L’été fera officiellement son arrivée dans quelques jours et avec lui l’envie de baignade du bout des pieds ou à corps perdu. Bonne nouvelle : les piscines et plans d’eau naturels de l’Eurométropole vont rouvrir progressivement. Les premiers plongeons seront possibles dès ce lundi 15 juin dans quatre établissements.

Les quatre plus grandes piscines de l’Eurométropole vont ouvrir de nouveau leurs portes au public. Dès ce lundi 15 juin, il sera donc possible de faire trempette dans les bassins de Schiltigheim, Kibitzenau, Hautepierre et Wacken.

Des conditions de baignade adaptées à la crise

Crise sanitaire oblige, des conditions de baignade particulières vont toutefois êtres mises en place, selon les recommandations formulées par le ministère des Sports. Ainsi, entre le 15 juin et le 1er juillet, la fréquentation des piscines sera limitée : les établissements ne pourront accueillir plus de 100 baigneurs en simultané (à l’exception du Wacken où le chiffre monte à 200). Des limites appelées à évoluer « dès que les protocoles spécifiques à la situation sanitaire auront pu être éprouvées », précise l’Eurométropole.

Pour ce faire, l’accès sera libre les matins jusqu’à 11h30 puis se fera par réservation (par internet ou téléphone) les après-midis, par plage de 2-3 heures. Entre ces créneaux horaires, les piscines fermeront 30 minutes afin de désinfecter les points de contact et pouvoir accueillir de nouveaux baigneurs.

Les usagers devront alors respecter un certain nombre de mesures, à commencer par le respect d’un parcours aménagé de l’entrée de la piscine jusqu’à la sortie.

Les files d’attente se feront à l’extérieur des établissements et le port du masque sera obligatoire jusqu’aux vestiaires. Des points de désinfection et de lavage des mains seront mis à disposition tandis que certains équipements se verront condamnés : distributeurs alimentaires, sèche-cheveux, vestiaires collectifs, une douche sur deux ainsi qu’une partie des casiers. Les jeux collectifs seront interdits et les activités organisées suspendues. Il est également conseillé de porter son maillot de bain sur soi en arrivant et d’utiliser un bonnet de bain.

Les établissements quant à eux mettront en place une ventilation renforcée et purgeront fréquemment les filtres de traitement de l’eau.

Afin de compenser la durée limitée des baignades des tarifs spéciaux vont être appliqués dans les établissements : la validité des badges annuels est prolongée de six mois, un tarif unique à 2 € va être proposé avec un forfait de 15 € pour 10 entrées et une entrée à 1 € pour les enfants de moins de 4 ans.

Les plans d’eau naturels c’est pour bientôt

Les quatre plans d’eau de l’Eurmétropole pourront eux aussi bientôt accueillir des baigneurs. Celui de Neublitz (Reichstett) autorisera la baignade à partir de l’avant-dernier week-end de juin, tandis que le Baggersee (Strasbourg), le lac Achard (Illkirch-Graffenstaden) et la Ballastière (Bischheim) le feront à compter du 1er juillet.

Là aussi, les conditions de baignade seront repensées : la baignade y sera surveillée et aménagée, les flux organisés et des zones dédiées aux différents publics devraient être mises en place.

L’Eurométropole rappelle malgré tout que « ces différents dispositifs restent soumis à l’évolution de la situation sanitaire, des retours d’expériences et des directives gouvernementales ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here