Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Bijoux made in Strasbourg : 11 créatrices qui ont de l’or au bout des doigts

3.1k Lectures
Publicité

Avec les beaux jours, revient l’envie de se parer de breloques fantaisie, de sublimer son bronzage d’un bijou bien choisi… Tu préfères acheter local et raisonné plutôt que de céder aux sirènes de la fast-fashion ? Figure-toi que Strasbourg a de l’or au bout des doigts… Voici 11 marques de bijoux d’ici, à différents prix. De celui de quelques étés à celui pour la vie.

Camille Goutard : antique futuristique

Publicité

Avec son atelier-boutique qui a pignon sur rue (Sainte-Madeleine, au cœur de la Krutenau), il n’est pas rare de voir Camille Goutard sur son ouvrage… Diplômée en design de mode, c’est en autodidacte qu’elle se lance dans la bijouterie et crée sa marque, il y a 10 ans. Un style moderne, minimaliste qui trouve son public. Avec le choix de privilégier les circuits courts, la production française et artisanale.

Inspirée par le design, elle explique faire « la part belle aux lignes et à la géométrie » dans des bijoux qu’elle « voi[t] à la fois comme de petites architectures portables et des talismans contemporains ». « Making antique futuristic jewelry » [fabriquant de la bijouterie antico-futuristique / des bijoux anciens futuristes], lit-on d’ailleurs dans sa bio Instagram.

C’est donc tout naturellement que l’on retrouve dans ses collections des petites Aphrodites, des clins d’œil au mouvement Art déco, quelques puissants « Totem », ou des bijoux inspirés du monde du piercing. Et même d’adorables citrons à accrocher à son cou… Difficile de ne pas y goûter.

Pour retrouver son travail :
Instagram
Le site internet
Atelier-boutique, 13 rue Sainte-Madeleine, à Strasbourg


Atelier Amabilis : inspiration nature

Derrière l’Atelier Amabilis, il y a d’abord le choix d’un nom : celui d’« Amabilis » qui « signifie aimable ou digne d’être aimé », explique Claire – sa fondatrice – en édito sur son site.

Diplômée tout à la fois d’un BTS textile à Duperré (Paris) puis de la HEAR (Haute école des arts du Rhin) dont elle sort en 2018, après une formation en sculpture et en bijouterie, c’est en 2020 qu’elle lance sa marque. Son idée ? Proposer des bijoux que l’on aimera, fabriqués artisanalement, « qualitatifs mais pas élitistes ».

Son univers ? Un hymne à la nature, avec trois collections : l’une « Végétale », l’autre « Marine » et la dernière… « Ondine », « comme une balade le long de la rivière » avec des saules pleureurs et des bancs de poissons.

Pour retrouver son travail :
Instagram
Le site internet
Son atelier : La Perle à Colod’art, 28 rue du Maréchal-Lefebvre, à Strasbourg
À la boutique L’Écrin, 8 rue Sainte-Madeleine, à Strasbourg


Charlotte Olivia Picard : bijouterie chamanique

Avec ces diverses collections « Minuit », « Hypnose », « Givre », « Cosmos » et « Intemporels », l’univers de la Strasbourgeoise Charlotte Olivia Picard risque bien de piquer la sorcière en toi. Inspirée par la magie et le monde de l’occulte, on reconnaît d’ailleurs sa marque – créée en 2018 – à l’œil qu’elle choisit comme symbole de celle-ci.

Inscrite dans une démarche écologique, elle pense une partie de sa création avec des matériaux récupérés, tout comme ses présentoirs ou boîtes, qu’elle chine en brocante. Et en parallèle de ses petites séries, la créatrice propose aussi ses talents pour des pièces uniques, à la demande. Pour un bijou rien qu’à soi.

Pour retrouver son travail :
Instagram
Le site internet
Son atelier : Atelier Îlot, 8 place des Bateliers, à Strasbourg
À la boutique L’Écrin, 8 rue Sainte-Madeleine, à Strasbourg

Charlotte Olivia Picard
© Les Portraits de Céleste / Document remis

Yvanne Laurent : ludique et poétique

Partageant l’atelier avec Charlotte Olivia Picard, Yvanne Laurent est une autre jeune créatrice strasbourgeoise issue de la HEAR (Haute école des arts du Rhin). Inspirée par ses grands-parents créateurs/rices d’automates, « imprégnée du souvenir de leur atelier », elle se lance dans le métier d’art et la bijouterie, pour sortir diplômée en 2021.

Depuis, elle « dessine des formes simples inspirées d’une géométrie élémentaire ». On y croise ainsi des bagues « clap clap » ludiques comme des modèles poétiques « Ondines » et autres « Flots ».

Pour retrouver son travail :
Instagram
Le site internet
Son atelier : Atelier Îlot, 8 place des Bateliers, à Strasbourg
À la boutique L’Écrin, 8 rue Sainte-Madeleine, à Strasbourg


Petit Pallas... et grandes pièces

C’est à l’Atelier Cerbère que l’on peut retrouver les bijoux de Petit Pallas, et sa créatrice, Camille. De l’artisanat d’art, avec « des pièces uniques et des petites séries en métaux précieux »… Avec une déclinaison de collections telles que « Châteaux », « Floraison », « Ruines », « Zirkel », « Ésotérique »

Pour retrouver son travail :
Instagram
Le site internet
Son atelier : Atelier Cerbère, 19a rue de Molsheim, à Strasbourg


Leslie Baron : « Comètes » tombées du ciel

« Origine », « Comètes », « Gravité », « Murmure » et autres « Voie lactée »… À l’instar de Petit Pallas, les collections de Leslie Baron sont poétiques. Dans ses bijoux, le métal brut s’y fond à la délicatesse de perles et de pierres.

Membre de la Frémaa (Fédération des métiers d’art d’Alsace), elle partage son atelier avec deux autres créatrices, à La Coterie, au cœur du Parc Gruber (à Koenigshoffen).

Pour retrouver son travail :
Instagram
Page Facebook
Son atelier : La Coterie, 91C route des Romains, à Strasbourg


Cécile Villemain : bestiaire minimaliste

Peut-être as-tu déjà croisé l’une de ses identifiables abeilles, au doigt d’un(e) ami(e). Avec sa collection « Emblème » et ses « Bee », Cécile Villemain a fait de Strasbourg, sa ruche… Ses créations minimalistes et en argent incarnent un univers « entre bestiaire, minéralité et symboles ».

Elle propose également des ateliers, et la réalisation de bijoux personnalisés.

Pour retrouver son travail :
Instagram
Site internet
Son atelier : La Coterie, 91C route des Romains, à Strasbourg
À la boutique Curieuse !, 4 quai des Bateliers, à Strasboug


Lucia Fiore : l'art de la plume

Voisine d’atelier de Leslie Baron et Cécile Villemain, Lucia Fiore travaille, elle, la plume. Un matériau aussi fragile qu’original, qu’elle remanie avec modernité, à l’aide de techniques anciennes. Si la plumassière décline ses créations en bijoux, certaines prennent aussi la forme de tableaux et de sculptures.

Dans le cas des premières, des plumes de faisan mâle s’invitent sur des puces d’oreilles ou des médaillons, tandis que des plumes de mue de perroquets se mêlent à celles d’oiseaux locaux pour des créations colorées inspirées du mouvement « De Stijl ». De belles parures, pour soi-même s’imaginer en paon, l’espace d’un instant.

Pour retrouver son travail :
Instagram
Site internet
Son atelier : La Coterie, 91C route des Romains à Strasbourg


Sosho Studio : upcycling et « Precious Plastic »

Dans un style bien différent, on découvre Sosho Studio, une jeune marque créée en 2022, très présente ces derniers mois sur les marchés locaux de créateurs et créatrices… Outre ses chemises et illustrations, la créatrice Chlaude – designer textile diplômée des Beaux Arts de Lyon en 2021 – propose également des boucles d’oreilles ultra stylées.

L’originalité ? Si elles sont tendances, elles s’inscrivent dans une démarche d’upcycling, à partir de plastique recyclé/revalorisé (d’anciens bouchons de lait, par exemple). En plein dans le mouvement « precious plastic ».

Pour retrouver son travail :
Instagram
Site internet
À la boutique L’Écrin, 8 rue Sainte-Madeleine, à Strasbourg


Tête d'orange : bijoux « réincarnés »

On continue avec l’upcycling, cette fois avec Tête d’orange. Une marque qui choisit – avec son nom plein d’humour – de dire « oui à l’audace, à la spontanéité et à la créativité sans limites » en « donnant une seconde vie à des bijoux délaissés ».

À la manière de Dr. Frankenstein, les petites mains derrière Tête d’orange assemblent des éléments de différentes pièces vintage ou démodées, des bijoux chinés ou récupérés… Pour créer de nouvelles parures tendances. Tout en faisant le choix de récupérer, avant tout, des matériaux nobles (plaqué or, argent 925, pierres semi-précieuses, perles d’eau douce…), pour que leur seconde vie dure tout autant que la première.

Le résultat ? Des bijoux aussi uniques qu’écoresponsables, (re)composés à Strasbourg… Et régulièrement cités dans la presse mode. Pas mal !

Pour retrouver son travail :
Site internet


Flore et Zéphyr : du luxe éthique et responsable

Dans un tout autre budget, nous conclurons cette sélection avec une maison d’exception… Celle de Flore & Zéphyr, qui s’adresse à celles et ceux à la recherche d’une alliance, d’un bijoux de naissance, ou tout autre joli cadeau, ainsi que du sur-mesure.

Il s’agit avec cette marque de joaillerie éthique, éco-responsable, fondée en 2015 par Laura et Amaury – en couple dans la vie – d’allier luxe et valeurs. Une « volonté de créer des bijoux autrement ». Leur choix ? N’utiliser que des matériaux tracés, respecter l’environnement comme les travailleurs/ses, avec un savoir-faire artisanal traditionnel.

Empruntant son nom à un couple mythologique, celui de Flore (déesse des Fleurs et du Printemps) et de Zéphyr (dieu du vent), il « symbolise l’union de la beauté florale et de la brise légère ». Un rappel à la nature que l’on retrouve dans les créations, au travers de ses formes ou ses textures. De quoi avoir envie de se faire passer la bague au doigt.

Pour retrouver leur travail :
Instagram
Le site internet
La boutique Flore & Zéphyr, 2 rue du Tribunal, à Strasbourg


Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Boutiques"

À la une

Bijoux made in Strasbourg : 11 créatrices qui ont de l’or au bout des doigts

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Boutiques”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !