Derrière la gare de Strasbourg, en passant du côté de la rue du Rempart, on remarque une petite pancarte qui marque l’entrée du Bunker Comestible. Construit en 1876 par l’armée allemande, ce bâtiment de pierres de 150m2, qui servait jadis à stocker des armes, est désormais géré et utilisé par la Fédération des Aveugles pour cultiver de délicieux champignons labellisés bio. Des shiitakés et des pleurotes récoltés par des personnes aveugles ou malvoyantes qui finiront peut-être très bientôt dans nos assiettes. Ce projet de champignonnière s’inscrit dans une démarche plus globale d’économie sociale et solidaire, mais aussi d’insertion, incluant également la création du café Licht!, tenu par des personnes en situation de handicap visuel. On vous en dit plus.



Un taux d’humidité extrême avoisinant parfois les 80%, une température stable tout au long de l’année (entre 13 et 18 degrés), une aération naturelle et une pénombre totale quasi-constante : y a-t-il un endroit plus adapté qu’un bunker pour faire pousser des champignons ? À l’abandon depuis maintenant trois ans, ce vestige de la guerre était en train de perdre la bataille face à une nature qui reprenait progressivement ses droits.

Mais il y a quelques mois, la Fédération des aveugles d’Alsace Lorraine Grand Est (FAALGE), soutenue par la Ville et l’Eurométropole, a décidé de faire revivre ce lieu chargé d’histoire en y implantant un chantier d’insertion professionnelle pour les personnes aveugles ou mal voyantes. Un beau projet… qui en cache d’autres !

Dirigeants Bunker comestible Fédération des aveugles
© Bastien Pietronave / Pokaa


Quand champignon rime avec insertion

Dans ce bunker inauguré il y a quelques jours, des champignons bio poussent sur des bottes de paille humides pleines de substrat sur des dizaines de mètres de long. Un environnement qui leur permet de doubler de volume chaque jour et de produire 150 à 200 kilos de récolte par semaine. Ces petits champignons, qui méritent toute l’attention du monde, sont entretenus puis récoltés par des personnes aveugles ou mal voyantes.

Car c’est bien là l’objectif du Bunker Comestible : former ces personnes à un nouveau métier afin qu’elles puissent s’insérer plus facilement dans le monde du travail. « Nous voulions toucher les gens et changer les points de vue sur les handicaps visuels, expliquent Hakim Koraich, le directeur de l’association et Anne Gaëlle Bartos, la co-directrice. C’est une manière de montrer au grand public et aux entreprises qu’une personne dans cette situation peut s’impliquer dans n’importe quel métier si on lui en donne les moyens et si de petits changements sont opérés en interne au sein même de l’entreprise, notamment sur le poste de travail. Chez nous, ces personnes montent en compétences comme n’importe quel salarié avant qu’elles tentent leur chance dans d’autres structures, que ce soit dans l’univers du maraîchage ou ailleurs. »

Les champignons sont ensuite vendus aux particuliers (en contactant l’association par téléphone ou par mail), mais aussi à travers à des AMAP (Association pour le Maintient d’une Agriculture Paysanne). Pour ce qui est de la vente en direct, les équipes sont en train de réfléchir à des horaires de permanence qui permettraient aux Strasbourgeois(e)s de venir chercher leur botte de shiitakés (17 euros le kilo) ou de pleurotes (15 euros le kilo), directement dans le bunker ! Les bénéfices des ventes sont ensuite réinjectés dans l’association pour développer ses activités.


Un café-boutique pour changer les regards sur le handicap 

Si le Bunker Comestible fait l’actualité, il n’est pas le seul projet mis en place par la FAALGE pour changer les regards sur le handicap ! En effet, en juillet dernier, on vous présentait Licht ! : un projet de café-boutique tenu et géré par des personnes en situation de handicap visuel. Prévu pour l’horizon 2022, ce lieu de convivialité entre café de quartier et boutique de créateur devrait s’installer dans les locaux du siège historique de la Fédération des Aveugles, située rue de la Première Armée.

Également tenu et géré par des personnes aveugles et malvoyantes, le café proposera tout ce que votre café préféré propose déjà, avec en plus des plats de petite restauration concoctés à partir d’ingrédients frais, de saison, issus de l’agriculture biologiques et des circuits courts. Et si ce beau projet arrive aujourd’hui à son terme, c’est grâce à la mobilisation des bénévoles et de membres de l’association, mais aussi grâce à 115 contributeurs qui ont donné pas moins 16 830 euros pour la création d’une cuisine adaptée aux déficients et déficientes visuel !

Vidéo de présentation de Licht ! / appel aux dons © La Fédération des aveugles Alsace Lorraine Grand Est

Bunker Comestible

8 Rue du Rempart
67000 Strasbourg
03 88 36 03 77
Le site du Bunker Comestible
La page Facebook
Commande par téléphone ou par mail  
[email protected]


Un projet de
LA FÉDÉRATION DES AVEUGLES ALSACE LORRAINE GRAND EST
27 rue de la 1ere Armée
67000 STRASBOURG


*Article soutenu mais non relu par la FAALGE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here