Et si on sortait du train-train quotidien en montant simplement dans un wagon ? On te parlait il y a peu des randos-vélos pour découvrir l’Alsace sans ta voiture… Si tu veux voir d’autres jolis paysages en la laissant encore au garage, et faire du tourisme slow-life sans quitter l’Alsace, voici six villes à visiter au départ de la gare de Strasbourg. De la petite balade posée à la grosse randonnée : l’aventure commence au bout du quai.




Rosheim : la ville à la rose

À une vingtaine de minutes de Strasbourg et bien desservie, la charmante petite « ville à la rose » nous tend les bras. Si tous les chemins mènent à Rome, beaucoup passent également par Rosheim, puisqu’elle est située sur la Route des vins d’Alsace (créée en 1953), sur la Route romane, sur la Véloroute du vignoble d’Alsace (EuroVélo 5), et qu’elle est même traversée par le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Occupées depuis au minimum 1200 ans, les terres de Rosheim sont chargées d’Histoire, et son architecture romane témoigne de son riche passé. À ne pas louper : l’église romane Saints Pierre et Paul, la Maison Romane dite aussi Maison Païenne, les quatre portes de la ville et plein d’autres petits joyaux à découvrir au détour du village. Cet été, la ville organise même quelques visites gratuites et animées en costume médiéval.

Pour ne rien gâcher, plusieurs circuits de randonnée partent de la ville : d’une boucle de moins de trois heures pour découvrir un autre village et les petits sentiers, à la grosse rando hardcore de 10h pour rejoindre le Mont Saint-Odile, y en a pour tous les goûts et tous les genoux.

Pour découvrir Rosheim
Idées de randonnées




Molsheim : Bugatti, Riesling et Pinot Gris

Sur la même ligne de train, et connue pour être le siège de Bugatti, la ville de Molsheim offre aussi de jolis décors de carte postale et quelques départs de randonnée. Ancienne capitale religieuse de l’Alsace, elle est aujourd’hui encore une ville étape de la Route des Vins, pour son grand cru du Bruderthal. On peut y déguster du Riesling, du Gewurtz, ainsi que du Pinot Gris et du Muscat.

Et à l’instar de Rosheim, on peut y voir une porte : celle des Forgerons, édifiée au début du XIVème, et sa cloche. En se baladant, on y croisera aussi la Metzig, un bâtiment Renaissance, ou le Musée de la Chartreuse qui abrite, entre autres, des collections archéologiques qui racontent l’Histoire de la vallée de la Bruche (du Paléolithique à nos jours).

Côté randos, on peut voir des vignobles, des chapelles, un pressoir à raisin, le Fort de Mutzig, ou juste se laisser porter le long de la rivière de la Bruche.

Pour découvrir Molsheim
Idées de randonnées




Obernai : une jolie cité, des tas d’activités

À 40 min de train de Strasbourg et incontournable en Alsace : Obernai. Le Beffroi, les Remparts, le parc de la Léonardsau… Que ce soit pour les charmes de son patrimoine historique, ou sa large offre gastronomique, la cité se fait largement à pied.

Bonus : jusqu’au 15 août, c’est l’occasion d’aller lever le coude à leur 51ème fête du Vin. Le reste de l’année, d’autres rendez-vous à découvrir. Mettre le pied dans le terroir n’aura jamais été aussi aisé.

Pour découvrir Obernai
Idées de randonnées

Les Remparts
© Site de la ville d’Obernai




Schirmeck : aux portes du Donon

Issu du dialecte roman lorrain (« Chermeck »), Schirmeck signifie « endroit protégé ». Depuis, la Seconde Guerre mondiale a entaché l’Histoire de la région avec deux camps construits dans ses environs par les nazis : le Sicherungslager Vorbrück-Schirmeck, et le camp de concentration du Struthof que l’on peut rejoindre à pied, pour une randonnée sur les traces de son passé.

Mais la ville peut également être un départ pour l’ascension du Donon et de ses vestiges, un incontournable à faire dans les Vosges. Une idée de randonnée sans voiture que propose d’ailleurs Vosgesquipeut.


Pour découvrir Schirmeck




Saverne : au pays de la licorne

Entourée de jardins (sur les berges de la Zorn), disposant d’une Roseraie créée en 1898 (avec pas moins de 8500 rosiers), Saverne, ville verte implantée depuis plus de 2000 ans, se fait connaître un temps comme le « Versailles alsacien » au XVIIIème siècle. Une période faste que l’on doit aux quatre évêques de la famille des Rohan (à qui l’on doit le palais des Rohan en face de la cathédrale de Strasbourg), et dont le château des Rohan et ses dépendances témoignent encore à ce jour.

En sus du Château et de son musée, on peut y retrouver la Tour Cagliostro (construite par le Comte de Cagliostro un mystérieux personnage qui se serait essayé, en son temps, à l’alchimie, et qui a également laissé sa trace à Strasbourg), la fontaine de la licorne (l’emblème de la ville, repris par la bière locale, La Licorne)… Ainsi que des circuits autour du col de Saverne, du Haut-Barr, des Châteaux… La ville recense 260 km de sentiers balisés, au départ du centre et même la traversée du GR®53 : un pied dans la nature, l’autre dans l’histoire, Saverne est un petit bijou à découvrir, à 25 min de Strasbourg.


Pour découvrir Saverne
Idées de randonnées

© Fanny Soriano
Tour Cagliostro © Fanny Soriano




Colmar : La Petite Venise

…Comment parler d’Alsace sans mentionner Colmar ? Évidemment bien desservie par le train, cette merveille du Haut-Rhin régale avec sa Petite Venise et ses canaux à faire rougir la Petite France, son centre-ville coquet aux rues pavées et aux colombages typiques.

Si certains seront surpris de retrouver la petite sœur de la Statue de la Liberté sur un rond-point, la ville de Bartholdi réserve d’autres réjouissances, comme des pépites de la Renaissance : la Maison des Têtes (un édifice de la Renaissance allemande), ou la Maison Pfister… Sans oublier le Musée Unterlinden, en partie installé dans un ancien couvent du XIIIème siècle, qui accueille des collections d’archéologie, d’art ancien, d’arts décoratifs, d’art moderne et contemporain et héberge le célèbre Retable d’Issenheim de Grünewald et Nicolas de Haguenau.

Pour ne rater aucun des monuments, on peut suivre ce circuit « Colmar au fil du temps », ou simplement, se poser en terrasse et profiter de l’instant.

Pour découvrir Colmar

© Page Facebook d’Alsace / l’Agence de Développement d’Alsace


Avec le retour des beaux jours, pourquoi ne pas quitter un instant Strasbourg, et partir à l’aventure, même sans voiture ?

Fanny Soriano

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here