Situation sanitaire oblige, les marchés de Noël n’ont pas pu déployer leurs étals cette année. En Alsace du Nord toutefois, les villes de Haguenau et de Wissembourg ont installé quelques maisonnettes dans leurs rues, moyennant le respect d’un certain nombre de consignes.


Depuis le 28 novembre et jusqu’au 30 décembre, seize chalets ouvrent tous les jours leurs stores dans les rues de Haguenau. Miel, bijoux, chapeaux, gants, bougies… on peut y acheter tout ce que l’on trouverait sur un marché de Noël alsacien en décembre. À un – gros – détail près : pas de boissons ni de nourriture à emporter. Pas de dégustation pour le nougat donc, ni même pour les spécialités corses.

Seize chalets ont cette année été disposés dans les rues de Haguenau.
Document remis / ville de Haguenau


Soutenir les commerces locaux

Présidente de l’Office des sports et des loisirs de Haguenau, Séverine Frommeweiler le reconnaît volontiers : les chalets disposés dans le centre cette année « ne rentrent pas dans le cadre habituel du marché de Noël ». Déjà parce qu’ils moins nombreux : seize en 2020 contre une cinquantaine disposée un peu partout au cœur de la ville l’année dernière.  « On a revu les choses à la baisse, il a fallu tout rentrer au chausse-pied, détaille la présidente. Nous avons aussi réfléchi à l’installation des chalets pour éviter les rassemblements. » Les maisonnettes ont donc été largement espacées, pour respecter cette mesure sanitaire. Et la consommation de boisson et nourriture sur place : interdite.

Un calendrier de l’avent est cette année projeté sur la façade de l’ancien tribunal.
Document remis/ Ville de Haguenau

Validé par la Préfecture, ce dispositif a pour objectif de « soutenir le commerce local ». En permettant à des commerçants non-sédentaires de la région et à des commerçants haguenoviens situés hors du centre-ville d’investir les chalets tout d’abord. Des exposants « plutôt satisfaits » dans l’ensemble selon la présidente, et « heureux de retrouver leur clientèle ». Mais ces chalets visent aussi à attirer les clients dans le centre-ville de Haguenau, pour favoriser la bonne santé des commerces environnants. Dans cette optique, quelques animations ont été maintenues. Un calendrier de l’avent a même fait son apparition sur la façade de l’ancien tribunal, dont les cases sont ouvertes jour après jour par une personnalité locale.


« Maintenir l’ambiance de Noël »

À Wissembourg, un peu plus au nord, la municipalité a également tenu à installer quelques chalets dans les rues du centre. Dix-sept exactement, contre une quarantaine en temps normal. « L’idée, c’était de maintenir l’esprit de Noël, de créer une ambiance festive et chaleureuse, explique Audrey Impedovo, chargée de communication de la Ville de Wissembourg. Nous souhaitions également mettre en avant l’artisanat local : tous les chalets sont occupés par des artisans. » Parmi ces derniers, des créateurs de bijoux, vêtements, tissus et décorations notamment. Là encore, l’objectif est également de soutenir le commerce local.

La ville de Wissembourg a souhaité mettre en avant l’artisanat local avec ses chalets. Document remis/ Ville de Wissembourg

Hormis les produits d’un apiculteur, les maisonnettes ne proposent pas de nourriture ou boissons à la vente. L’adjoint au maire a toutefois pris un arrêté pour interdire de manger, boire, fumer ou vapoter dans le centre-ville aux horaires d’ouvertures des commerces et des chalets. Une façon de veiller à ce que chacun porte son masque dans les rues étroites, pour limiter le risque de contamination en cette période d’achats de Noël.

Pour faire oublier l’absence de vin chaud et cette année particulière, la municipalité a toutefois mis les bouchées doubles sur l’ambiance de Noël. « Pour la première fois cette année, nous diffusons de la musique le soir et les week-ends dans le centre, détaille Audrey Impedovo. Nous avons également fait un effort particulier sur les illuminations, avec quelques nouveautés. »


Et à Strasbourg ?

Après de longs mois d’incertitudes, pour une question de logistique évidente et pour éviter tout risque de contaminations, la Ville de Strasbourg a quant à elle opté pour d’autres manières de faire vivre Noël. En maintenant le grand sapin sur la place Kléber et les illuminations partout dans la ville, mais aussi en dématérialisant le marché ! Tous les chalets (ou plutôt leurs exposants) sont à retrouver sur le site dédié au marché de Noël, avec une recherche géographique selon l’endroit où ils auraient dû se situer dans la ville. Même chose pour le Marché Off et ses produits locaux. Une belle façon de valoriser nos commerçants et artisans du coin, en préservant la santé de chacun !

Pour une balade virtuelle entre les chalets, il suffit de cliquer sur l’image 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here