Le confinement entre dans ce qui devrait ressembler à une dernière ligne droite. Dans un peu plus d’une semaine maintenant, nous pourrons ressortir de chez nous. Néanmoins, les conditions de nos vies restent encore très strictes. En effet, selon le plan de déconfinement présenté par Édouard Philippe mardi 28 avril, les rassemblements en privé ou sur la voie publique ne pourront excéder dix personnes. Une restriction qui s’applique aux mariages et aux rassemblements de culte. On vous en dit plus.

Les mariages et les cérémonies religieuses en suspens

Pour celles et ceux qui avaient prévu de se marier dans les prochains temps, l’annonce d’Édouard Philippe mardi 28 avril, a dû faire l’effet d’une douche froide. En effet, lors de son intervention d’une heure sur les bancs de l’Assemblée nationale, le Premier ministre a déclaré qu’« en attendant des jours meilleurs, les mairies continueront à proposer, sauf urgence, le report des mariages ». Ce qui signifie que dans la très grande majorité, se marier au temps du coronavirus va être très compliqué.

La raison : ce sont plus globalement tous les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique ou en lieu privé qui seront encore interdits après le 11 mai. Comme l’a dit le Premier ministre : « D’une façon générale, il nous faut éviter les rassemblements qui sont autant d’occasions de propagation du virus. Les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront donc limités à 10 personnes. » 

Pour celles et ceux qui ont le blues de ne pas pouvoir célébrer leur union avec la personne qu’ils ou elles aiment, voici l’exemple du mariage parfait.

Cette interdiction de plus de dix personnes en lieux privé ou sur la voie publique s’applique également au domaine du religieux. Si les lieux de culte restent ouverts, le Premier ministre a tout de même annoncé le report des cérémonies : « Je crois qu’il est légitime de demander de ne pas organiser de cérémonies [religieuses] avant le 2 juin. » Comme pour plusieurs autres activités, les restaurants et les bars notamment, cette date du 2 juin sera donc décisive.

Les enterrements autorisés et les cimetières rouvrent leurs portes

Dans des domaines de la vie moins joyeux, le Premier ministre a annoncé qu’à partir du 11 mai, les cimetières rouvriraient leurs portes. De leur côté, les enterrements seront toujours autorisés, dans la limite qui avait été fixée il y a quelque temps par Édouard Philippe. C’est-à-dire dans le cercle de la plus proche famille, dans une limite de 20 personnes. Une règle difficile à appliquer selon le Premier ministre mais formulée « afin de protéger les vivants ». 

Voici donc quelques précisions sur les activités qui pourront ou non reprendre leurs cours à compter du 11 mai. Une date qui, si elle représente la reprise de la vie, ne signifie de loin pas que tout repartira comme avant. Il va falloir du temps, et être patient, avec nous-mêmes comme avec les autres. Alors en attendant, prenez soin de vous et de vos proches <3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here