100 000 d’animaux sont abandonnés chaque année dont 60 000 au cours de l’été. Il semblerait que la France ait trouvé son domaine d’excellence puisqu’on surpasse tous nos voisins européens en la matière. Champagne. Heureusement, en cette période annuelle critique pour nos amis les bêtes, qui attendent de savoir s’ils valent plus que des vacances à Barça all inclusive, il y a aussi des bonnes nouvelles pour la cause animale à Strasbourg. La Fondation Assistance aux Animaux ouvre un dispensaire au cœur du quartier de la gare, pour soigner les animaux des personnes en difficultés financières.


La fondation assistance aux animaux, c’est quoi ? 
C’est une association à part entière comme 30 millions d’amis ou la SPA, reconnue d’utilité publique depuis 1989, qui fonctionne uniquement grâce aux dons. Elle installe des refuges, des maisons de retraite pour offrir une fin de vie décente aux animaux âgés ayant perdus leur maître, mais aussi des fermes pédagogiques pour sensibiliser les enfants à la cause animale. 


Ouvert depuis le 20 mai dernier, le dispensaire situé 29 rue Adolphe Seyboth est destiné à accueillir des personnes avec peu de ressources, qui souhaitent faire soigner leur animal. Autrement dit, qui ne sont pas en capacité de payer les frais “classiques” dans un cabinet vétérinaire. 

Dans un souci de respect des personnes, aucun justificatif n’est à fournir (si ce n’est une pièce d’identité). Néanmoins, un rapide entretien à l’accueil pour expliquer sa situation se déroule assez naturellement. L’association exige uniquement la signature d’une attestation sur l’honneur, qui certifie l’absence de ressources suffisantes pour aller dans une clinique vétérinaire. “De toute manière, quand on se rend dans un dispensaire, c’est qu’on n’a pas vraiment le choix”, atteste Marie Gilles, la vétérinaire en charge du dispensaire.

Les mêmes soins que dans une clinique classique

Le dispensaire fonctionne comme toute clinique vétérinaire, on peut s’y rendre pour les premiers vaccins ou les mises à jour, les petits bobos ou bien juste pour une consultation et voir si tout va bien pour son p’tit compagnon ! Marie assure : “Avant, j’étais dans une clinique bien plus onéreuse et les soins que je prodiguais étaient exactement les mêmes.” Pas de baisse de qualité donc, dans l’accueil et la prise en charge. Les pitichats et les pitichiens sont traités avec amour et beaucoup de douceur de la part de l’équipe du dispensaire. Elle ajoute : “Évidemment, le discours sur la stérilisation, pour nous, c’est aussi super important. C’est la clef de voûte des dispensaires. Pour éviter la prolifération excessive, les pathologies qui y sont associées et aussi limiter le commerce.” 

Tout c’qu’il faut, là où il faut pour accueillir Mistigri et Médor.

Bien sûr, les moyens restent limités, donc le local ne permet pas de faire de radios ou d’échographie, ni de grosse interventions comme des fractures par exemple. Les animaux sont pris en charge le matin et rendu à leur propriétaire le soir même, car le dispensaire ferme à 17h. Comme la surveillance de nuit n’est pas possible, l’équipe peut rediriger vers un autre vétérinaire dans certains cas exceptionnels.

Une prise en charge au cas par cas

La base tarifaire pour une consultation ou un vaccin est de 18 euros de participation. Et 40 euros sont demandés pour une castration avec identification pour un chat par exemple. Mais l’équipe du dispensaire s’adapte à chaque personne qui pousse la porte pour aider son compagnon de vie et parfois d’infortune. Ainsi, la participation peut être ajustée en fonction des moyens de chacun, et parfois, c’est gratuit.

Attention cependant, il ne s’agit pas d’un “véto discount”, pour permettre à certains de faire des économies. Si vous n’êtes pas en situation précaire ou que vous ne connaissez personne que cela pourrait soulager, le dispensaire ne s’adresse pas à vous.  

Un grand besoin dans le Grand Est 

La Fondation n’ayant aucun établissement à Strasbourg et le Grand-Est, il devenait urgent de s’y installer. Voilà pourquoi Marie Gilles et son auxiliaire spécialisé vétérinaire, Mathieu Ouvrard ont parcouru de nombreux kilomètres pour venir s’installer à Strasbourg. Mathieu travaillait déjà dans des dispensaires depuis 3 ans à Bordeaux avant de rejoindre le premier dispensaire strasbourgeois. Quant à la vétérinaire, originaire de Belgique, elle reconnaît qu’il était nécessaire de s’installer dans la capitale européenne : “Il y avait un besoin certain à Strasbourg. La SPA gérait les aides et pouvait faire bénéficier d’un tarif associatif chez un vétérinaire, mais ça reste tout de même une somme. Le but de la Fondation, c’est de s’étendre à tout le pays et le Nord-Est était vraiment en manque !” 

La poésie d’un chien qui court sur la plage.

Même si l’ouverture officielle avec les dirigeants de la Fondation doit encore avoir lieu, nombreuses sont les petites patounes qui ont déjà foulé le sol du dispensaire, notamment grâce à un bouche à oreille très efficace. Pour le moment, la Belge et le Bordelais soutiennent donc à eux seuls l’activité du dispensaire, mais il n’est pas exclu que l’équipe doive s’agrandir, si la demande venait à augmenter. Selon Mathieu : “En ce moment, on tourne à 6 ou 8 consultations au cours de l’après-midi et on pratique 1 à 2 chirurgies par jour, donc ça va, mais si ça venait à augmenter, il nous faudra une troisième personne oui.”  

Allez, pour ceux qui sont arrivés jusqu’ici, un petit cliché de Chewbacca dans les vapes.
Chewbbie, un tout petit peu défoncée O.O

Le dispensaire de la Fondation Assistance aux Animaux
ouvert du lundi au vendredi
de 13h à 16h (pour les consultations sans Rdv)
29 rue Adolphe Seyboth
Page Fb de la Fondation Assistance aux Animaux

Caroline Alonso.

23 COMMENTAIRES

  1. Un grand respect à vous merci! On pourrait tous soigner nos loulous chez des vétos, le problème c’est les sommes exorbitantes qu’ils nous demande, alors que bcp pourraient faire un GROS effort, bcp aussi n’acceptent pas qu’on les payent en plusieurs fois et dautres les tarifs c’est du quitte au double, alors qui en paye les frais nos pauvres loulous! Et nous qui souffront de les voir souffrirent, impuissant, car manque d’argent, tout le monde peu sombré un jour où l’autre, malheureusement!

  2. Un grand respect à vous 👍merci 👍le problème c’est que les vétos sont pour bcp hors de prix alors s’ils pourraient faire un gros efforts pour certains😔bcp aussi n’acceptent pas le paiement en plusieurs fois et se sont nos loulous qui en pâtissent, et nous, nous souffront de leurs souffrances, impuissants à cause d’un problème financier, malheureusement nous ne sommes plus à l’abri d’une  » Descente aux enfers  » Du jour au lendemain tout peu basculer mais nos loulous sont tjrs là auprès de nous!

  3. Super initiative 👌 désormais on n’aura plus d’excuse pour soigner et stériliser nos loulous ! J’ai vu des vétérinaires refuser de soigner des animaux emmenés par les pompiers sous prétexte que personne n’allait payer l’addition, c’est scandaleux ! Et je pense à tous ces SDF qui n’ont pas les moyens de soigner leurs compagnons d’infortune…

  4. Toujours la même rengaine,les vétos c est cher, c est des voleurs des profiteurs etc etc fondation aux animaux pas de TVA pas de taxe pro pas de charge sur les salaires , pas de continuité de soins ‘ferme à 17h no nuit ni garde no wk; pas de radio ou d’echo donc de frais d’investissement. Donc quid de l égalité de chance devant le diagnostic . Sans toutes ces charges les prix des véto classiques qui consacrent leur vie, leur wk leur temps libre (après leur jeunesse pour faire des études longues et difficiles) qui pour beaucoup, prennent en charge sur leurs deniers au coup par coup les soins des nécessiteux de leur clientèle pourraient être divisé par deux; alors stop le bashing à deux balles des pseudo nanti qui s enrichisse sur le dos des animaux. Venez prendre notre job une semaine et on un reparle

    • Il est vrai que pour être Véto il faut de nombreuses années d’études de la rigueur et du dévouement pour nos amis les animaux.

      Même s’il est vrai que trop souvent les Vétos ne prennent pas en compte le fait que les petites gens n’ont pas les moyens de faire soigner leurs amis à 4 pattes, il y en a quand même qui essaient de trouver des arrangements.

      Le dispensaire peut faire face à de la « bobologie » mais que faire en cas de problèmes plus sérieux ?

      Une simple feuille d’impôts suffirait à
      montrer la précarité et la situation dans laquelle se trouve une personne.
      Dans quel cas les Vétos pourraient revoir leurs tarifs à la baisse…

      Dans tous les cas Merci à tous ceux qui améliore les conditions de vie des animaux 🌿🕊❤

  5. Illegal. Un dispensaire doit, pour être conforme au code rural, être réservé aux personnes démunies et gratuit. Ce qui n’est pas le cas dans ce dispensaire.

  6. Bonjour,
    Il devrait y avoir des lois pour que les prix chez les veterinaires soient bas et accessible a tous le monde car un animal a aussi besoin d’être soigné s’il est mal.
    Uniquement les humains ont ce droit car tous tourne autour du bien etre des humains.
    Ceux qui font les lois sont responsable de la souffrance animale de leur pays.
    Il y a surpopulation de chien et de chat et malgré cela les éleveurs continuent a produirent des chiots sans aucune vergogne en se lavant les mains du surnombres de chiens qui finiront abandonnés par leurs maîtres .
    L’état doit mettre a disposition du public des véterinaires gratuits pour le soin des animaux car des personnes aisée il n’y en a pas beaucoup sur le nombre d’habitant.
    Tous ont le droit à être soigné mais ceux qui commandent la planète sont tous des ipocrytes et des laches incapaples d’interdire le massacre des animaux pour la viande et incapable de donner aide et protection aux animaux aux plus miséreux de tous. Imbéciles aux pouvoirs du monde entier ne bouger pas le petit doigt pour interdire les barbaries et les atrocités sur les animaux notament les pratiques des bouchers

  7. bravo pour cette initiative, il y a tant de choses à faire !
    J’espère surtout que votre initiative va sensibiliser les gens à la souffrance humaine et animale. Les personnes qui vivent dans la rue ont quelquefois besoin d’un animal pour ne pas se couper de tout , c’est le seul être avec qui ils peuvent encore communiquer.

    • Bjr il existe encore des personnes formidable sa rechauffe le coeur merci pour tout ses loulous que vous allez et avez soigne auvmoin les personnes demunis pourront soigner leur animal c genial grand respect a vous

  8. Bonjour Laura,
    Si certains soins vétérinaires sont chers, c’est tout simplement que le matériel médical et les médicaments sont onéreux. Le probleme ne vient donc pas des praticiens, qui achetent eux meme le matériel aux laboratoires. Il faut bien répercuter les prix quelque part. Le probleme vient certainement de plus haut ( lobbys pharmaceutiques et laboratoires trop gourmand ). On oublie trop souvent qu’en France, contrairement aux USA par exemple, nous avons la chance d’avoir une sécurité sociale et des caisses d’assurances maladies qui participent aux financement de nos soins et du coup on ne se rend absolument pas compte du prix des choses. Malheureusement cela n’existe pas pour les animaux. Les prix que vous payez donc chez le vétérinaire sont justifiés par le prix d’achat des produits et matériel médical. ( Il existe cependant de plus en plus d’assurances pour animaux). Je ne vois pas en quoi une loi encadrant les tarifs chez les vétérinaires soit efficace. J’opterai plutot pour un permis de détention d’animal pour chacun, s’assurant que la personne ait les connaissances nécessaires pour s’occuper au mieux de son animal. Ensuite un animal ca coute cher et on en est responsable, il suffit d’agir de façon raisonné et de NE PAS PRENDRE D’ANIMAUX SI ON NE PEUT L’ASSUMER FINANCIEREMENT. C’est comme un enfant , on veut tous lui offrir le meilleur, alors si le moment n’est pas venu, il faut s’abstenir.

  9. Merci a vous pour soigner les animaux et en faisant cet effort. Merci pour eux. Pour une fois une oasis au milieu de cet ouragan qu’est internet.
    On aimerait plus souvent des nouvelles comme celle-ci.

  10. Dommage que cest a Strasbourg moi j’habite à coter de Colmar et pas la possibilité d’allez jusqu’a Strasbourg pour mon chien alors que je suis une personne a faible revenu ! Dommage qu’il n’y ai pas la même choses sur colmar

  11. Bonjour Madame, j’habite à Krautergershein ! je voulais savoir si je peux venir avec mon chat qui a presque 25 ans ! Malheureusement,je pense qu’il est au bout de sa vie ! effectuez vous les euthanasies ! j’ai téléphoner un peu partout mais ce sont des prix exorbitants ! je suis retraitée et ne touche qu’une petite retraite ! je ne trouve pas de n° de téléphone pour vous joindre ! pouvez vous me répondre SVP !
    Merci

  12. Super contente de mon premier rdv pour mon loulou pepito avec Madame Marie Gilles la vétérinaire et Mathieu qui s’occupe de l’accueil
    Un accueil chaleureux à l’écoute et très très satisfaite des soins
    je vous les conseil.
    Je suis vraiment heureuse que cette association à étais créer
    De plus ce nes pas chers et super bien accessible en tram

  13. Un grand Merciiiii et un grand Bravooooo !!!
    Heureusement qu’il y a des gens comme vous sur cette terre, ainsi je redeviens fière d’être un humain !
    Je vous soutiens de tous cœur et si vous avez besoin de ma modeste contribution, je suis veuve retraitée de 60 ans, mais en parfaite santé et pleine d’énergie, d’amour et de temps libre.
    Merci de tout mon cœur pour nos amis quatre pattes qui méritent vraiment tout notre amour et notre respect.
    Mme FISCHER Marilyn
    06 10 54 12 08

  14. Encore merci, moi je suis sans emploi et je ne touche pas chômage et j’ai 2 enfants de bas âge. Nous avons reçu une petite chatte et je considère comme mon 3eme enfants. Malheureusement les prix des soins pour les animaux sont beaucoup, beaucoup trop élevés.
    Heureusement qu’il y a des personnes qui comme Le vétérinaire Marie Gille et sont assistant, qui grâce à eux on peut garder et prendre soin de nos animaux, sans faire de crédit.
    Alors je dis un Grand MERCI à la Fondation des Animaux.😘😘😘

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here