Voilà maintenant près de six mois que le dispensaire de la Fondation Assistance aux animaux de Strasbourg a dû fermer ses portes faute de vétérinaire. La structure, qui propose de soigner les animaux des personnes les plus précaires, peine à recruter et lance un appel aux vétérinaires alsaciennes et alsaciens qui seraient prêts à rejoindre l’aventure.


Depuis six mois, Strasbourg est privé de son indispensable dispensaire pour animaux situé 29 rue Adolphe Seyboth, dans le quartier de la Petite France. Destiné à accueillir et soigner gratuitement les animaux des personnes en difficulté financière, on s’était rendu sur place à son ouverture en 2019 pour découvrir les lieux et l’équipe de choc à la tête de la structure. À l’époque, c’est Marie Gilles qui était en poste en tant que vétérinaire et elle était accompagnée de son ASV (Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire) Mathieu Ouvrard. Mais depuis, suite aux mesures sanitaires liées au Covid et au départ de la professionnelle partie exercer en Allemagne, le dispensaire se retrouve sans vétérinaire depuis janvier dernier. Et si Mathieu Ouvrard est, lui, toujours sur place, il n’a pas le droit d’ouvrir le dispensaire sans la présence d’un ou d’une vétérinaire. L’ASV assure tout de même une permanence téléphonique en attendant, pour donner des conseils et rediriger les personnes vers des cabinets vétérinaires à proximité.

On a beaucoup de difficultés à recruter sur Strasbourg.” indique Sandrine Zboinski, responsable administrative à la Fondation assistance aux animaux, en charge du dispensaire de Strasbourg. Elle ajoute : “La proximité avec l’Allemagne doit y être pour beaucoup… On ne comprend pas pourquoi on n’arrive pas à toucher des vétérinaires. On n’a pas eu de souci sur nos autres établissements partout en France.”

dispensaire fondation assistance aux animaux
À l’époque, c’était Marie Gilles qui assurait les soins vétérinaires aux côtés de Mathieu Ouvrard.
© Caroline Alonso / Pokaa


Quelles sont les caractéristiques du poste ?

Au niveau du poste, ce n’est pas du véto classique comme on peut l’entendre” précise la responsable administrative. Les horaires sont fixes, il n’y a pas de système de garde, pas de travail le week-end et le vétérinaire est salarié de la Fondation. D’autant plus qu’il y a un réel besoin à Strasbourg et que le dispensaire pourrait venir en aide à de nombreuses personnes pendant cette période estivale où les stérilisations et castrations peuvent sauver de nombreuses vies.

© Caroline Alonso / Pokaa

C’est urgent. Il n’y a pas de concurrence vis-à-vis des autres cabinets vétérinaires, nous, on est un dispensaire c’est un établissement de soin dans lequel on délivre des soins de manière totalement gratuite pour les personnes les plus démunies. Donc on soigne l’animal avant tout. Après les gens sont libres de faire un don de quelque nature que ce soit, mais il n’y a pas de participation obligatoire.” explique Sandrine Zboinski.

Pour découvrir les détails du poste à pourvoir, c’est par ici !


Le Dispensaire de la Fondation Assistance aux Animaux

(temporairement fermé)
29 rue Adolphe Seyboth,
Strasbourg
Site internet de la Fondation Assistance aux Animaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here