Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

À Strasbourg, 60 commerces et restaurants ouvrent leurs portes aux personnes précaires

4.7k Lectures
Publicité

Ce début d’année 2024 ne doit pas nous faire oublier le nombre toujours croissant de personnes vivant à la rue et subissant les effets de l’exclusion sociale et des nuits glaciales. Face à ce constat dramatique, il est parfois difficile de savoir quoi faire ou comment aider. Bonne nouvelle, des restaurateurs/trices et commerçant(e)s se sont engagé(e)s en faveur de cette cause en rejoignant le réseau La Cloche Grand Est. Une belle manière de se rendre utile et être solidaire. On vous explique tout ! 

Aucun indicateur officiel ne permet de dénombrer aujourd’hui le nombre de personnes vivant dans la rue à Strasbourg. Elles auraient été près de 6.000 en hébergement d’urgence en 2022, chiffre qui semble s’être alourdi en 2023 tandis que certains soirs, 85% des appels au 115 se soldent par des refus de prise en charge. La raison ? Le manque de places.  

Publicité

Cette situation très inquiétante, voire explosive, qui concerne de plus en plus de jeunes et de mineurs, a de lourdes répercussions pour les personnes concernées : perte de lien social, impossibilités professionnelles, perte d’autonomie, de confiance, isolement… Un cercle vicieux qui empêche toute remontée et enfonce toujours un peu plus les individus dans la précarité.

Là où l’État et les collectivités territoriales font défaut, les associations prennent le relais (avec souvent peu de moyens). C’est le cas du collectif La Cloche, qui se bat contre la grande exclusion dans toute la France et dont l’antenne du Grand Est agit à Strasbourg. En partenariat avec des restaurants engagés, elle tente de recréer du lien et surtout changer les regards sur la précarité. 

Tickets la cloche
© La Cloche / Document remis

Commerces de bouche et association unis face à la précarité

Depuis 2014, l’association propose deux programmes : Le Carillon, un réseau de commerçant(e)s implanté dans toute la France, et Les Clochettes, des initiatives citoyennes, urbaines et éco-responsables, mais aussi des activités culinaires, culturelles et médiatiques.

Grâce à ça, elle crée des espaces d’échanges et de rencontres, des moments conviviaux et de loisirs entre personnes précaires et le grand public

Dans le cadre du programme Le Carillon, des restaurants et commerces de bouche strasbourgeois se sont engagés avec La Cloche à faciliter un peu la vie des personnes sans-abri. Ces dernières y sont les bienvenues et peuvent profiter de services essentiels lorsqu’on n’a pas de logement – comme utiliser les toilettes, charger son téléphone, accéder au wifi ou encore imprimer des documents.

Les client(e)s de ces espaces peuvent également contribuer à cette solidarité en pré-payant des cafés, repas, viennoiseries qui seront ensuite distribués aux personnes précaires. Les services proposés par chaque restaurateur/trice ou commerçant(e) sont identifiables grâce à des stickers apposés sur les vitrines. 

Dans le top 5 des lieux solidaires à Strasbourg pour l’année 2023 on retrouve : 

  • Le Quai 67, 14 boulevard de Nancy
  • L’Orée 85, 32 impasse de l’Écluse
  • La Grenze, 23 rue George-Wodli
  • Bistrot et chocolat, 8 rue de la Râpe
  • Chez Victor, 17 rue Graumann

Le réseau La Cloche s’étend encore dans le Grand Est

En France, La Cloche regroupe aujourd’hui près de 1.320 commerçant(e)s et restaurateurs/trices dont 80 partenaires dans l’Eurométropole (environ 60 dans Strasbourg). Depuis 4 ans, elle développe de nouveaux projets pour rendre la ville plus inclusive : ateliers jardinages et chantiers participatifs dans le cadre des Clochettes, ateliers de cuisine inclusifs et de sensibilisation au bien manger avec de nombreux partenaires dans le cadre de La Cloche Gourmande. Des ateliers théâtre, chorale, bien-être et jeux sont aussi proposés ! 

On a également pu les rencontrer sur le Marché Off où tous les invendus alimentaires étaient redistribués aux personnes vivant dans la rue.

La cloche marché off Laetitia Piccareta
© Marché Off / Laetitia Piccareta

Comme toute association, elle a besoin d’argent et fonctionne grâce aux dons du grand public. Si vous souhaitez aider de la manière la plus simple qui soit, il vous suffit de remplir le formulaire en ligne juste ici. Chaque petite action compte ! 

Pour suivre ce réseau c’est par ici, et ce qu’on peut vous dire, c’est qu’il est très actif : 

La cloche atelier cuisine
Atelier cuisine. © La Cloche / Document remis

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg Solidaire"

À la une

À Strasbourg, 60 commerces et restaurants ouvrent leurs portes aux personnes précaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg Solidaire”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !