titre

Saviez-vous que le 14 juillet 2001 une réplique de la ville de Colmar était inaugurée au coeur de la jungle malaisienne ? Une partie de Colmar (et surtout Riquewhir) a en effet été reconstruite à la demande de l’ancien Premier Ministre Mahathir. Suite à sa visite et son coup de coeur pour notre région en 1994, ce dernier a voulu s’offrir son petit morceau de nostalgie à 70 kilomètres de Kuala Lumpur, la capitale malaisienne.

Colmar Tropicale, de la choucroute au poulet pour des al-siatiques

Des cygnes, des quais et des colombages. Pas de doutes, le voyage opère et tout alsacien devrait se sentir comme à la maison une fois son entrée payée. Plus difficile par contre de retrouver une choucroute traditionnelle, porc et Islam obligent, c’est au poulet qu’elle y est servie. Des bières, du vin alsaciens et des tartes flambées (au boeuf et mozzarella) y sont également servis dans le dédale de commerces aux devantures bien typiques.

« Pour nous, les châteaux c’est un peu un mythe, explique Leong. Notre nation est très jeune et nous n’avons pas une histoire aussi riche que la vôtre. C’est pourquoi nous sommes sûrs que l’on viendra de toute l’Asie pour visiter notre village de Colmar. »

Pour les bâtiments, malgré la complexité pour trouver les matériaux, ces derniers ont été reproduits à l’identique : tuiles en terre cuite importées du Périgord et présences d’experts alsaciens sur le chantier. Colmar Tropicale possède également son hôtel de luxe, et cette fois-ci, c’est du Haut-Koenigsbourg qu’il est inspiré.

L’hôtel

En tout, le projet aura coûté la bagatelle de 30 millions d’euros. Quand on aime les cigognes, on ne compte pas.

Et vous, ça vous fout pas trop le malaise ce faux Colmar malaisien ? Tentés d’y passer votre prochain marché de Noël alsacien ?

titre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here