Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Lucullus : focus sur l’une des plus discrètes institutions strasbourgeoises

5k Lectures
Publicité

Une salle cosy aux couleurs automnales, une cuisine de marché et une tenancière à la personnalité haute en couleurs : aujourd’hui, on vous emmène chez Lucullus, l’une des institutions les plus discrètes de Strasbourg. Caroline, qui chapeaute tout sauf la cuisine, et Éric le chef, nous ouvrent les portes de leur petit bistrot de quartier, un lieu où l’on vient aussi bien pour ce qu’il y a dans l’assiette que pour l’ambiance chaleureuse qui y règne.

Lucullus, c’est le nom d’un sénateur romain qui aimait la bonne chair, le bon pinard et les grands banquets. En 1996, il donne son nom au restaurant Le Festin de Lucullus, qui restera en place jusqu’en 2007 rue Sainte-Hélène. En 2011, le restaurant change de quartier et d’identité, direction la rue Jacques Peirotes à la Krutenau, où on le retrouve aujourd’hui.

On s’y est installé un jour de semaine et on vous dit tout sur ce resto tenu par deux personnalités qui aiment leur métier et qui ont tissé des liens particuliers avec leurs clients.

Publicité
Lucullus restaurant Bistrot
© Bastien Pietronave / Pokaa

Un menu sur ardoise et une cuisine de marché instinctive

Chez Lucullus, le chef Éric, réalise une cuisine instinctive française sans fioriture, directe et sans chichis. Chaque matin, il part au marché sans idée précise et construit son menu avec ce qu’il trouve. Et a priori, il a l’œil et l’expérience pour ne pas se tromper.

Un poulet fermier par-ci, une lotte par-là, des cèpes ou un morceau de viande noble : son but est de travailler le produit sans le dénaturer, en apportant sa petite touche personnelle de chef expérimenté.

C’est cette manière de fonctionner, au jour le jour, que ce maître restaurateur aime mettre en avant dans son restaurant. Pas étonnant que chaque midi, les habitués passent la porte et posent cette fameuse question « Qu’est-ce qu’on a aujourd’hui’? ».

Lucullus restaurant Bistrot
© Bastien Pietronave / Pokaa

Filet d’églefin façon fish and chips, tagliatelles au poulpe et coquillages, persillade et bisque de langoustine, ravioles poêlées aux champignons, magret de canard rôti et fruits et légumes d’automne, mais aussi tartare de bœuf au couteau… On est dans une carte 100 % plaisir qui va au-delà du bistrot, ce qui peut justifier un tarif parfois conséquent.

Une identité de véritable proximité 100 % assumée

Si vous allez manger au Lucullus, vous rencontrerez Caroline, la patronne des lieux. C’est simple, si elle n’est pas là, c’est que le resto est fermé. En salle depuis 30 ans, c’est l’une des figures du monde de la restauration strasbourgeoise, le genre de personnalité cash et attachante qui pimente et égaille un repas.

Avec sa verve inimitable et son sens de l’hospitalité, elle connaît presque tous ses clients avec lesquels elle n’hésite pas à discuter entre deux coups de sonnette.

Lucullus restaurant Bistrot
© Bastien Pietronave / Pokaa

Seule à la manœuvre, on vient aussi bien pour elle que pour la cuisine. Et après tant d’années aux commandes, elle est toujours aussi fière de ce qu’elle fait et de la cuisine que propose son mari. D’ailleurs, elle n’hésite pas à l’encourager en passant la tête par le passe-plat qui la lie avec la cuisine.

Certains apprécieront l’énergie de sa personnalité, d’autres moins, mais celles et ceux qui ont été convaincus, sont parfois devenus des copains : « Je ne fais pas de chichi, je préfère rester nature et déconner avec les clients. Je fais mon boulot depuis 30 ans et je pense le connaître un peu. Je suis parfois un peu directe, c’est vrai, on aime ou on aime pas, mais je pense que ce n’est pas la peine de faire des courbettes. Je suis à l’aise avec tout le monde et les gens me connaissent, ça plaît ou ça déplaît. Mais si nous sommes appréciés depuis si longtemps, je pense que ce n’est pas pour rien », dit-elle entre une commande et un potin.

 

Lucullus restaurant Bistrot
© Bastien Pietronave / Pokaa

Les petits et les gros +

– Le menu entrée + plat + dessert (obligatoire) est à 23 euros.
– Les desserts sont à tomber
– Le vin (au verre et à la bouteille) est un élément essentiel du resto, Caroline est une passionnée et elle n’est jamais avare de bons conseils sur ses 50 références
– Le restaurant est une petite bulle cosy et chaleureuse (35 couverts). On est proche des gens, on échange, c’est le genre de resto avec une vraie personnalité qui se perd malheureusement au fil du temps.
– Il n’est pas rare de trouver des produits d’exception que les amoureux de bonnes victuailles apprécieront comme le chateaubriand de veau, la langoustine ou la truffe, régalez-vous !

Établissement

Lucullus Tendance Bistrot

Quoi ?

Bistrot de quartier à la cuisine de marché

où ?

15 Rue Jacques Peirotes 67000 Strasbourg

Plus d'infos ?

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 19h30 à 21h30

La page Facebook

Le lien Instagram

Lucullus restaurant Bistrot
© Bastien Pietronave / Pokaa
Lucullus restaurant Bistrot
© Bastien Pietronave / Pokaa
Lucullus restaurant Bistrot
© Bastien Pietronave / Pokaa

Article soutenu mais non relu par Lucullus

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Restos"

À la une

Lucullus : focus sur l’une des plus discrètes institutions strasbourgeoises

Commentaires (3)

  1. C’est le meilleur rapport qualité prix à Strasbourg pour le menu du jour avec un chef Éric qui maitrise à la perfection son métier et une Caroline en salle adorable pour son franc parler et son humeur
    À fréquenter sans modération 😉

  2. Tout simplement un endroit chic et sûr où les maîtres de maison tiennent bien la barre, aussi bien en cuisine que en salle. Le style bistrot que l’on aime retrouvé à Strasbourg à déjeuner ou au dîner
    Bravo à vous deux

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Restos”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !