Alors que des habitants se plaignent de nuisances suite à la présence d’étourneaux dans les arbres du Port du Rhin, la Ville a décidé de tester plusieurs dispositifs d’éloignement. Leurre dans les arbres, diffusion de cris de rapaces et même de potentiel renforts à la rescousse, rien n’est trop beau pour retrouver la tranquillité dans le quartier.


Les coupables ont été repérés dans les arbres de la cité Loucheur, située dans le quartier du Port du Rhin. Et le verdict est sans appel, les habitants se plaignent de nuisances sonores et sanitaires et les responsables semblent tout désignés : les étourneaux. Malgré sa petite taille, l’oiseau au bec jaune et aux plumes noires et brillantes se déplace en communauté et est donc souvent à l’origine de dégradations sur les voitures, les bâtiments et les arbres à cause des grandes quantités de fientes déposées. Leur regroupement peut également générer beaucoup de bruits.

© Pixabay / GAIMARD


Des cris de rapaces diffusés au coucher du soleil

Pour faire fuir les étourneaux vers d’autres contrées, la Ville a décidé de prendre les choses en main et compte expérimenter différentes solutions sur une zone définie du quartier, en collaboration avec la LPO Alsace. Depuis le 26 juillet et jusqu’au 1er août prochain, des ballons, des rubans ainsi que des cerfs-volants sont installés dans certains arbres occupés par les oiseaux.

© Pixabay / Georg_Wietschorke

Dès la semaine prochaine, à partir du lundi 2 août des cris de rapaces seront diffusés au moment du coucher du soleil et peut-être aussi au moment du lever du soleil si besoin. Le dispositif devrait s’étendre sur une semaine et ne concernera que les zones envahies par les étourneaux.

Dernière carte à jouer pour la Ville si ces expérimentations s’avèrent inefficaces, des fauconniers seront appelés à la rescousse pour venir à bout des squatteurs en les effrayant avec des rapaces.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here