Surprise surprise : après le Conseil de défense organisé ce vendredi à 18h, Jean Castex a pris la parole. Lors des quelques minutes de battement entre l’annonce et sa prise de parole, on s’est déjà imaginé reconfinés. Quelques minutes durant lesquelles une bonne partie de la France s’est branchée sur son ordi pour suivre notre Premier ministre enlever ses lunettes et faire de nouvelles annonces. Qu’a-t-il annoncé ? On fait le point.

Pas de reconfinement (pour le moment)

C’est la vraie information qui compte ce vendredi 29 janvier : nous n’allons pas être reconfinés… Pour l’instant. Pourtant, lors des différentes concertations menées par le gouvernement ces derniers jours, la question était naturellement au premier plan : « La question d’un confinement se pose légitimemement mais on en connaît l’impact très lourd. », déclare Jean Castex. En cause ? Les variants, comme le souligne le Premier ministre : « La progression des variants fait peser un grand risque d’accélération de l’épidémie. » Néanmoins, cela ne remet pas en cause le couvre-feu de 18h pour le moment : « Ce soir nous considérons que nous pouvons encore nous donner une chance de l’éviter. « 

Centres commerciaux fermés et jauges réduites dans les grandes surfaces

Si l’on a pu entendre un grand ouf de soulagement de tous les foyers français, cela ne veut pas dire que le gouvernement n’a rien décidé. Désormais, en complément du couvre-feu : « Les centres commerciaux non-alimentaires, d’une surface supérieure à 20 000 m2, c’est-à-dire ceux qui favorisent le plus de brassage des populations, seront fermés dès lundi ». De plus, les jauges seront revues et renforcées dans les centres commerciaux.

Les voyages drastiquement limités

Du côté des voyages, on assiste également à un tour de vis, comme le précise également le Premier ministre : « Toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne, sera interdite, sauf motif impérieux. Cela s’appliquera à partir de dimanche, zéro heure ». En complément à cela, « Toute entrée en France à partir d’un pays de l’Union sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers ».

Le reste des annonces

Enfin, dans sa prise de parole très courte, le Premier ministre a également évoqué le télétravail et les fêtes clandestines. Pour le premier, il précise que « dans toutes les entreprises où c’est possible, le recours effectif au télétravail devra être renforcé ». Enfin, concernant les fêtes clandestines, de plus en plus relayées dans les médias, dont certaines à Strasbourg, Jean Castex a également précisé que « Les policiers et les gendarmes seront mobilisés pour contrôler le non-respect du couvre-feu. (…) Les dérives de quelques-uns ne sauraient ruiner les efforts de tous ».

On s’attendait tous et toutes à un reconfinement, mais il faut croire que seul Emmanuel Macron a le pouvoir de l’annoncer. Cette intervention de Jean Castex prend la forme d’une dernière sommation avant nouveau confinement, qui paraît tout de même assez inévitable. À dans quelques jours pour la suite de ces décidément étranges aventures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here