Pour la sixième année consécutive, Strasbourg fait partie des 10 villes françaises à accueillir le Refugee Food Festival. Une initiative positive et conviviale qui consiste à venir manger des plats cuisinés par des chefs réfugiés, dans des restaurants locaux. Entre découvertes culinaires et bonne ambiance, le festival aura de quoi séduire nos papilles du 13 au 20 juin. 


Un projet de réinsertion professionnelle

Depuis 2016, le projet Refugee Food a pour vocation de travailler à l’insertion de réfugiés par la cuisine. Pour ce faire, des restaurants locaux collaborent avec des cuisiniers réfugiés en leur prêtant leurs cuisines le temps d’un repas. Si le projet naît d’abord à Paris sous l’impulsion de l’association Food Sweet Food, l’initiative s’étend rapidement en France. Cette année, le festival aura lieu dans dix villes françaises, dont Strasbourg, déjà séduite en 2016. 

À Strasbourg, c’est l’association Stamtish qui organise l’événement. « Notre objectif est d’accompagner à l’insertion professionnelle des personnes issues de l’immigration dans les milieux de la restauration » explique Julia Wencker, l’une des huit fondatrices de l’association. Contrairement aux autres villes de France où ce sont les bénévoles qui organisent le festival, ici, c’est une association. Un détail qui a son importance puisqu’elle permet de pérenniser le projet et de travailler davantage à l’insertion professionnelle des chefs réfugiés qui participent à l’événement. Julia le confirme « cette année la majorité des participants sont de nouveaux chefs, car ceux du dernier festival ont déjà trouvé du travail ». Une initiative qui fonctionne donc et attire les restaurateurs comme elle l’explique, « cette année, on travaille avec plus de restaurants, et même des nouveaux dont un à Sélestat, L’Acoustic ». 

© Chloé Moulin pour Pokaa


Mêler l’utile à l’agréable : la nourriture au service de l’Humain

Dans chaque restaurant partenaire, un chef réfugié cuisine un repas pour partager la gastronomie de son pays d’origine. Des cuisines qui sont souvent méconnues comme la cuisine iranienne ou érythréenne. L’objectif est aussi de « travailler au maximum avec des produits locaux et de mettre en avant une alimentation responsable » ajoute Julia. Pour cette raison, dans la majorité des cas, des options végétariennes sont disponibles. 

Le festival commence le 13 juin à midi par un brunch érythréen préparé par Intesar, au restaurant Hey Mama. Le 17 juin, au Pont aux Chats, Rouba préparera un dîner syrien. Petite particularité à noter le 15 juin : en plus de déguster un délicieux repas, un atelier cuisine sera organisé par Hossein aux Petites Cantines, pour une immersion complète dans la cuisine iranienne. 

© Chloé Moulin pour Pokaa

Le festival se clôturera le 20 juin à La Grenze, avec au programme des expositions, des défilés et des podcasts. Et en bonus, un chalet food syrien tenu par Hussam et Shadi qui proposeront des petites bouchées salées et sucrées. 

La réservation est obligatoire pour l’ensemble des événements en appelant directement les restaurants. Pour réserver et retrouver la programmation en entier, c’est ici !


Refugee Food Festival

Du 13 au 20 juin
Strasbourg et Sélestat
Page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here