« Basic Fit c’est d’la bombe »

Avec aucun blessé et peu de casse hormis la salle de sport, les Strasbourgeois ont le champ libre pour délier leur humour légendaire sur les réseaux. Une explosion de salle de sport, ça n’arrive pas tous les soirs, et c’est aussi pour ça que des témoignages nous sont envoyés depuis ce matin par des abonnés de la salle et des voisins. Le flou derrière l’explosion disparaît doucement et ce qu’on y trouve, c’est une négligence humaine qui aurait pu coûter la vie à de nombreux abonnés.

Capture d’écran d’un commentaire Facebook

David Gross est abonné à la salle depuis son ouverture et David est aussi un sportif matinal. Hier, le 1er septembre, il est allé faire son entraînement habituel au Basic Fit rue Kageneck à l’ouverture de la salle, 6h. Une heure plus tard, un vrombissement assourdissant suivi de jets d’eau et d’un nuage de fumée se déclenche à l’étage, où se trouve la chaudière. Une fuite d’eau s’en suit et toutes les personnes présentes dans le lieu sont évacuées par l’équipe entre 7h30 et 7h45. À partir de là, la salle est fermée. Un panneau est accroché sur la porte pour l’annoncer.

Pour prévenir ses abonnés, Basic Fit envoie un premier mail à 15h01. Il précise que le club est fermé par mesure de sécurité à cause d’un évènement indépendant de la volonté de l’enseigne et demandant travaux.

Le mail envoyé à 15h01

Ce dernier est contredis pas moins de 29 minutes plus tard par un nouveau mail, à 15h30, annonçant la réouverture de la salle. Seules les douches resteront fermées. La direction a pris cette décision ? Fallait-il vraiment réouvrir alors qu’une autre salle de l’enseigne (Faubourg National) se trouve à seulement 300 mètres de celle de la rue Kageneck ?

Le mail annonçant la réouverture 29 minutes plus tard

Les abonnés y sont donc retournés comme Paul par exemple, habitant la rue et ayant pratiqué son entraînement ce 1er septembre entre 20h30 et 22h30, heure de fermeture du lieu. Selon lui, sur ce créneau horaire, une trentaine de personnes étaient encore présentes. Deux heures plus tard, à 0h40, une explosion détruisait la salle de sport et endommageait les bâtiments avoisinants. On a manqué de peu un Strasbourg endeuillé.

En tout cas, après avoir lu dans la presse locale que leur club avait été soufflé par une explosion dans la nuit, les abonnés Basic Fit pourront toujours se rassurer en se disant que ce n’était qu’un « incident ».

Mail envoyé ce matin à 10h14 aux abonnés de Basic Fit

tout frais sorti du four par #Piet

Gepostet von Memes vom Elsass am Mittwoch, 2. September 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here