Entre les confinements, les deux horaires de couvre-feu et l’évolution constante des mesures sanitaires, il n’est pas toujours évident de savoir quels lieux accueillent encore du public, et comment. À Strasbourg, les bibliothèques et médiathèques sont ouvertes, mais ont adapté leur fonctionnement. On fait le point.


Les bibliothèques universitaires

Conformément aux directives du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, les bibliothèques universitaires peuvent encore accueillir des étudiants qui souhaiteraient travailler ou emprunter des documents. Mais sur rendez-vous uniquement. Pour consulter, emprunter, rendre des ouvrages, utiliser des copieurs, des ordinateurs, ou encore travailler sur place, il est nécessaire de remplir un formulaire déterminant le créneau auquel on souhaite se présenter. Cette inscription a lieu directement sur la page de la bibliothèque concernée, et le ticket de réservation sera demandé à l’entrée.

Les salles de travail en groupe sont fermées. Mais le site de l’Unistra indique qu’elles peuvent être réservées pour un usage individuel afin de suivre un cours en ligne. Une page de recensement leur est dédiée, détaillant les différentes plateformes à utiliser pour les réserver.

Devant les difficultés logistiques causées par la situation sanitaires, les bibliothèques universitaires ont décidé de prolonger tous les emprunts jusqu’au 6 mars 2021.

© Samuel Compion / Pokaa


La BNU

Comme pour les autres bibliothèques universitaires, la BNU demande aux personnes qui souhaitent venir travailler ou consulter des documents de réserver un créneau en amont – la réservation se fait sur le même portail.

Mais contrairement au reste des BU, la BNU ferme ses portes à 18h, et délivre une attestation à ceux qui en font la demande pour qu’il puisse rentrer chez eux sans risquer une amende. « Nous avons réduit notre capacité de moitié, explique Régine Sutter, assistante du directeur de la BNU. Il y environ 300 à 400 places de disponibles et c’est extrêmement calme pour le moment. Il ne faut pas hésiter à réserver ! »

Sur son site, la bibliothèque fait également savoir que « pour lutter contre la précarité étudiante, la BNU ouvre ses services et espaces à tous les étudiants de l’enseignement supérieur en leur proposant une inscription gratuite jusqu’au 31 août 2021. »

© A.Me / Pokaa


Les médiathèques de quartier

Du côté des bibliothèques et médiathèques de l’Eurométropole, la situation sanitaire a également nécessité des ajustements. Toutes accueillent encore du public, mais pour s’inscrire et emprunter ou rendre des documents uniquement.

La capacité d’accueil est limitée – avec comptage à l’entrée, et il n’est pas possible d’utiliser les ordinateurs, de lire et travailler sur place, d’utiliser les imprimantes et d’accéder aux jeux vidéo.

Médiathèque Malraux Strasbourg –
© BDBR/CG67


La médiathèque Malraux

La plus grande des médiathèques de l’Eurométropole reste ouverte malgré la situation sanitaire et la mise en place d’un couvre-feu à 18h. Seule la salle du patrimoine est actuellement fermée. Vous pouvez retrouver toutes les informations concernant la médiathèque Malraux par ici.

© Chloé Moulin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here