Dans le centre-ville, nombreux sont ceux qui ont déjà passé des heures à chercher une place. Et quand on ne vient pas de Strasbourg même, on peut vite passer des heures dans le trafic. Mais il existe une solution : au fil des dernières années, la Ville a construit pas moins de onze parkings-relais. L’objectif ? Désengorger le centre-ville en réduisant le nombre de voitures, tout en permettant à celles et ceux qui habitent hors de Strasbourg de se rendre en ville via les transports en communs. On vous en dit plus sur ce dispositif.




Les parkings-relais, ce sont de grands parkings, pouvant aller jusqu’à 600 places, qui donnent ensuite accès à un aller-retour en tram pendant la journée. Accessibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, le tout, pour un tarif de 4,20 €/jour. La Ville dénombre plus de 3 100 places en parkings-relais, qui viennent compléter l’offre de stationnement payant à Strasbourg.


La liste des parkings relais à Strasbourg

Où se trouvent-ils ces fameux parkings relais ? Il y en a en tout onze à Strasbourg et aux alentours. Tous situés dans des endroits stratégiques, très proches de grosses stations de bus et de tram, qui permettent par la suite de rejoindre le centre-ville très rapidement. Et si vous pouvez les retrouver ici, voici la liste détaillée :

  • Le plus connu, le P + R Rotonde. Il permet ensuite de prendre les lignes A et D, vers le centre-ville. Attention, son accès se fait uniquement avec un abonnement spécifique. À savoir l’abonnement P + R Rotonde, ou alors le Pass Mobilité.
  • Pratique car positionné pas très loin de l’autoroute, le P + R Ducs d’Alsace permet de prendre les lignes A et D pour rejoindre le centre-ville. Petite précision importante : avec un abonnement CTS, ou le Pass Mobilité, vous pouvez accéder gratuitement à ce parking-relais. Une précision qui vaut également pour tous les parkings-relais ci-dessous.
  • Nouvellement construit dans le quartier de Koenigshoffen, le P + R Parc des Romains permet de rejoindre le centre-ville en moins de 8 minutes avec la ligne F.
  • Pour les amateurs de paons et de plage de sable fin, le P + R Baggersee permet d’accéder au centre-ville avec la ligne A et la Neustadt avec la ligne E.
  • Proche de l’A35, le P + R Elsau permet ensuite de prendre les lignes B et F afin de rejoindre la gare ou le centre-ville. C’est par ailleurs le seul qui permette le stationnement des camping-cars.
  • Un peu plus loin, le P + R Hœnheim permet à celles et ceux venant du nord de Strasbourg de déposer leur voiture, pour ensuite prendre la ligne B et rejoindre le centre-ville.
© CTS
  • Toujours avec la ligne B, il y a également le P + R Rives de l’Aar, tout proche de Schiltigheim.
  • Le grand classique des fans du Racing, le P + R Krimmeri Stade de la Meinau permet de rapidement rejoindre la place de l’Étoile, puis le centre-ville. Attention néanmoins, les jours de matchs, pour en sortir, il faudra vous armer de patience… 
  • Le P + R Robertsau Boeckin permet lui d’admirer les institutions européennes au début du quartier de la Robertsau, avant de rejoindre la Neustadt.
  • Entre Eckbolsheim, Hautepierre et Koenigshoffen, le P + R Poteries offre la possibilité à celles et ceux venant de Lingolsheim, Ostwald ou Wolfisheim de garer leur voiture, pour ensuite rejoindre le centre-ville grâce à la ligne D.
  • Enfin, le P + R Espace Européen de l’Entreprise est le seul parking-relais qui ensuite fait prendre le bus. Avec la ligne G, il est alors possible d’accéder à la gare en moins d’un quart d’heure. 
Le parking relais de la Rotonde
© Nicolas Kaspar/Pokaa


Pouvoir utiliser sa voiture mais aussi les transports en communs

Les parkings-relais permettent de continuer à utiliser sa voiture, tout en prenant les transports en commun pour rejoindre le centre-ville. Certes, 4,20 € tous les jours de travail, ça fait tout de même un budget que tout le monde ne peut pas se permettre (aux alentours de 100 euros/mois). Mais là encore, petite astuce : l’abonnement CTS donne accès gratuitement aux parkings-relais et son tarif est davantage intéressant.

Pour les personnes au-dessus de 25 ans, l’abonnement coûte 518 euros/an, soit 43 euros/mois. Enfin, une dernière option existe : le Pass Mobilité. Coûtant 53,50 euros par mois en formule premium pour les plus de 26 ans, il donne notamment accès à l’abonnement CTS, au stationnement illimité dans les parkings relais, à Vel’hop et au réseau TER de l’Eurométropole. Et en plus, il peut être pris à 50 % en charge par votre employeur.

© Nicolas Kaspar/Pokaa


La municipalité veut convaincre les automobilistes

S’ils restent pour le moment relativement peu connus, les parkings-relais représentent pourtant une solution pratique, pour ceux qui habitent aux alentours de Strasbourg, ou alors dans des quartiers peu desservis en transports en commun. Et justement, Strasbourg compte bien pousser l’utilisation des parkings-relais dans le cadre de sa nouvelle politique de stationnement.

Lors de la conférence de presse organisée le 16 septembre dernier, la municipalité a déclaré vouloir inciter les Strasbourgeoises et Strasbourgeois à se garer dans des parkings dédiés, publics, privés ou relais. Pour ces derniers, Pierre Ozenne, adjoint chargé des voiries, avait même déclaré que « ceux qui se stationneront en parking-relais auront l’abonnement CTS compris dans le forfait stationnement ». Pour le moment néanmoins, ni montant ni explications supplémentaires n’ont été communiquées à ce sujet.

Les parkings-relais restent encore méconnus. Mais pour éviter les joies des bouchons du centre-ville, ou permettre aux personnes hors de Strasbourg d’avoir à nouveau envie de venir dans notre ville, ils peuvent s’avérer utiles. L’occasion de profiter de tout ce que le centre-ville a à offrir, sans passer des heures à chercher une place.

parking voitures
© Nicolas Kaspar/Pokaa

*Article soutenu mais non relu par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here