Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Mocaris : l’artiste strasbourgeoise qui nous replonge dans le RnB des années 2000

362 Lectures
Publicité

Discrète et en retrait de l’agitation du monde de la musique, l’artiste strasbourgeoise Mocaris a rapidement touché le cœur de son public, par ses morceaux suaves et introspectifs. Ses paroles d’amour et ses clips sont un clin d’œil nostalgique au RnB des années 2000. Nous sommes allés à sa rencontre pour parler de son univers, de son public, et de ses projets à venir.

Mocaris n’est apparue que récemment dans le paysage musical local. Pendant longtemps, elle pratiquait de son côté, sans trop oser se lancer : “J’ai toujours été dans la musique. Depuis que je suis enfant, je suis entourée de personnes qui en font. J’ai commencé sérieusement à en faire il y a deux ans et demi. Avant, j’écrivais des chansons, mais c’était jamais quelque chose de sérieux”.

Au fil de ses rencontres dans le milieu musical strasbourgeois, Mocaris s’est liée d’amitié avec les membres de la Mundokusai, un studio de production basé à Mundolsheim, qui l’a poussée à se professionnaliser“Ils m’ont aidée dès le départ. Ce sont des gens qui ont cru en moi, qui ont voulu me pousser, sans attendre quelque chose en retour”.

Mocaris
© Mundokusai

Une voix douce qui se pose sur des morceaux smooth, des clips enrobés de lumières saturées, de strass, et de gloss. Toute cette esthétique résonne complètement avec les artistes qui inspirent ce petit bout de femme : “Brandy, Monica, Ciara et Tamia, entre autres. En fait j’écoute beaucoup de RnB, j’adore le côté féminin dans cette esthétique. J’aime bien la sensualité, l’amour, je trouve ça beau”.

La musique de l’artiste a tout de suite touché les cœurs et Mocaris s’est vite retrouvée programmée sur des scènes mythiques strasbourgeoises comme le Molodoï, ou en tête d’affiche d’une des soirées Hip-Hop From Elsass à la Péniche Mécanique, en février 2022.

“À travers la musique je ressens le plaisir de me livrer”

Le monde de Mocaris est peuplé de douceur et d’amours tristes, de sentiments non-dits. Dans ses textes, l’artiste nous livre une personnalité empathique, qui garde une certaine distance avec le monde, car elle a du mal à y trouver sa place.

La musique est une façon de verbaliser les choses qu’elle ne sait pas dire : “Je suis super pudique sur mes sentiments, j’ai toujours eu du mal à m’exprimer, à parler de moi, je trouve ça presque barbant. Mais à travers la musique, je ressens le plaisir de me livrer, parce que la musicalité va me libérer d’un poids.

Et c’est justement parce que la musique lui offre l’opportunité de partager ses émotions, que l’artiste est très reconnaissante envers son public. Ses yeux s’illuminent quand elle se met à parler de tous ces gens qui la suivent, et lui donnent l’énergie pour continuer à croire en son rêve : “Pour moi, c’est important d’avoir mon public, celui qui a toujours été là. Il me permet de faire des choses que je n’aurais jamais pensé pouvoir faire : monter sur des scènes, être présente sur les plateformes. Ma mère m’a toujours appris à être reconnaissante. Et des gens qui te donnent de l’amour gratuitement, c’est rare.

Une actualité chargée

C’est grâce à toute cette force qu’elle reçoit que Mocaris s’est lancée énergiquement dans la production d’un EP, malgré un emploi du temps très chargé.

Elle présente cette petite pépite prévue pour début 2023 comme quelque chose de plus abouti, et plus mûr que son premier EP, sorti en 2021 : “Dans mon dernier projet,  Inode,  je me cherchais beaucoup. J’aimais beaucoup le rap et le r&b, j’avais envie de mélanger les deux. C’était la première fois que j’écrivais des titres qui allaient être sortis, donc je me cherchais sur l’écriture. Mais là, je sens que je suis plus affirmée dans mon travail”.

Mocaris
© Mundokusai

Mocaris partagera l’affiche avec SA-Roc et Ben PLG le 16 décembre au Molodoï dans le cadre de l’édition 2022 de Paye Ton Noël. Elle promet de belles surprises, et des morceaux exclusifs. En attendant, vous pouvez la suivre sur ses réseaux sociaux, et vous lancer quelques-uns de ses morceaux, parce qu’un peu de douceur par les temps qui courent, ça ne peut pas faire de mal.

______________________________

Sa chaîne Youtube
Sa page Spotify
Sa page Instagram
Sa page Facebook

______________________________

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Mocaris : l’artiste strasbourgeoise qui nous replonge dans le RnB des années 2000

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !