De plus en plus, les gestes écologiques du quotidien se fraient un chemin dans nos habitudes. Tri sélectif, responsabilité concernant le ramassage des déchets, mobilités douces… les possibilités sont nombreuses, chacun à notre niveau, de faire quelque chose en plus. Néanmoins, tout le monde n’a pas le luxe de se préoccuper à la préservation de notre environnement. C’est là où des jeunes en service civique, à travers l’association Unis-Cité, tentent de trouver des solutions. Ici, à travers des cleanfootings dans le quartier des Pins à Haguenau. On vous en dit plus.


Un programme pour accompagner des jeunes en situation de décrochage scolaire

À Strasbourg, il existe des initiatives citoyennes organisant des cleanwalks. Mais il se passe également des choses en-dehors de notre ville. Plus précisément, à Haguenau, où des jeunes en service civique ont décidé de monter un projet de sensibilisation au tri sélectif, aux déchets et aux éco-gestes à travers des sessions de cleanfooting dans le quartier des Pins. Ingrid Jaligny, coordinatrice d’équipe du programme Booster d’Unis-Cité d’Haguenau, jointe par téléphone, détaille un peu plus le projet : « Ça fait partie du programme Booster, qui a été créé par Unis-Cité, la Région, la préfecture et l’Europe qui a pour but d’accompagner des jeunes en décrochage scolaire à l’aide de services civiques. » 10 mineurs et 10 majeurs sont dans ce programme, qui les aide à se réinsérer via les outils du service civique.

Plus précisément, ce projet a été monté en partenariat avec l’entreprise Suez, qui a eu le marché déchets et gestion des déchets et de l’assainissement de la ville de Haguenau. Ingrid Jaligny développe : « Ils ont installé des points d’apport volontaires pour remplacer les poubelles traditionnelles du quartier. Ils cherchaient à pouvoir vraiment améliorer le quartier des Pins en favorisant une meilleure gestion du tri des déchets. Dès lors, il y a un travail mené avec Unis-Cité, qui œuvre sur cette mission depuis 2 ans. Les volontaires veillent à ce que les points d’apport soient utilisés et mobiliser les habitants au tri sélectif. »

© Messagers du Tri – Document remis


Une action dans un quartier prioritaire des politiques de la ville d’Haguenau

L’initiative de l’association Unis-Cité à travers le programme Booster a déjà à cœur de lutter contre le décrochage scolaire des jeunes. Il n’est pas étonnant qu’à Haguenau, son action concerne le quartier des Pins, un des quartiers prioritaires des politiques de la ville d’Haguenau (QPV). Un quartier où la précarité est encore très grande, avec une part des ménages imposés qui est de 34,2 % alors que la part à Haguenau est de 58,1 %, selon les derniers chiffres disponibles de l’Insee.

À ce sujet, le quartier des Pins est d’ailleurs en pleine requalification, avec Alsace Habitat qui y a injecté 11 millions d’euros, comme le rapport Maxi Flash. Rénovation de 179 logements, 275 autres prêts à être résidentialisés, deux nouvelles aires de jeux et même une aire de street-workout, c’est tout le quartier, qui comporte 1 200 habitants, qui a déjà changé de visage fin 2020, au moins dans le relooking de ses immeubles. Par la suite, comme le révèlent les DNA, dans leur article, il est prévu une hausse des loyers de 5 % sur huit ans. Nul doute que cela va sans doute changer la face de la population future.

© Messagers du Tri – Document remis


Cleanfooting, sensibilisation et pousser les habitants à prendre soin de leur environnement

Mais avant cela, pour le moment, ce sont de jeunes volontaires qui se bougent pour sensibiliser la population du quartier aux éco-gestes. Ingrid Jaligny précise : « C’est vraiment aller à la source, avec l’apprentissage  éco-gestes : pousser les gens du quartier à prendre soin de leur environnement. Les jeunes tentent des choses, ce sont des projets portés par les jeunes. Avec le contexte actuel du Covid, c’est pas toujours facile, mais ils essayent de développer un maximum d’initiatives. »

C’est ce que raconte également Élodie Fuchs, volontaire dans la mission des Messagers du Tri, ceux qui s’occupent de sensibiliser les habitants du quartier du Pins aux éco-gestes. Jointe par téléphone, la jeune femme détaille les ambitions de la mission : « Réduire les déchets ménagers, sensibiliser au tri sélectif, faire que le quartier soit plus propre et qu’on apprenne davantage des éco-gestes, de se soucier de la nature pour qu’à l’avenir on ait une consommation plus responsable et consciente. Qu’on apprenne à respecter notre environnement. Et pour cela, il faut aller davantage vers les gens de ce quartier. »

Les Messagers du Tri en sont à leur deuxième année. Les six volontaires ont eu du mal à lancer des projets l’année dernière à cause du Covid, alors ils mettent les bouchées doubles cette année, même s’ils découvrent encore les ficelles du métier, comme l’explique Élodie Fuchs : « C’est quelque chose qu’on découvre, je n’avais jamais créé de projets comme celui-ci, donc on découvre tous un peu en même temps ». Pour le moment, leur premier vrai projet est un cleanfooting. Concrètement, ramasser les déchets en courant, pour allier activité sportive et bons gestes pour la planète, comme le précise la volontaire: « C’est un cleanfooting, plutôt qu’une cleanwalk, pour que ce soit un peu plus sportif. En plus, dans le quartier, y a des champs, des forêts, ça permet d’alterner les paysages ».

© Messagers du Tri – Document remis


De nombreux cleanfootings de prévus, ainsi que d’autres projets

Le premier cleanfooting s’est déroulé ce mercredi 17 mars, mais d’autres sont déjà prévus, jusqu’au 15 juin. Une pratique qui a de nombreux avantages selon Élodie Fuchs, qui insiste sur le fait d’être plusieurs : « Je pense que c’est un moment agréable de nettoyer tout simplement, si on est ensemble on peut s’amuser. Si je me balade toute seule et que je ramasse des déchets, j’aurais un peu peur du regard des autres. Le fait qu’on fasse ça en groupe, c’est plus sympathique. Je trouve que ça devrait être normal, mais ce ne sont pas des gestes qu’on nous apprend à l’école. Alors pourquoi pas le faire là, avec un service civique, pour essayer de monter des projets pour essayer de laisser un monde meilleur pour demain. Et si on peut faire du sport en plus, c’est tout bénef. »

Si vous êtes intéressés, vous pouvez retrouver les prochaines dates sur la page Facebook ou Instagram des Messagers du Tri et vous pouvez les contacter directement. Le prochain cleanfooting se déroulera le samedi 27 mars, de 14h à 15h. Et la volontaire a déjà plusieurs idées pour développer le projet : « J’ai fait des études d’arts plastiques, donc je pensais à des activités et des idées pour réutiliser les objets récupérés et créer, avec ceux où c’est possible, avec des enfants, pour faire des sculptures. Pour, pourquoi pas aller plus loin. » Une ambition qui rejoint celle d’Ingrid Jelagny : « Si ça fonctionne, pourquoi pas essayer de le répliquer hors du quartier des Pins. »

Une initiative développée par des jeunes en réinsertion pour apprendre à mieux traiter notre environnement et planète, c’est le genre de nouvelles qui font plaisir. Et qui montre que les volontés écologiques se font partout et ne sont pas seulement réservées à celles et ceux qui en ont les moyens. Alors on espère que ce type d’initiatives se répliqueront à l’avenir, pour que tout le monde commence à tirer dans le même sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here