Olivier Véran a pris la parole ce jeudi, pour préciser les nouvelles règles prises pour tenter d’endiguer la cinquième vague. L’une de ses déclarations a créé quelques remous en Alsace. Et ce, pour une bonne raison. En effet, selon le ministre de la Santé, le pass sanitaire sera demandé sur les marchés de Noël.


Dès lors, à Strasbourg, on ne savait plus sur quel pied danser. Originellement, le pass sanitaire était réservé pour les zones de restauration prévues par la Ville et la préfecture en cas de flambée de l’épidémie. Sauf que cette annonce du ministre de la Santé a tout remis en question, tout en en posant énormément sur les modalités de contrôle du pass dans le marché de Noël.

Finalement, il y a une heure, Guillaume Libsig, adjoint chargé de Strasbourg Capitale de Noël a clarifié la situation. Grosso modo, on reste comme c’était prévu avant toutes les annonces. À savoir : des zones alimentaires dédiées (ou… ZAD), où on devra montrer son pass. Pour ensuite ôter son masque afin de boire son vin chaud et déguster sa baguette flambée. Les Strasbourgeoises et Strasbourgeois deviendront ainsi tous zadistes durant le marché de Noël.

© Page Facebook Guillaume Libsig


Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ?

Au-delà de l’acronyme choisi qui prête à sourire, le flou reste entier autour de ces ZAD. Beaucoup de questions se posent, au vu de l’absence de communication. Où se trouveront ces ZAD ? Il y en aura combien ? Comment pourrons-nous y accéder ? Mais également, comment les contrôles seront organisés ? Est-ce que des personnes dédiées s’en occuperont ?

Après publication de cet article, la Ville a réagi en nous donnant quelques informations supplémentaires. Il y aura en effet 12 zones de restauration, disséminées çà et là dans le marché de Noël. En outre, on les remarquera grâce à de la signalétique. Mais également grâce aux commerçants de vins chauds ou de nourriture, qui devront nous dire où s’attabler. Pour l’instant néanmoins, le flou demeure sur le reste. Que d’interrogations qui restent en suspens. Alors que l’on se trouve à la veille du lancement du marché de Noël à Strasbourg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here