Cet été, le retour en force du coronavirus avec le variant Delta force beaucoup de pays ou de régions à reprendre des mesures que l’on pensait derrière nous. Pour les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois, avoir la possibilité d’aller à Kehl est l’une d’entre elles. En effet, depuis le dimanche 1er août, l’Allemagne a durci ses conditions d’accès. Heureusement, si l’on souhaite faire ses courses ou rester moins de 24h, il sera toujours possible d’aller en Allemagne. Pour le reste, et notamment les voyages, les conditions se durcissent.



Il faudra présenter un pass sanitaire pour aller en Allemagne, sauf dans certains cas

Alors que le pass sanitaire doit normalement rentrer en vigueur pour les bars, restaurants et transports le 9 août prochain, l’Allemagne a décidé de durcir les restrictions aux frontières. Concrètement, comme l’explique la préfecture du Grand Est dans un communiqué, à partir du dimanche 1er août, « tout voyageur de plus de 12 ans devra présenter, au moment de son entrée sur le territoire allemand, et quel que soit le moyen de transport utilisé, un justificatif sanitaire ».

Concrètement, on le rappelle, ce pass sanitaire peut être un test PCR (de moins de 72h) ou antigénique (de moins de 48h) négatif, la preuve d’un parcours vaccinal complet (14 jours après la deuxième dose et non pas 7 comme en France) ou une attestation de « guérison » du Covid. Cependant, et l’information est d’importance : les travailleurs frontaliers ou les personnes traversant la frontière pour moins de 24 heures ou effectuant des séjours familiaux de moins de 3 jours sont exemptés de cette obligation. Par ailleurs, si vous décidez d’aller à Europa-Park, il ne faudra pas présenter de pass sanitaire. Une bonne nouvelle.

© Nicolas Kaspar/Pokaa


Le Grand Est est-il classé comme zone à risque ?

Dans un deuxième temps, l’Allemagne a également décidé de simplifier son classement des zones à risque. En somme, il ne reste plus que deux catégories : la « zone à risque élevé » qui s’applique désormais à toutes les régions où le taux d’incidence mesuré sur 7 jours « dépasse largement 100 ». Puis la catégorie « zone à circulation de virus variant ».

Les voyageurs en provenance d’une zone à risque élevé devront se plier aux obligations qui s’appliquaient auparavant pour les zones à haute incidence : une quarantaine de 10 jours, sauf pour les voyageurs vaccinés ou guéris, en prenant en compte que celle-ci peut être interrompue à partir du 5ème jour si test négatif. En outre, concernant les zones à variant, on devra fournir pour aller en Allemagne un test négatif même avec notre pass sanitaire. Seront alors acceptés les résultats de test qui devront dater de 72h maximum pour les tests PCR et de 24h maximum pour les tests antigéniques.

La bonne nouvelle, c’est que la France n’est pas classée en zone à variant pour le moment par l’Allemagne. De plus, le Grand Est n’est aujourd’hui pas considéré comme une zone à risque élevé par l’Allemagne, ce qui dispense de quarantaine les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois qui décident d’aller voyager en Allemagne.

© Pokaa


On récapitule ?

Vous pouvez retrouve toutes les informations sur les conditions d’accès en Allemagne sur ce site. Mais en attendant, pour être sûr d’avoir tout compris, rembobinons un peu et faisons une synthèse :

  • Depuis le 1er août, il faut présenter un pass sanitaire lorsqu’on va de Strasbourg en Allemagne. Pour le schéma vaccinal complet, c’est à partir de 14 jours après la deuxième dose (pass sanitaire européen).
  • Ne sont pas concernés les travailleurs frontaliers, tout comme celles et ceux qui resteraient moins de 24h. Également ceux qui réalisent des voyages familiaux de moins de 3 jours.
  • Le Grand Est n’est pas considéré pour le moment comme une zone à risque élevé par l’Allemagne. En conséquence, pas de quarantaine si vous comptez voyager en Allemagne.

De nouveaux changements heureusement pas trop impactants pour les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois. Néanmoins, l’on sait par expérience que la situation est temporaire et qu’elle peut vite se dégrader. Alors pour profiter du DM, mieux vaut ne pas remettre à demain ce que l’on peut faire le jour même.

1 commentaire

  1. Eh bien mon mari, sans pass, qui travaille à Luxembourg et qui voulait juste transiter par l’Allemagne (donc moins de 24h) pour revenir à Strasbourg a dû rebrousser chemin.
    D’autres cas sur le site de Lorraine actu….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here