titre

85 ans. Voilà déjà 31 046 journées que l’humanité hurle de douleur en se prenant les pieds dans un lego, génération après génération, sans différence de cultures ou d’âges.

Tous Lego face à la douleur

Née dans la tête d’Ole Kirk Christiansen le 10 août 1932, un charpentier danois, la marque Lego a depuis envahit le monde jusqu’à devenir en février 2015 « l’entreprise la plus puissante au monde » (selon le cabinet Brand Finance). Une étude qui n’est pas basée sur la taille de ses cojones mais sur sa capacité à réinventer son image et la transformer en pépettes sonnantes et trébuchantes. * Bruit de caisse enregistreuse *

Pour la petite histoire, Lego signifie leg godt en danois (ça t’en bouche un coin non ?). Leg godt, c’est « joue bien ». Voilà. Donc pour un enfant danois, il reçoit des joue bien à Noël. La classe.

Vision traumatisante pour pied nu

La volonté d’un Lego Store strasbourgeois

Parce que les Lego sont devenus bien plus que des jouets après toutes ces décennies, des communautés de collectionneurs se sont développées dans chaque grande ville pour partager cette passion commune. Instantanés d’une époque, ces jouets évoluent en permanence avec la société et permettent de l’immortaliser. Sa technique d’emboitement unique offre aussi une variété sans fin de création, idéale pour les constructeurs de l’extrême et les amoureux des challenges.

Pourquoi je vous dis ça ? Simplement pour vous dire que depuis quelques temps, l’achat de Lego ne concernent plus uniquement les enfants. Les collections et la gamme s’étalent désormais de la naissance jusqu’aux âges les plus avancées.

Pour contrôler complètement son univers et son image de marque, depuis 1992, Lego a développé un concept qui ressemble à des temples du Lego, des lieux de recueillements pour les pratiquants du culte : les Lego Store.
Installés en France dès 2012, le territoire en compte désormais 7 et des passionnés strasbourgeois espèrent que le prochain sera pour notre capitale de la choucroute.

Une communauté qui attend son débarquement

Avec la création d’une page Facebook pour se fédérer, Pour un Lego Store à Strasbourg, les 300 addicts à la brique attendent avec impatience que la prochaine ouverture du géant danois se fasse à l’Est. Depuis quelques jours, l’espoir s’est fait sentir avec le soutien d’un élu local, Paul Meyer. Ce dernier vient d’envoyer une lettre à l’entreprise avec la volonté de la séduire, lui faire passer un message simple : Strasbourg, c’est cool (€€€), alors venez y écouler vos jouets !

Bref, pendant que vous hibernez, des passionnés essaient de changer le visage de notre cité, brique après brique. Et vous, chauds bouillants pour un « joue bien » Store en bas de chez vous ? Ou vous vous en tapez le coquillage ?

titre

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here