Au sein du très touristique quartier du Carré d’Or, à quelques mètres à peine de la cathédrale, nichée entre des restaurants et des commerces de bouche, on retrouve le coquet petit écrin de KODA Cosmétiques. Une boutique qui, depuis son ouverture il y a 3 ans, s’est imposée pour beaucoup comme la référence écolo bio, zéro-déchet et vegan de nos routines beauté. Un petit commerce strasbourgeois de proximité et aux belles valeurs que Pokaa soutient depuis ses débuts.



Il était une fois KODA




Printemps 2019, aux débuts de l’aventure de KODA, on était allé à la rencontre de Charlotte, la jeune entrepreneuse aux rênes du projet, pour y découvrir les rayons de sa charmante boutique, ouverte en décembre 2018, et les valeurs qu’elle y défendait. Parisienne d’origine, et maquilleuse de formation, c’est son passage à l’école Métamorphoses – spécialisée en maquillage FX – qui lui a fait découvrir Strasbourg dont « elle est tombée amoureuse ». Par la suite, ce sont ses quelques expériences dans des magasins de cosmétiques qui offraient peu d’alternatives naturelles ou zéro déchet, qui l’ont motivée à ouvrir sa propre enseigne, ici, dans notre ville.

« Le projet est parti de là : en cherchant des produits pour moi, je me suis dit que je ne devais pas être la seule à avoir envie de changer ma consommation. Et en un an, j’ai ouvert le magasin. », explique-t-elle. À la vue des rayons débordants de produits biologiques, écologiques, zéro déchet et vegan, on peut dire qu’elle a réussi son pari haut la main. Trois ans plus tard, les valeurs restent les mêmes et la motivation est toujours là. Malgré une année compliquée pour les petits commerces, elle continue de voir grand et de développer sa gamme. Depuis notre dernier passage, les étagères se sont garnies de nouveautés.

[À (re)lire : KODA, première boutique de cosmétiques bio non-testés sur animaux de Strasbourg]

© Chloé Moulin / Pokaa



Aux petits soins

Tous les produits sélectionnés par Charlotte passent d’abord une phase de test. Elle-même, en premier lieu, forte de son expérience de maquilleuse, mais aussi son entourage : « souvent, toute ma famille et mes copines [les] testent avant qu’ils ne soient en magasin ».

Soucieuse de la qualité des marques proposées, mais également de leur origine, elle valorise la fabrication française, mais de plus en plus, alsacienne, aussi. Le plus local possible. Autant approchée par des marques qu’elle n’en démarche, elle reste également à l’écoute des requêtes de sa clientèle dans le choix de ses produits. D’ailleurs, cette dernière ne s’y est pas trompée et lui est fidèle : avec les années, KODA a su fédérer.

© Coraline Lafon / Pokaa


Zéro déchet : le credo de KODA

Les tendances beauté laissent enfin une vraie place au zéro déchet. Cela tombe bien, c’est le credo de KODA. Rechargeables, recyclables, recyclés, ou créant le minimum de déchet : vigilante sur les emballages des produits de sa boutique, Charlotte essaye de trouver toujours de meilleures alternatives. L’innovation la plus notable : celle du solide qui se diversifie. De l’huile démaquillante au baume hydratant, en passant par l’après-shampoing… Il existe une option solide pour une variété d’essentiels de salle de bain.

Autre offre proposée par KODA depuis un an, et en exclu strasbourgeoise : les cosmétiques en vrac de la marque française Cozie et son « Dozeur ». Pour les adeptes des produits liquides et crémeux – qui restent malheureusement trop souvent conditionnés dans des emballage plastiques – il suffit désormais d’un contenant consigné « réutilisable à vie » et hop, un coup de pression suffit pour récupérer sa dose de crème hydratante visage, de lait démaquillant ou corporel. Pratique, le vrac.

© Chloé Moulin / Pokaa



Tout pour la maison

En parallèle, KODA s’ouvre de plus en plus aux produits d’entretien écologiques et zéro déchet pour la maison. Comme au liquide vaisselle plus si liquide, qui se décline désormais en format savon, fabriqué dans une savonnerie cosmétique artisanale strasbourgeoise : Les Petits Bonheurs de Margot. On peut également se fournir en savon de Marseille, kits lessive, éponges lavables…

De nouveaux produits qui trouvent tout à fait leur place sur ses rayons, aux côtés des culottes menstruelles, des protections hygiéniques lavables, des rasoirs à lames rechargeables, ou encore des brosses à dents à têtes interchangeables qu’elle récupère à la boutique pour les envoyer au recyclage… Du début du circuit à sa fin, Charlotte réfléchit chacun des petits gestes de nos quotidiens pour offrir des alternatives zéro déchet aux Strasbourgeois et Strasbourgeoises qui se sentiraient tout autant concernés par les questions environnementales.

© Chloé Moulin / Pokaa


Aller chez KODA, c’est donc faire un choix à la fois pour soi, avec des produits aux compositions clean, respectueuses de nos corps, mais aussi de l’environnement. « Bon pour nous, bien sûr, mais aussi et surtout, bon pour la planète », appuie-t-elle. Mais pousser les portes de cette boutique, c’est aussi faire le choix du local, du commerce de proximité, avec un service qui allie qualité et convivialité. Le genre de boutique que l’on aime, quoi.

Info bonus : la boutique recrute dès le mois d’août. Avis aux intéressés : déposez vos CV.


KODA Cosmétiques

5, rue du Chaudron, 67000 Strasbourg
Du mardi au samedi (10h00 – 19h00)

Retrouver KODA sur :
Leur site
Facebook
Instagram


© KODA

Fanny Soriano

*Article soutenu mais non relu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here