Depuis le 28 novembre, il est désormais possible de se déplacer dans un rayon de 20 kilomètres autour de chez soi, pendant trois heures. Un allègement des restrictions de déplacement bienvenu : mais que faire dans ce périmètre ? Nous vous avons sélectionné quelques idées.

Redécouvrir l’Eurométropole

Joliment décoré en cette période de l’année, Strasbourg-Centre attire tous les regards. Mais à quelques kilomètres de la Grande Île, de jolies choses sont à (re)découvrir. L’Eurométropole compte en effet 33 communes pour une superficie de 337 kilomètres carrés, toutes dans le fameux périmètre de 20 kilomètres.

C’est donc le moment ou jamais d’aller se balader du côté des corps de ferme et du château de Breuschwickersheim, de voir les maisons alsaciennes de Fegersheim, l’église baroque de Geispolsheim, le bourg de Hangenbieten et les bords du canal de la Bruche, le château de Kolbsheim dominant la plaine d’Alsace, ou encore le chemin de la Klamm, sentier encaissé au pied des collines de Hausbergen, à Mittelhausbergen. À faire également : se promener sur les bords de l’Ill, à la Wantzenau, ou s’arrêter devant l’écluse d’Oberschaeffolsheim, dans le lit de la Bruche également.

Pratique : depuis Strasbourg, tous ces lieux sont accessibles en voiture, mais aussi à vélo pour les plus courageux (comptez tout de même 48 minutes de coups de pédale jusqu’à Breuschwickersheim).

Château de Breuschwickersheim © Ralph Hammann / wikimedia

Se promener dans la réserve naturelle d’Erstein

Plus au sud, à la limite du rayon de 20 kilomètres, se trouve la forêt d’Erstein. Une réserve naturelle de 180 hectares particulièrement riche sur le plan ornithologique. Parcourue par un réseau plutôt dense d’anciens bras actifs du Rhin, elle abrite près de 400 espèces végétales. Un joli coin pour se mettre au vert donc.

Pratique : La réserve se situe à environ 35 minutes de Strasbourg en voiture, mais elle est aussi accessible à vélo grâce à une piste dédiée. Il faut compter environ 1h15 de trajet à la force des mollets, en suivant d’abord le tram en direction d’Illkirch puis en suivant le canal du Rhône au Rhin. Si c’est trop, il est également possible de prendre le train jusqu’à Erstein, puis de rouler jusqu’à la forêt, ce qui réduit l’effort à 30 minutes de petite reine. Le site Alsace vélo et l’office de tourisme du grand Ried proposent également quelques circuits.

Se balader à vélo au bord du canal de la Marne au Rhin

Quitte à s’éloigner de Strasbourg, pourquoi ne pas prendre la route direction nord-est, à vélo, le long du canal de la Marne au Rhin ? Longue de 314 kilomètres, cette voie navigable comptait 178 écluses à l’origine entre Strasbourg et Vitry-le-François. Le canal traverse les communes de Souffelweyersheim, Vendenheim et Eckwersheim. En respectant le périmètre, vous pouvez le suivre jusqu’à Waltenheim-sur-Zorn, pour une promenade de trois heures pile aller-retour.

Pratique : Pour attraper cette piste cyclable, direction le Parlement européen. Prendre le pont de la Rose blanche puis tourner à gauche, en direction de la piscine du Wacken. Ensuite, c’est tout droit le long du canal !

L’Ill à Ostwlad © Ralph Hammann / wikimedia

Traverser le Rhin

Que ce soit à vélo, en passant par le pont du jardin des Deux-Rives, ou en voiture, il est toujours possible de traverser le Rhin pour se rendre en Allemagne. L’occasion de longer ce grand fleuve sur une autre rive, et de découvrir ainsi la forêt de Kork, près de Kehl. Ou encore, de se promener au pied des ruines du château de Schauenburg, à Oberkirch, dominant l’entrée de la vallée de la « Rench ». Il paraît que l’on peut apercevoir, du haut des ruines, une flèche en grès rose bien connue des Strasbourgeois.

Pratique : Oberkirch est accessible en voiture via la B28. Compter 40 minutes de trajet à peu près.

Et vous, c’est quoi vos spots préférés à 20 kilomètres autour de Strasbourg ?

Anne Mellier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here