La conférence de presse tenue par Jean Castex avait donné le ton : 10 départements de l’est de la France allaient probablement passer sous couvre-feu avancé à 18h ce week-end. S’ils ne les avaient pas nommés, on se doutait que l’Alsace allait y passer. On avait néanmoins quelques espoirs de voir le Bas-Rhin y échapper, lui qui flirtait avec les seuils. Mais la préfète du Bas-Rhin a douché tous les espoirs ce vendredi matin : Strasbourg devrait passer en zone de couvre-feu à 18h.

>> À lire ou à relire : Bars et restos fermés jusqu’à mi-février, couvre-feu et vaccins : de nouvelles annonces viennent de tomber


À partir de quand s’appliquerait ce couvre-feu ?

Ce couvre-feu s’appliquerait à partir de dimanche soir, le 10 janvier. Jean Castex l’avait dit : la décision de passer ou non des départements en couvre-feu avancé était la responsabilité des préfets, après concertation avec les élus locaux. C’est pourquoi, le passage de toute l’Alsace en couvre-feu à 18h aurait été décidé ce vendredi 8 janvier au matin selon les informations des DNA, lors de la réunion de la « cellule Covid » de Josiane Chevalier, préfète du Bas-Rhin, menée avec les maires du Bas-Rhin, l’ARS et des sous-préfets.


Pourquoi Strasbourg passe-t-elle en couvre-feu à 18h ?

Parce que les chiffres épidémiques sont en progression constante en Alsace. Lors de la semaine du 28 décembre au 4 janvier, le taux d’incidence bas-rhinois s’établit à 193.9 cas positifs pour 100 000 habitants, soit juste au-dessous du seuil de 200 cas positifs, qui ferait basculer un département dans une zone de couvre-feu avancé. Le Haut-Rhin est encore moins bien loti, puisque, sur la même semaine, son taux d’incidence est à 231.

On peut donc y voir une volonté de cohérence globale dans une région fortement touchée par un énième retour de l’épidémie. Pour le Bas-Rhin, on peut déduire que c’est une envie de prendre les devants et ne pas attendre une semaine de plus et un tour de vis qui pourrait lui être national. Dans tous les cas, avec ce passage du Haut-Rhin et du Bas-Rhin qui tombent à l’épreuve des poteaux, c’est donc l’Aube qui gagne cette saison de Koh-Lanta version Covid. Bravo à elle !

Cette nouvelle n’a rien de surprenant, mais elle met tout de même un coup au moral supplémentaire. Le matin il fera nuit quand on partira bosser, et il faudra se dépêcher le soir pour rentrer chez nous, avec une nouvelle attestation que l’on ne manquera pas de vous partager. Dans cette nouvelle étape étrange que prennent nos vies, on ne peut que se serrer les coudes.

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here