Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Solidarité : rencontre avec ces bénévoles qui vont fêter Noël avec les plus démuni(e)s

702 Lectures
Publicité

Noël n’est pas pour toutes et tous synonyme de repas de familles, de cadeaux et de bons moments. Alors pour pallier l’isolement et la précarité qui touchent de nombreux/ses Strasbourgeois(es), des associations et structures sociales se mobilisent. Le 24 décembre, beaucoup seront dans les rues de Strasbourg pour y apporter un peu de chaleur.

Le réveillon de Noël, c’est (déjà) demain. Et on est nombreux/ses à déambuler désespérément en ville à la recherche d’un cadeau de dernière minute pour une tante que l’on n’a pas vu depuis l’année dernière. D’autres slaloment entre les touristes pour aller récupérer cette bûche yuzu-noisette commandée in extremis il y a trois jours…

Publicité

Pendant ce temps, il y a des Strasbourgeois(es) qui s’activent en cuisine pour préparer des centaines de repas, certain(e)s font le tour des magasins alimentaires du centre-ville pour récupérer des invendus, alors que d’autres sont au téléphone pour coordonner des dizaines de bénévoles.

Parmi ces personnes, il y a Michèle et Sumitra. Bénévolement, ces deux femmes engagées dans l’associatif ont décidé, cette année encore, de passer leur 24 décembre dehors, pour partager un peu de chaleur et amener une part de magie de Noël à celles et ceux qui souffrent de la précarité et/ou de l’isolement.

Photo Banderolle2
© Collectif VNE / Document remis

« Je ne passe pas cette journée en famille, mais c’est un choix »

Pour la 21e année, la place Kléber accueille ce 24 décembre après-midi le goûter de Vivre Noël ensemble (VNE). Ce collectif, qui regroupe aujourd’hui sept associations, propose un moment de convivialité à des personnes précaires et/ou isolées, en ce jour si symbolique.

Michèle est travailleuse sociale et voit chaque jour des personnes en situation de précarité au Point d’accueil solidarité de la gare de Strasbourg. Quand arrivent les fêtes, elle revêt une casquette toute particulière. Cette année, comme depuis 16 ans, elle contribue à l’organisation de ce grand événement solidaire : « Pour moi, c’est un prolongement de mon activité salariée, en tant que travailleur social. Effectivement, je ne passe pas cette journée en famille, mais c’est un choix. Je mets ce moment au profit des personnes qu’on accompagne. »

Michèle n’est pas seule dans cette aventure. Avec elle, Entraide le relais, l’Armée du salut, le Centre social protestant, le Secours populaire, Abribus, le Refuge… toutes ces associations et structures, portées par leurs employé(e)s et bénévoles, allient leurs forces chaque année pour faire de ce rendez-vous une réussite. « L’organisation n’est pas toujours simple, il y a des contraintes. Mais au final, on ne regrette jamais, c’est toujours un moment chaleureux »

Et ce dimanche encore, autour d’un chocolat chaud, les personnes en difficultés se mêleront aux touristes, aux Strasbourgeois(es) et aux bénévoles pour un moment de partage : « Ce mélange, c’est ce que j’aime. Les touristes s’interrogent, on leur explique, puis ils nous disent “Mais qu’est-ce que ça fait du bien !” »

Photo VNE Ballade 2022
Prestation musicale de l'association Ballade en 2022. © Collectif VNE / Document remis

« Le 24 au soir, c’est distribution »

Sumitra sera présente à 14h pour ce temps festif, puis, avec une douzaine d’autres bénévoles de l’association Abribus, elle jouera les prolongations.

Créée en 1995, non subventionnée et fonctionnant exclusivement grâce aux bénévoles et aux dons, l’association Abribus organise trois distributions de repas chauds par semaine. À bord d’un ancien bus CTS, les volontaires distribuent aux personnes en situation de précarité des plats faits maison par d’autres bénévoles.

Pour Noël, l’association met de côté la place de la Gare – l’un de ses lieux de distribution – pour concentrer ses forces sur la gare routière de la place de l’Étoile. Ainsi, à partir de 19h, le bus ouvrira ses portes avec un repas spécial Noël. Un moment ouvert à toutes les personnes en difficulté, sans conditions.

image_6483441(2)
© Association Abribus / Document remis

Pour la septième année consécutive, Sumitra sera là… et elle sera bien accompagnée : « Pour le soir de Noël, il y a une vraie attente de la part des bénévoles. C’est un moment que tout le monde aime, c’est très symbolique. Pour beaucoup, c’est ancré : le 24 au soir, c’est distribution ».

Tandis que les distributions habituelles tournent autour des 500 repas par soir, le réveillon de Noël est plus calme, avec environ 200 repas. Sumitra sait que ce soir-là laisse plus de temps à l’échange et au partage : « Dans les tournées normales, on n’a pas beaucoup de temps. Noël c’est un moment de calme pour tout le monde. On prend le temps de se poser avec les bénéficiaires, de discuter. On parle de tout ».

image_6483441(3)
© Association Abribus / Document remis

« Pendant les fêtes, particulièrement, la faim est inacceptable »

Lorsqu’on lui demande d’où vient sa motivation, sa réponse est ferme : « On souhaite un jour, une vie sans faim pour tous. Pendant les fêtes, particulièrement, la faim est inacceptable. On aimerait pouvoir partager ce moment avec tout le monde. »

Un rêve d’éradiquer la faim qui part d’un constat aussi réel que malheureux : le besoin de telles actions demeure entier, voire grandissant. Si le boulot qu’elle effectue n’est pas isolé – des dizaines d’associations organisent elles aussi des repas ce soir-là -, la demande est pourtant toujours élevée. L’année dernière, Abribus avait d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme : pendant un temps, un pic de 800 repas par distribution avait été atteint, du jamais-vu ! 

Comme Sumitra, Michèle sait que cet engagement est nécessaire : « Pouvoir donner un peu de sourire, un moment festif à des personnes en galère, c’est très important. Je ne vais pas révolutionner le monde en faisant ça, mais c’est ma petite part. »

Enfin, elle conclut : « On sera tous sur le pont, le 24 ».

IMG_20221224_153812998
© Collectif VNE / Document remis

Temps festif du collectif Vivre Noël Ensemble :
dimanche 24 décembre à 14h sur la place Kléber

Distribution alimentaire organisée par Abribus :
dimanche 24 décembre à 19h sur la place de l’Etoile


Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg Solidaire"

À la une

Solidarité : rencontre avec ces bénévoles qui vont fêter Noël avec les plus démuni(e)s

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg Solidaire”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !