Avec l’augmentation des cas de Covid, et le confinement décrété ce pour 4 semaines sur tout le territoire, il semblerait que les esprits rivalisent d’ingéniosité pour prendre de nouvelles mesures pour tenter de contrecarrer l’épidémie. La dernière en date : à partir du 10 avril, les cyclistes devront désormais porter le masque pendant leurs trajets. L’usage des vélos cargos et des tandems deviendrait, lui, proscrit dans l’hyper-centre.

La fin d’une « discrimination »

Cette mesure, prise après concertation avec l’entièreté des élus locaux et eurométropolitains, est pensée dans une « plus grande égalité entre les cyclistes et les piétons », selon une source locale proche du dossier. En effet, au-delà des classiques conflits d’usage, entre piétons qui râlent contre les cyclistes sur les trottoirs et cyclistes qui râlent sur les piétons sur les pistes cyclables, la différence entre masqué et non-masqué faisait que certains piétons commençaient à se sentir discriminés.

La requête a notamment été portée par la PMA (Piétons masqués et attentifs), association controversée dans le paysage public strasbourgeois. Jointe par téléphone le 30 mars dernier, elle revendique « l’obligation pour les cyclistes de porter le masque pendant leurs trajets ». Avant d’ajouter : « Nous ne comprenons pas pourquoi nous sommes les seuls dans l’espace public à porter le masque durant nos déplacements, alors qu’à vélo ils ont la liberté de respirer l’air frais. »

Alice © Invité Pokaa


L’amende en cas de non-respect sera la même que pour les piétons

La mesure sera effective à partir du samedi 10 avril, le temps que les pouvoirs publics lancent une campagne de communication. Pour veiller au respect des gestes barrières et du port du masque sur le vélo, les élus ont également interdit l’usage dans l’hyper-centre des vélos tandems, ainsi que les vélos cargos, mettant en avant « l’impossibilité de se tenir à un mètre et demi l’un de l’autre, ce qui est contraire aux recommandations sanitaires », toujours selon la source proche du dossier. Pour le non-respect de ces règles, l’amende sera salée, et non grillée : 135 euros, comme tout le monde. Le tout dans une volonté d’équilibrer et d’apaiser un espace public toujours plus tendu. Et dans lequel, on a de moins en moins le droit de circuler comme on l’entend.

7 COMMENTAIRES

  1. Incompréhensible je suis livreur et travaille 80h par semaine on est déjà fatigue de base si en plus on respire un air d une moins bonne qualité il y a un risque d hypoxie assez important et par conséquent d accident a cause d un manque de lucidité. C est ce pourquoi les personnes effectuant des activité physique n étaient pas masqué en marchant il n y a quasiment aucun effort a fournir. Ces piétons masques n ont simplement jamais connu ce qu était un effort physique et sont simplement jaloux

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here