que Pridamant va alors assister à un spectacle de «spectres parlants» lui exposant les aventures de son fils drapant peu à peu les spectateurs d’un nébuleux mirage. Selon son auteur, L’Illusion comique est un « étrange monstre » qui mêle plusieurs genres dramatiques (comédie, tragédie-comédie, tragédie) pour offrir une sorte de démonstration sur les pouvoirs du théâtre à une époque où celui-ci s’affirmait comme un art majeur et respectable. En savoir plus.

  • ALLER VOIR L’EXPO DISCO « TIMELIGHT » A L’AEDAEN GALLERY

>> De jeudi soir à dimanche, l’Aedaen Gallery accueille l’exposition Timelight présentée par le Tube, association strasbourgeoise qui aide et défend la jeune création contemporaine. Timelight par le collectif Shàllplàttadànzbooda ( ne me demande pas ce que ça veut dire) est le fruit d’un travail de réflexions et de créations collectives menées par six jeunes artistes régionaux et internationaux autour du mouvement DISCO, genre musical mais aussi révolution sociale des années 70. Restitution de six mois de collaboration, Timelight invite à parcourir quatre lieux strasbourgeois durant le mois d’octobre 2018. L’Aedaen Gallery est le troisième lieu à accueillir l’expo, le vernissage aura lieu jeudi soir avec différentes performances durant la soirée. En savoir plus. 

  • KIFFER DU MÉTAL, ROCK, PUNK, HARDROCK AU ROCK YOUR BRAIN FEST

>> A partir de vendredi, Sélestat, accueillera le Rock Your Brain Fest, 3 jours de concerts métal, punk, rock, hardrock hauts en décibels! On pourra voir sur scène, des artistes tels que Carpenter Brut, et son darksynth s’inspirant de sonorités sombres, de métal et de musiques de films d’horreur, mix entre l’électro de Justice et la pop des années 80. Les Tambours du Bronx, groupe unique en son genre avec leurs shows urbains à base de percussions sur des bidons. Mélange de musique industrielle, afrobeat, rock, techno et worldmusic. Mais aussi Punish Yourself, oui oui ce groupe qui se pointe sur scène dans des tenues exubérantes, arborant des maquillages fluorescents recouvrant entièrement leurs corps, et exhibant un goût prononcé pour le macabre et le sexe. Sans oublier Trust et son fameux « Antisocial », ou encore Dick Rivers. Bref si t’as envie de te défouler sur du bon gros rock, métal, punk, ce festival est pour toi, et il dure trois jours. En savoir plus. 

  • ALLER VOIR PELLEAS ET MELISANDE, L’OPÉRA HORS DU TEMPS DE CLAUDE DEBUSSY

>> A partir de vendredi, en l’honneur du centenaire de la disparition du compositeur, l’Opéra National du Rhin aura le grand plaisir d’accueillir la production « Pelléas et Mélisande » de Barrie Kosky créée au Komische Oper de Berlin en octobre 2017 (en coproduction avec le Nationaltheater Mannheim). Depuis sa création, l’oeuvre de Claude Debussy (1862-1918) n’a cessé d’exercer son pouvoir ensorcelant. Elle est un diamant pur et sombre qui transforma la musique française de sorte qu’il est impossible depuis plus de cent ans de composer un opéra dans notre langue sans se positionner par rapport à ce chef-d’oeuvre. « Mélisande et Pelléas » c’est l’histoire de désirs inavouables et de jalousie irrépressible. En savoir plus.

  • ALLER VOIR DE GRANDS FILMS A PETITS FORMATS AU FESTIVAL CHACUN SON COURT

>> D’aujourd’hui à lundi, le festival Chacun son court revient à Strasbourg pour sa 8 ème édition, afin de mettre en lumière les courts-métrages trop peu valorisés dans le milieu du cinéma. En effet, la particularité du format (durée de moins d’une heure) fait que ces films ne possèdent une visibilité qu’à travers les festivals (parfois la télé mais pour très peu d’entre eux). « Chacun son court » a été crée à Strasbourg, pour permettre aux réalisateurs d’être mis en lumière mais aussi au public de découvrir les courts-métrages qui ont l’avantage de traiter de différents thèmes de manière incisive et percutante. Aussi sur 6 jours, 52 courts-métrages (sélectionnés par l’équipe du festival) seront diffusés au cinéma et dans divers lieux culturels strasbourgeois, additionnés de rencontres, de débats, et d’événements. En savoir plus. 

  • ASSISTER A LA CÉRÉMONIE DES HOPL’AWARDS

>> Samedi soir, aura lieu la cérémonie des Hopl’Awards à la Cité de la Musique et de la Danse. Alors les Hopl’Awards c’est un peu nos Césars alsaciens. Organisés chaque année depuis six ans par Coze Magazine, ils récompensent les talents de la scène régionale et décèlent les révélations de demain. Pendant plusieurs semaines les internautes peuvent voter pour leur candidat préféré dans chaque catégorie. La cérémonie de remise des prix est quant à elle, un moment drôle, et léger, qui permet de découvrir les gagnants dans une ambiance tapis rouge. En savoir plus. 

  • PARTICIPER AUX ATELIERS DIY ET AU VIDE DRESSING DE LA MAISON MIMIR

>> Dimanche, à l’occasion de son vide-dressing mensuel Campus Vert et ANIMALISE co-organisent un atelier « Do It Yourself » où il sera possible de créer soi-même ses propres cosmétiques à base de produits simples et naturels ainsi que des produits d’hygiène comme de la lessive ou du liquide vaisselle. Trop cool ! Durant l’atelier tu pourras aussi apprendre à fabriquer des objets comme des éponges tawashi, tu sais ces lavettes d’origine japonaise réalisées avec une technique au crochet. Cette éponge est zéro déchet, car tu vas la fabriquer à partir de vieux collants, de chaussettes ou de leggings découpés en bandelettes. Aussi on t’apprendras à fabriquer des sacs pour faire des courses en vrac. Les bénévoles de l’association seront là pour te guider, te faire découvrir les produits et te montrer comment les reproduire chez toi ! Alors si toi aussi tu as envie de faire plein de jolies choses de tes petites mains, viens passer la journée à la Maison Mimir. En savoir plus. 

  • RANDONNER DANS UNE NATURE INSOUPÇONNÉE SUR LES HAUTEURS DU LAC BLANC

>> Dimanche, un coach sportif, spécialiste en entraînement, biologie, nutrition et santé propose d’emmener un groupe en randonnée afin de découvrir les hauteurs de la station du Lac Blanc. Au départ de la Station du Lac Blanc à Orbey à 9h, laisse toi guider par cet accompagnateur de moyenne montagne diplômé d’état  qui te fera découvrir la faune et la flore en cette belle saison. Les derniers beaux jours s’annoncent, les couleurs de l’automne sont présentes partout, quoi de mieux que de prendre un grand bol d’air dans cette nature luxuriante ? Pour la pause déjeuner, un arrêt en ferme auberge est prévu afin de déguster un bon repas à base de produits locaux et de recharger les batteries. En bref, un beau rendez vous automnal pour les amoureux de la nature et du sport, qui permet en plus de rencontrer d’autres passionnés. En savoir plus.

  • SE RELAXER A LA « SÉANCE QUI FAIT DU BIEN » AU CINÉMA STAR

>> Dimanche à 9h30, le cinéma Star propose « LA SÉANCE QUI FAIT DU BIEN ». En gros, tu viens au ciné pour une initiation au Do-in afin de te préparer au mieux à ta séance. Dans une salle calme et lumineuse, un cours d’auto-massage est délivré en première partie d’un film sélectionné. Cette technique qui associe pressions, frictions et tapotements des doigts sur l’ensemble du corps, apaise, relaxe et revitalise et te mettra dans les meilleures dispositions possibles pour découvrir le film que tu auras choisi. (ooooooom) Le do-in est inspiré des techniques de massage traditionnelles chinoises. Ce dérivé du shiatsu agit directement sur notre circuit énergétique. Car, au même titre que notre sang circule dans nos veines, l’énergie circule dans notre corps, selon des méridiens. Et chaque méridien correspond à un organe. Il devient ainsi possible de stimuler par de simples pressions les zones affaiblies ou douloureuses pour retrouver un bon fonctionnement de nos fonctions vitales et une meilleure santé. Alors si toi aussi, tu veux découvrir ces techniques, te relaxer, et profiter en toute sérénité de ton film, viens tester les séances qui font du bien =). En savoir plus. 

  • FAIRE LA FÊTE TOUTE LA NUIT

>> Jeudi soir au club la Kulture, c’est la rencontre de deux amoureux de musique tropicale, du monde, éclectique et foisonnante de richesses. Ils proposeront une sélection suave et chaleureuse, teintée de rythmes des îles, de soukous, ainsi que de basses bien épaisses. Pour le plaisir de vos hanches & de vos oreilles. Une nuit au goût de folklore caribéen avec de la cumbia ou du calypso qui dériveront petit à petit vers les aspects plus hybrides de ces musiques nommées alors reggeaton ou plus largement tropical bass. En plus jusqu’à 23 h c’est happy hours, youpii. Chaleur et cocotiers. En savoir plus. 

>> Jeudi soir au Mudd, après avoir officié au sein de Fumer Tue et Bettina Call, Romain Müller revient à ses premiers amours synthétiques avec son projet Posterboy Machine. D’abord accompagné de sa sœur, le Lorrain assure désormais seul la composition des titres. Oscillant entre claviers magnétiques et guitares énergiques, Posterboy Machine affiche une sensibilité maîtrisée au service de mélodies simples et efficaces.
Le groupe s’illustre depuis deux EPs maintenant à travers une identité pop française extra fine, aux histoires touchantes de simplicité. Porté par ses mélodies bulleuses et sa sensualité douce, on papillonne de titre en titre sur le très synth pop « Vol de Nuit ». L’imaginaire agité du grand garçon lorrain se met au service d’une musicalité pop ludique et rêveuse, entre dream pop sous-marine (« Gym Aquatique »), slow synth wave (« Romance Disco ») et laisser-aller discoïde (« Pas de deux »). En savoir plus. 

>> Samedi au Kalt, 8 h de DJ set féminin au programme avec en premier temps LNS aka Laura Sparrow aux platines, qui aurait selon moi tout aussi bien pu faire une carrière de mannequin.  Cette Dj canadienne, fait partie intégrante de la scène vancouvéroise – notamment aux côtés de Mood Hut. Après l’introspectif Maligne Range, sorti en 2016, elle bascule chez Freakout Cult pour un Ep, puis chez Wania, label de DJ Sotofett, avec qui elle collabore sur deux très bons disques (respectivement Jugando con Fuego et Missed Connection). Connue pour ses Trushmix, elle joue aussi bien électro, que old school house ou dub. Son set de 4 h sera suivi de 4 autres heures, avec Breakwave aux platines, qui nous vient pour sa part de Liverpool. DJ et productrice anglaise, elle organise les soirées Meine Nacht et gère aux côtés d’Or:la le label Deep Sea Frequency. En voilà une qui aime visiblement bien l’océan. Ça tombe bien elle nous plongera dans son monde house, techno et breakbeats pour une immersion nocturne étoilée. En savoir plus. 

>> Samedi soir, à la Kulture, la team KOMOS te réserve une programmation particulièrement alléchante. Créé en 2015 à Strasbourg, KOMOS est né d’une envie commune de créer des événements sortant des sentiers battus et de promouvoir des artistes émergents en tous genres. A l’affût des dernières pépites, KOMOS veut te faire partager ses envies, ses coups de cœur, ses dernières découvertes sonores à travers l’organisation de différents événements durant l’année. Aussi ce soir, KOMOS, invite tout le label lyonnais Blue Night Jungle à venir faire un petit tour du côté de Strasbourg pour une soirée de création et d’expérimentations musicales dédié à la recherche du plaisir cosmique et du désir sonore. En savoir plus. 

>> Samedi soir au Mudd Club, CONTRE-TEMPS ALL STARS invite CRAZY BEATS, pour montrer un peu aux Strasbourgeois à quel point ça envoie du lourd. La Crazy Beats c’est une soirée qui a lieu chaque année à Mulhouse le jour d’Halloween. Rendez-vous incontournable et de haute volée, les programmateurs  proposent un plateau d’artistes parmi les plus en pointe de l’underground dansant. Le programmateur et dj éclectique de ces désormais incontournables soirées sera là pour un DJ set afro disco boogie brazil latin house tropical funk party et j’en passe. Lee Ben partagera les platines avec Tal Staf de chez Soultronik pour une nuit magique. En savoir plus. 

BONNE SEMAINE LES PETITS DINDONS !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here