C’est le retour de la conférence de presse menée par Jean Castex. Pour bien recommencer 2021, le Premier ministre s’est avancé devant les Français, avec le ministre de la Santé Olivier Véran, pour « donner plus de visibilité » aux différents acteurs qui souffrent de la crise. Réouverture des bars, restaurants, salles de concert ou de cinémas, nouveaux départements qui pourraient passer en couvre-feu à 18h et explications sur la vaccination, on vous fait le résumé.


Les stades, salles de cinéma, salles de concert et les théâtres ne rouvriront pas avant fin janvier

« La situation sanitaire est devenue plus fragile au cours des dernières semaines. » On vous l’expliquait, les chiffres remontent et ne sentent pas très bon, faisant déjà craindre un possible troisième confinement. Pour le moment dans tous les cas, Jean Castex a entériné ce que l’on savait déjà, à savoir : les établissements recevant du public resteront fermés après le 7 janvier.

Concrètement, les musées, les cinémas, les salles de concert ou les équipements sportifs, soit « toutes les activités et tous les équipements aujourd’hui fermés », resteront fermés encore jusqu’à la fin du mois. Dès lors, la date du 20 janvier, d’abord mise en place pour rouvrir les bars et restaurants, sera désormais celle d’un point de situation concernant les établissements culturels. Pour aboutir, dans le meilleur des cas, à une réouverture début février.

Capture d’écran du live de BFM TV


Les bars et restaurants restent fermés au moins jusqu’à la mi-février

Pour les bars et restaurants, comme les salles de sport, la sentence est évidemment plus lourde. Là encore, on se doutait fortement qu’ils ne rouvriraient pas au 20 janvier et Jean Castex a déclaré que la nouvelle échéance sera dans un peu plus d’un mois. La décision de rouvrir est ainsi reportée à la mi-février, a minima. Là encore, difficile de se dire que des assouplissements auront lieu à ce moment-là. On attend les beaux jours avec impatience.


Un couvre-feu prolongé et dix nouveaux départements concernés par le couvre-feu à 18h

Vous n’êtes pas sans le savoir : on vit en ce moment sous couvre-feu, à 20h pour la majorité de la France (dont le Bas-Rhin pour le moment) et à 18h pour une quinzaine de départements situés dans l’est de la France. Ce couvre-feu est maintenant prolongé jusqu’au 20 janvier, là encore a minima. Par ailleurs, le 15 janvier sera la date d’ouverture du fonds de solidarité pour le mois de décembre. Une information importante pour les auto-entrepreneurs.

Pour le couvre-feu avancé, le Premier ministre a par la suite expliqué que dix départements supplémentaires, situés dans l’est du pays, pourraient être concernés. Mais ces départements n’ont pas encore été nommés. Pour le Bas-Rhin, ça risque de se jouer à un cheveu près, mais il est fort probable que Strasbourg passe sous couvre-feu à 18h. Quoiqu’il en soit, la décision sera prise ce vendredi soir par les préfets, pour une entrée en vigueur à compter de dimanche. Stay tuned comme on dit.

Enfin, le Premier ministre n’a pas caché étudier des « mesures nationales supplémentaires, si on fait le constat que nous en avons besoin. Nous devrons réagir vite. » Troisième confinement, c’est pour bientôt.

© Thais Breton


L’explication de la stratégie de vaccination du gouvernement

Vous le savez peut-être : la vaccination à la française prend bien son temps. Jean Castex l’admet : « Oui, c’est vrai, notre campagne de vaccination a démarré plus lentement que dans d’autres pays. » Dans le même temps, le Premier ministre déclare également que « le vaccin est notre principale source d’espoir pour sortir de cette épidémie. » 45 000 personnes ont été vaccinées depuis 5 jours. Lui et Olivier Véran se sont relayés lors de cette conférence de presse pour expliquer la stratégie de vaccination française. Tout d’abord, les plus de 75 ans pourront se faire vacciner « à partir de lundi 18 janvier« , comme annoncé par Jean Castex. Ces vaccinations auront lieu dans des centres de vaccination. 600 devraient être ouverts à la fin du mois de janvier.

Capture d’écran du live de BFM TV

Cette annonce va dans le sens d’une augmentation des quantités de vaccins reçues par la France, qui, selon le Premier ministre, devraient permettre « de vacciner au moins un million de personnes, soit le même nombre de nos voisins européens. » 500 000 doses de vaccins seront livrées chaque semaine jusqu’à la fin du mois de février. En mars, cette cadence passera à un million de doses hebdomadaires. La campagne va également être ouverte aux personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés. De plus, « les différentes étapes qui avaient été prévues pour les personnes très vulnérables seront allégées pour les populations moins fragiles », déclare Jean Castex.

Un système de prise de rendez-vous pour se faire vacciner va être mis en place par téléphone et via sante.fr à partir du 14 janvier. Olivier Véran demande enfin aux Français de se faire vacciner, parce qu’ils « mettent tout en œuvre pour qu’on se fasse vacciner dans de bonnes conditions. » La vaccination, désormais « priorité numéro 1 du gouvernement. », comme annoncé par Jean Castex.

Bon, clairement, on n’est pas sorti d’affaire. Un rappel à l’ordre alors que l’on est fatigué et à fleur de peau à cause de cette crise. On n’est pas prêts de revoir nos bars et restaurants préférés, tout comme nos cinés et notre bientôt nouvelle Meinau. Alors que la campagne de vaccination va enfin réellement démarrer, il va falloir tenir encore quelque temps. Et, en attendant, on se retrouve peut-être demain en situation de couvre-feu. Courage à tous <3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here